Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre

Le juste équilibre

lundi, 10.09.2007 / 14 h 43 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
Mathieu Carle a récolté 70 points dans la LHJMQ en 2006-2007.
MONTRÉAL -- Les arrières à caractère offensif qui peuvent s’acquitter de leur tâche en territoire défensif ne courent pas les rues. En 2006, le Tricolore a jeté son dévolu sur cet archétype, Mathieu Carle.

Après trois saisons et demie avec les Titans d’Acadie-Bathurst, le défenseur a été échangé aux Huskies de Rouyn-Noranda en janvier dernier. Malgré ce changement de décor, l’espoir des Canadiens a terminé la saison au troisième rang parmi les défenseurs de la LHJMQ au chapitre des points (70) et au deuxième rang pour les passes (54).  

Depuis samedi, le joueur originaire de Gatineau participe au Centre Bell à son second camp des recrues. À pareillle date l’an passé, dans un match disputé face aux espoirs des Maple Leafs, Carle voyait son expérience écourtée par une solide mise en échec. Il avait toutefois été en mesure de revenir au jeu, récoltant d’ailleurs sept points face à l’équipe de l’Université York. Sur plusieurs plans, le camp des recrues 2006 a été salutaire pour le défenseur de 20 ans.

« Ça avait mal commencé, mais au moins, j’ai pu revenir. J’ai beaucoup appris de l’année dernière, ajoute-t-il. Je voulais éviter de faire des erreurs et je me concentrais uniquement sur mon jeu défensif. Cette année, je veux montrer ce que je peux faire à l’attaque, je dois prendre plus de risques, mais des risques calculés. »

Un juste équilibre entre jeu défensif et offensif, voilà ce sur quoi Mathieu Carle se concentre depuis un an. Et il est conscient qu’il s’agit de sa porte d’entrée dans la LNH.

« À Rouyn-Noranda, je jouais avec une équipe au style défensif et ça m’a aidé, explique celui qui a signé un contrat de trois avec le Tricolore en mai dernier. Je suis conscient qu’il n’y a pas beaucoup de défenseurs comme moi dans l’organisation et c’est à moi de saisir ma chance. » 

Dans une Ligue nationale où les défenseurs ont davantage de latitude pour appuyer l’attaque, Carle estime qu’il aurait sa place, mais il sait également qu’il doit améliorer certaines facettes de son jeu.

« Je sais que je dois devenir un joueur plus complet et j’y travaille, indique Carle. Je ne suis pas très grand mais je me déplace bien et j’aime me porter à l’attaque. Le parcours d’un gars comme Marc-Édouard Vlasic, qui a très bien fait à sa première saison à San Jose, c’est inspirant. »

Trois options s’offrent à Mathieu Carle en 2007-2008; les Canadiens de Montréal, les Bulldogs de Hamilton ou les Huskies de Rouyn-Noranda. Le défenseur sera fixé d’ici quelques jours.

Félix-Antoine Viens écrit pour canadiens.com