Halak persiste et signe... son premier jeu blanc

mardi, 20.03.2007 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Halak persiste et signe... son premier jeu blanc
Le gardien recrue blanchit les Bruins


Jaroslav Halak a savouré sa cinquième victoire en carrière, mardi au Centre Bell.

MONTRÉAL - À une nuit de sommeil près, Jaroslav Halak aurait pu terminer l'année chez les Bulldogs à Hamilton. Or, mardi au Centre Bell, le gardien recrue a récolté son premier jeu blanc dans la LNH contre les Bruins de Boston.

Après avoir connu la victoire lors de ses trois premières sorties, Halak a connu un léger passage à vide, subissant quatre revers consécutifs. Un renvoi à Hamilton flottait alors dans l'air.

« Je ne voulais pas le brûler », a expliqué Guy Carbonneau. « Roland Melanson est celui qui est en contact quotidien avec les gardiens de but. Nous voulions trouver des solutions pour relancer l'équipe. Nous avons finalement convenu que la meilleure décision était de continuer de travailler avec lui. »

Une décision que Carbonneau ne doit pas regretter aujourd'hui. Son cerbère recrue a repoussé les 30 tirs des Bruins pour signer son premier jeu blanc en carrière.

« C'est une douce revanche », a admis Halak qui avait subi la défaite au compte de 3-1 contre les Bruins à Boston le 3 mars dernier. « J'avais alors accordé quelques buts chanceux. Je suis vraiment content que l'on ait remporté ce match très important. »

Après la rencontre, le défenseur Mike Komisarek a pris soin de récupérer la rondelle et de la remettre au gardien de 21 ans.

« C'est ma septième rondelle cette année », a expliqué Halak, qui a signé six jeux blancs avec les Bulldogs avant son rappel le 15 février. « Toutefois, c'est de loin la plus importante. Je suis vraiment heureux de ma performance.»

Le gardien recrue a toutefois donné une large part du crédit aux joueurs devant lui.

« J'ai peut-être reçu 30 lancers, mais je voyais toujours bien la rondelle », a ajouté Halak. « Les défenseurs étaient toujours en mesure de dégager le devant du filet. »

Sauf peut-être dans les derniers instants du match où son compatriote slovaque Zedno Chara a décoché un tir de la ligne bleue alors qu'un essaim de Bruins était massé devant le filet.

« Sur ce tir, je dois avouer que je n'ai pas vu grand-chose », a avoué Halak, la première étoile du match pour une seconde rencontre consécutive. « Mais je suis néanmoins fier d'être parvenu à arrêter le tir de Chara. »

La recrue a réussi à fermer la porte par la suite, au grand plaisir de Carbonneau.

« Ces quelques jours de repos semblent lui avoir permis de refaire le plein », a conclu Carbonneau. « Il est plus à l'aise devant le filet. Cette expérience lui sera certainement bénéfique à long terme. »

Avec les Canadiens étant toujours impliqués dans une lutte à finir pour une place en séries, ses performances seront bénéfiques sans aucun doute pour le Tricolore à court terme.

Bruins 0 Canadiens 1 

300K | 700K