Du grand Halak

samedi, 17.03.2007 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
Le cerbère recrue réalise 37 arrêts contre les Leafs


Jaroslav Halak a savouré sa quatrième victoire de la saison, samedi contre les Leafs.

MONTRÉAL -  Avec ses anciens coéquipiers des Bulldogs dans l'assistance, Jaroslav Halak a démontré le même aplomb qui lui avait valu son rappel de Hamilton, permettant au Tricolore de l'emporter 3-2 en fusillade.

À sa première sortie depuis le 8 mars dernier alors qu'il avait concédé cinq buts sur 15 tirs aux Thrashers à Atlanta, Halak a donné de sérieux de maux de tête aux Leafs.

« Il a vraiment bien joué », a déclaré Guy Carbonneau. « Il a nous offert la grande performance devant les buts dont nous avions besoin. »

Avant de retrouver le filet ce samedi, Halak a fait quelques heures supplémentaires avec l'entraîneur des gardiens Roland Melanson. Des heures qui en valaient la peine selon Carbonneau.

« Rollie est bon techniquement, ce n'est pas une surprise, mais il a beaucoup à voir à propos de la préparation mentale de nos gardiens », a expliqué Carbonneau. « Il pousse les gars à travailler fort. Ses efforts font toute la différence. »

Halak n'a jamais baissé les bras malgré le fait qu'il n'avait pas vu d'action en plus d'une semaine, passant notamment deux rencontres sur la galerie de presse alors que le nouveau venu Michael Leighton agissait à titre de substitut à David Aebischer.

« Tout ce que je voulais, c'est de faire face à un autre lancer », a indiqué Halak après avoir réalisé un sommet personnel de 37 arrêts. « Je savais que je pouvais faire beaucoup mieux qu'à Atlanta. Je devais rester positif et saisir ma prochaine chance. »

Les Leafs ont peut-être mitraillé le jeune gardien de 39 lancers, mais la rencontre n'a pas débuté à son goût. Le portier de 21 ans a attendre cinq bonnes minutes avant de faire face à ses premiers lancers, Montréal amorçant la rencontre en lion en prenant les devants 11-2 dans la colonne des tirs au but.

« Je suis le type de gardien qui aime voir beaucoup de lancers, ça me permet de rester alerte », a admis Halak qui a vu son souhait être exaucé alors que les Leafs ont surclassé les Canadiens 37 tirs contre 20 pour le restant de la rencontre. « Ils ont obtenu beaucoup de tirs en fin de compte, mais les défenseurs m'ont vraiment aidé et j'ai pu bien voir la plupart des lancers. »

La performance de Halak fut certes la bienvenue pour la brigade défensive.

« C'est certainement bon pour le moral de voir une telle performance de sa part », a indiqué Francis Bouillon qui a livré un furieux combat contre Darcy Tucker au premier vingt. « Depuis que Jaro est arrivé ici, il est super calme. Des fois, lorsqu'un joueur est rappelé des mineures, il est souvent nerveux, mais ce n'est pas le cas pour lui. Il est de nature très patiente. »

Le gardien slovaque a montré tout son sang-froid lorsqu'il a frustré Yanic Perreault en fusillade et ainsi garder en vie les espoirs des Canadiens de l'emporter avant de bloquer le tir de Tucker pour la victoire.

« Il s'est montré à la hauteur de la situation en effectuant de gros arrêts après le but de Sundin [en fusillade]», a expliqué Koivu.  « Il a livré la marchandise au moment où nous avions besoin de lui.»

Les Canadiens reprendront du collier mardi en affrontant les Bruins lors du premier match d'une série aller-retour.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
  

Maple Leafs 2 Canadiens 3 (Fus.) 
     

300K | 700K