Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

En pleine croissance

mercredi, 12.09.2007 / 19 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


En pleine croissance
Kyle Chipchura espère que sa barbe sera tout aussi fournie cet été qu'en juin dernier avec les Bulldogs.
MONTRÉAL - Il y a différentes formes de croissance. La croissance personnelle, physique, émotionnelle et, bien sûr, pileuse. Parlez-en à Kyle Chipchura, qui les a toutes mises en application la saison dernière.

Faisant preuve d’une maturité impressionnante pour son âge, le joueur de 21 ans a réalisé plusieurs exploits depuis son repêchage par le Tricolore en 2004. Déjà vainqueur d'une médaille d'or lors des Championnats juniors 2006 avec Équipe Canada, Chipchura a gravé son nom sur la coupe Calder au printemps dernier.

Presque aussi impressionnante est la barbe qu'il affichait durant les séries éliminatoires de la LAH avec les Bulldogs de Hamilton. Heureusement pour lui et ses admiratrices, Chipchura n’a pas tardé à s’en débarrasser.

« Laissez-moi vous dire que ça n'a pas été facile, admet Chipchura. J'ai dû emprunter le rasoir industriel de Ryan O'Byrne. Je n'aurais jamais réussi si j'avais seulement utilisé une pioche. Je l'ai d'abord taillé un peu puis j'ai terminé avec la pioche. »

Bien que Chipchura ne s'ennuie pas de sa barbe des séries, il admet que le duvet avait son utilité.

« Je me rappelle qu'à un souper d'équipe, pour rire, j'ai accroché des cure-dents dans ma barbe, raconte le joueur de centre. Mais Ajay Baines, lui, a fait la même chose avec des baguettes. Je ne pouvais pas battre ça. »

Avec la barbe est venue la sagesse. Après avoir porté le « C » avec sa formation junior et avec Équipe Canada, Chipchura, à sa saison recrue dans la LAH, a fait ce qu'il savait faire de mieux, être un leader.

Dans la cinquième partie de la finale de la coupe Calder, avec une marque de 1 à 1 après deux périodes, Chipchura a pris une longue respiration et s'est levé dans le vestiaire pour prendre la parole.

« J'ai seulement dit aux gars qu'il restait 20 minutes et que si nous gagnions cette période, nous serions champions, raconte le premier choix du Tricolore en 2004. C'est ce que nous avons fait et je n'aurais pas pu être plus fier des gars et de ce que nous avons accompli. »

La question à un million de dollars demeure : quel espoir des Canadiens se taillera un poste à Montréal cette saison? Se pourrait-il que ce soit l'année de Kyle Chipchura?

« C'est tout ce que je désire », indique-t-il.

Il désirait également remporter la coupe Calder. Et il l’a eue.

Manny Almela écrit pour canadiens.com. Texte traduit par Félix-Antoine Viens.