Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

La défensive contre-attaque

jeudi, 21.12.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


La d\u00E9fensive contre-attaque
Les défenseurs des Canadiens dominent la LNH avec 23 buts


Craig Rivet est félicité par ses coéquipiers après avoir enfilé son quatrième filet de la saison, jeudi ccntre les Flyers.

MONTRÉAL - Son mandat est peut-être de d'abord s'occuper d'empêcher la rondelle de parvenir jusqu'à David Aebischer ou Cristobal Huet, mais la ligne bleue des Canadiens a étoffé son portfolio cette saison en faisant scintiller la lumière rouge à l'autre bout de la patinoire.

Menée par le meilleur franc-tireur chez les défenseurs du circuit Bettman, en l'occurrence  Sheldon Souray qui compte 12 buts à sa fiche en 2006-2007, la brigade défensive des Canadiens a rempli les filets adverses plus que n'importe laquelle des autres unités de la LNH.

Lorsque Craig Rivet a battu Antero Niittymaki en avantage numérique au premier vingt, il s'agissait du 23e but par un arrière du Tricolore cette saison. Le quatrième filet de la campagne du vétéran défenseur a permis aux Canadiens de reléguer au second plan les Predators et les Maple Leafs pour le sommet dans cette catégorie.

« Nous tirons définitivement profit de la majorité des opportunités qui se présentent à nous et,  lorsque la rondelle arrive à la pointe, nous tentons de décocher un tir sur le filet », a expliqué Souray. « Nos succès en avantage numérique n'ont certainement pas nui.

« Mais c'est le genre de dilemme entre l'œuf et la poule », a renchéri Souray. « Est-ce que nous marquons parce que l'attaque massive est si bonne ou aidons-nous le jeu de puissance à être meilleur?  Peu importe ce que c'est, ça fonctionne. »

Après avoir combiné leurs efforts pour un total de 41 buts en 2005-2006, les défenseurs des Canadiens sont en route pour amasser 55 buts cette saison. La dernière fois que les arrières montréalais ont inscrit plus de 55 buts dans une saison fut en 1992-1993. Guidés par Éric Desjardins et Mathieu Schneider, la brigade défensive du Tricolore, en route vers la 24e coupe Stanley de son histoire, avait fait scintiller la lumière rouge à 60 occasions.

« Nos succès en attaque viennent d'abord de nos succès en défensive », a indiqué Komisarek. « Shelly et Marky obtiennent beaucoup de points en avantage numérique, mais les autres gars obtiennent leurs points après avoir fait de bons jeux défensifs. Rivs a obtenu un but après avoir récupéré son propre retour. Il s'agit de s'occuper de ce qui se passe dans notre zone et la contribution en offensive suivra.»

Komisarek a certes eu son mot à dire à ce chapitre. En plus de donner plus que sa part de coups d'épaule, le défenseur de 24 ans a, après seulement 34 matchs cette saison, déjà établi des sommets personnels avec trois buts et cinq passes.

« On a plus de liberté, c'est sà»r », a lancé Komisarek, le sourire aux lèvres.  « Ça ne dérange pas Carbo qu'on appuie l'attaque tant et aussi longtemps qu'on ne se fait pas prendre. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

Flyers 2 Canadiens 4 

300K | 700K< body>