Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Un travail de l'intérieur

mardi, 03.07.2007 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Un travail de l\'int\u00E9rieur
Les espoirs des Canadiens auront la chance de faire leur preuve

Le directeur général des Canadiens Bob Gainey a rencontré la presse mardi au Centre Bell.

MONTRÉAL -  Bien qu'il n'ait pas réussi à frapper le circuit qu'il souhaitait cette fin de semaine, le directeur général des Canadiens sait très bien où se trouve la force de son organisation.
 
« Je crois qu'il faut regarder au sein de notre organisation pour observer les changements qui seront les plus significatifs pour notre équipe l'an prochain», a indiqué Bob Gainey, le directeur général des Canadiens. «  Nos jeunes joueurs de l'an passé, comme Latendresse et Plekanec, doivent être meilleurs cette année. Les jeunes joueurs qui vont rejoindre notre équipe la rendront meilleure, notamment avec la compétition qui s'annonce au poste de gardien de but. »
 
Gainey n'a pas hésité à mentionner qu'il y a moins d'un mois, le club-école des Canadiens, les Bulldogs de Hamilton, a tout raflé sur son passage dans la Ligue américaine pour remporter les honneurs de la coupe Calder.
 
« Il y a plusieurs joueurs qui ont fait leur preuve avec les Bulldogs au mois d'avril et de mai », a expliqué Gainey. « Si nous n'avons pas de places pour les jeunes que nous repêchons et développons et qui sont pourtant prêts pour la LNH, ils vont trouver une place ailleurs avec une autre équipe. C'était une priorité pour nous au cours des dernières années de travailler de cette façon et je crois que les joueurs comme Carey Price, Jaroslav Halak, Kyle Chipchura ou Ryan O'Byrne sont très près de franchir la prochaine étape avec notre équipe. »

Néanmoins, Gainey a su dénicher quelques partenaires de danse lors de l'ouverture du marché des joueurs autonomes, faisant parapher des ententes au défenseur Roman Hamrlik et au joueur de centre Bryan Smolinski.

« Les deux joueurs que nous avons ajoutés vont pouvoir aider notre équipe », a indiqué Gainey. « Hamrlik et Smolinski sont très heureux de rejoindre notre équipe. Ils sont enthousiastes à l'idée de prendre les responsabilités que nous avons discutées avec eux au sein pendant la période de négociations.  Nous n'avons peut-être pas ajouté un joueur qui peut faire une énorme différence à lui seul, mais notre équipe est capable d'être meilleure que l'année dernière ».

Malgré que les Daniel Brière et Ryan Smyth n'ont pas abouti à Montréal, Gainey a refusé d'abdiquer.

« Ce n'est pas frustrant parce que nous savions d'entrée de jeu que nous allions avoir de la compétition et ce à quoi nous devions faire face. Nous savions que beaucoup d'équipes allaient être très actives », a déclaré Gainey. « Nous avions mis la table pour attirer certaines personnes. Il y a certaines choses qui sont très positives à propos de notre équipe et notre ville et il y a d'autres aspects sur lesquels nous devons travailler. »

L'une des deux prises de Gainey lundi, Hamrlik,  ne s'est pas fait  tirer l'oreille pour jouer dans un environnement où tout vit au rythme du hockey.

« Jouer au hockey au Canada était une priorité », a indiqué Hamrlik lors d'une conférence téléphonique lundi en début de soirée.  « C'est comme jouer au soccer en Angleterre. Il n'y a que ça qui compte et je tenais à vivre dans cet environnement que j'ai connu à Edmonton et à Calgary.  Montréal me donne cette opportunité.»

Refusant de chercher les explications de ceux qui avaient des priorités différentes de celles du nouveau défenseur tchèque des Canadiens, Gainey a tout de même donné une piste de solution durant sa rencontre avec les médias.

« Les joueurs ont beaucoup d'éléments à considérer lorsqu'ils prennent leur décision, que ce soit leur famille ou leurs futurs coéquipiers, sans oublier la géographie », a conclu Gainey. « Je suppose que certains joueurs veulent être près de leur famille, d'autres non. »