Plein feu sur...Michael Ryder

mercredi, 31.01.2007 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles

Le chemin qui a mené Michael Ryder à la LNH était loin d'être déjà tout tracé. Depuis ce temps, l'attaquant originaire de Terre-Neuve n'a jamais regardé derrière lui. Apprenez à connaître davantage le meilleur franc-tireur des Canadiens l'an dernier alors qu'il tente de ravir un deuxième titre de suite.

Comme amateur, dans quel édifice aimerais-tu le plus assister à un match de hockey? Probablement ici.

Aimerais-tu mieux assister à un match à partir des niveaux inférieurs ou supérieurs? Je crois que j'aimerais me retrouver au milieu.  Je n'aime pas être trop près si j'ai la chance de regarder un match. 

Dans quel édifice est-il le plus difficile d'évoluer et pourquoi? Pour nous, je dirais Toronto. À tout le moins depuis que je suis ici. Il semble que la chance n'est pas souvent de notre cà´té là -bas.

Outre le Centre Bell, quel est l'édifice le plus bruyant où tu as évolué? Toronto samedi soir dernier.  (rires)

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à propos de Montréal? Le nombre de personnes qui parlent anglais et, en raison de cela, à quel point il est facile de se débrouiller et de faire des activités.

Pourquoi le No 73? On me l'a plus ou moins assigné lors de mon premier camp et lorsque j'ai fait l'équipe, je l'ai gardé.  Je ne voulais pas le changer.

Quelle question te pose-t-on le plus souvent? Lorsqu'on se retrouve sur la route, les médias des autres équipes nous demandent presque toujours « Comment tu trouves ça jouer à Montréal? »  On nous pose également beaucoup de questions à propos du fait d'évoluer pour une équipe possédant une aussi riche tradition, etc.

Si tu pouvais être un journaliste sportif pour une journée, que demanderais-tu? Je ne sais pas.  Je n'aime habituellement pas poser des questions. (rires)

Aimes-tu cuisiner et, si oui, cuisines-tu? Non, je n'aime pas ça et je ne le fais pas.  (rires)

À propos de quoi te taquine-t-on le plus? Définitivement mon accent.

Quel est le premier spectacle auquel tu as assisté? Live, lorsque j'étais chez les juniors.

Meilleur spectacle auquel tu as assisté? Il y en a deux, en fait.  Pearl Jam, c'était pas mal bon.  C'était ici, l'an dernier.  L'autre était Red Hot Chili Peppers et Stone Temple Pilots, les deux ensemble. 

Quel artiste aimerais-tu vraiment voir en personne? (ricanements) Il y en a plusieurs.  AC/DC, ça c'est sà»r.  Et probablement The Offspring.

Y a-t-il un joueur que tu détestes affronter?  Hmm.  Pas vraiment mais, en fait, parfois, je n'aime pas jouer contre Chara.  J'ai reçu quelques double-échecs de sa part. (rires)

Peux-tu partager un secret de voyage? Ce n'est peut-être pas un gros « secret » mais nous (co-chambreur Christopher Higgins) regardons beaucoup CSI. N'importe lequel, nous les regardons tous.  (rires)

Es-tu toujours en contact avec d'anciens coéquipiers? Je parle encore à Jim Dowd parfois.  Et Darren Langdon, évidemment.

Qu'est-ce qui t'agace le plus? Beaucoup de choses. (rires) Conduire au Québec est l'une d'entre elles. On me klaxonne sans aucune raison au moins 20 fois par jour. À la maison, personne n'est stressé, puis on se retrouve ici et tout le monde klaxonne. Ça ne m'agaçait pas avant, mais ça commence de plus en plus.

Quelle est ton expérience la plus bizarre impliquant un amateur? Quelqu'un a laissé une note dans mon casier lors de ma première année ici. Nous étions à Calgary ou Vancouver ou quelque part dans l'ouest et la personne prétendait être un cousin éloigné et voulait que je l'appelle après la rencontre, ou quelque chose du genre.

Quelle est ton émission de télé préférée? 24 heures.  Je ne la regarde pas en direct, par contre.  J'attends la sortie en DVD.

Qu'est-ce que tu as toujours voulu faire mais que tu n'as pas encore eu le temps d'accomplir? J'aimerais beaucoup assister à un match de la NFL.  Je n'ai pas encore fait ça.  C'est habituellement en conflit avec notre horaire alors c'est difficile d'y arriver.

Lorsque tu es à la maison, qu'est-ce que tu aimes le plus faire, où aimes-tu le plus aller?  Me rendre au terrain de golf, probablement.

Outre le hockey, quelle profession t'a toujours attiré? Hmm.  J'ai toujours dit que j'aimerais être enseignant.  C'est ce que je disais à tout le monde quand j'étais jeune.  Probablement professeur d'éducation physique à l'école primaire. 

Quel est ton péché mignon? Les bouchées au beurre d'arachides.  Ma copine en a achetées l'autre jour et je ne peux arrêter d'en manger.  (rires) Elle a acheté les petites.  Elles sont encore meilleures.

Qu'est-ce qui pourrait surprendre les gens à ton sujet?  Je ne sais pas.  Il n'y a pas beaucoup de choses surprenantes à mon propos.

Quel est ton match préféré jusqu'ici? Mon premier match.  C'était pas mal excitant.  Mes parents étaient là , ma soeur et mon oncle aussi je crois, alors c'était encore plus excitant. 

Quel est ton rituel d'avant-match? Je n'en ai pas vraiment, à part prendre un café. J'arrête généralement en chercher un chez Tim Horton's en me rendant à l'aréna.

Quel artiste ou chanson devrait être rayé des ondes?  Hmm.  Je ne sais pas de quelle chanson il s'agissait mais j'en ai entendu une l'autre jour dans laquelle ça ne faisait que crier.

Quel est le premier CD ou album que tu as acheté? The Offspring.

Quel est ton film de filles préféré? Dirty Dancing.  Pas que j'aime particulièrement ça ou que c'est un favori.  Je l'ai simplement vu plusieurs fois.  (rires)

Quelle est la première célébrité pour laquelle tu as eu le béguin? Cindy Crawford.

Où aimerais-tu le plus aller en voyage?  Bahamas.

Quel est ta ville ou ton pays préféré parmi ceux que tu as visités?  Quand je suis allé en Suède pendant l'arrêt de travail, c'était pas mal intéressant.

Décris-toi en un ou deux mots. Pas stressé.