Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Le bon vieux Steve

samedi, 10.02.2007 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Le bon vieux Steve
Bégin impressionne à son retour après deux mois d'absence


Steve Bégin a inscrit un but dès son premier match en plus de deux mois.

MONTRÉAL - Steve Bégin n'a pas couru de risque. Au cas où ses adversaires auraient oublié, il a rappelé aux Sénateurs et au reste du circuit Bettman ce qu'il est en mesure d'apporter comme contribution dès son premier match après avoir soigné sa blessure.

Presque deux mois jour pour jour et 27 matchs après avoir disputé sa dernière rencontre le 9 décembre dernier, Bégin a effectué son retour au jeu tant anticipé et rien n'a paru qu'il a été contraint à l'inactivité pendant une aussi longue période. Son entraineur-chef Guy Carbonneau a fait tout ce qu'il pouvait pour réintégrer progressivement Bégin au jeu, mais l'attaquant de 28 ans avait une autre idée en tête. Fidèle à son habitude, Bégin a laissé tout sur la patinoire.

« Je dois dire que Bégin m'a surpris. Je ne m'attendais pas à ce qu'il puisse jouer autant », a indiqué Carbonneau qui lancé dans la mêlée le numéro 22 pendant plus de 13 minutes. « Tout ce que nous attendions de lui, il l'a fait. C'est simple, il a été notre meilleur joueur ce soir, et ce, malgré une absence de deux mois. »

Bégin, qui s'est vu décerner la deuxième étoile du match, a terminé la rencontre avec cinq mises en échec, un sommet dans le match pour un attaquant qu'il partage avec Maxim Lapierre, en plus de diriger trois tirs en direction de Ray Emery.

« Le retour au jeu a été quelque peu difficile », a avoué Bégin. « Je m'étais dit avant la rencontre qu'il ne fallait pas que je me mette dans le trouble ou de mettre l'équipe dans le trouble. J'ai essayé de jouer de façon intelligente.»

Bégin a notamment passé près de six minutes sur la patinoire à court d'un homme, permettant au Tricolore d'écouler avec succès sept des huit jeux de puissance des Sénateurs. Le retour du fougueux attaquant tombe à point alors que les unités en désavantage numérique du Tricolore connaissent leurs premières difficultés de la saison, présentant un pourcentage d'efficacité de 77,3% en son absence comparativement à 89,4% avant qu'il ne tombe au combat.

La bougie d'allumage des Canadiens a inscrit le Tricolore au pointage en enfilant son troisième but de la saison, a bloqué des lancers, a écoulé des punitions et a été une épine aux pieds des visiteurs au Centre Bell tout au long de la soirée. En d'autres termes, Bégin a été fidèle à lui-même.

« Je crois que la soirée que « Beige » a connue est un bon exemple de ce qu'il est capable de faire », a déclaré Mike Johnson qui s'est fait complice du filet de Bégin. « Dès le premier jeu de puissance des Sénateurs, il était là à bloquer des lancers. Il a brisé son bâton. Peu importe, il s'est jeté devant les lancers.  En plus, il a appliqué de bonnes mises en échec en plus de marquer un but. Dire que ce gars-là n'avait pas joué en presque deux mois. C'est le genre d'effort dont nous avons besoin pour nous en sortir. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

Sénateurs 5 Canadiens 3 

300K | 700K