Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre

Les Canadiens inaugurent "l'Allée des Bâtisseurs"

jeudi, 14.12.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles


Le président des Canadiens Pierre Boivin (à  gauche), Ray Lalonde, VP Marketing et ventes, Geoff Molson, Eric Molson, Andrew Molson et le propriétaire des Canadiens George Gillett ont dévoilé l'Allée des Bâtisseurs, jeudi au Centre Bell.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MONTRÉAL- Dans le cadre des activités menant au Centenaire de l'équipe, qui sera célébré le 4 décembre 2009, les Canadiens de Montréal ont inauguré ce jeudi « l'Allée des Bâtisseurs » en y intronisant sept des plus prestigieuses personnalités de l'histoire de l'équipe, soit MM. John Ambrose O'Brien, William Northey, Léo Dandurand, Jos Cattarinich et Louis Létourneau, surnommés « Les Trois Mousquetaires », ainsi que MM. Donat Raymond et le Sénateur Hartland de Montarville Molson.

Cette initiative vise à  honorer les personnalités qui, par leur contribution et leurs efforts à  l'extérieur de la patinoire, ont su faire des Canadiens de Montréal l'organisation la plus victorieuse dans l'histoire de la Ligue nationale de hockey. Aménagée derrière les gradins des sections 104 à  107 du Centre Bell, l'Allée des Bâtisseurs accueillera d'autres grands noms de l'histoire de l'équipe au fil des deux prochaines saisons.

John Ambrose O'Brien
Propriétaire des Canadiens de Montréal de 1909 à  1910

Issu d'une famille de Renfrew qui fait fortune dans l'exploitation des ressources naturelles, John Ambrose voit le jour le 27 mai 1885 et y joue au hockey jusqu'au niveau senior avant de s'aligner avec l'équipe de l'Université de Toronto où il poursuit ses études.

Le 2 décembre 1909, M. O'Brien et Jimmy Gardiner, le gérant des Wanderers, se réunissent à  Montréal et fondent l'Association nationale de hockey, qui regroupera sept équipes. Conscient de l'importance de compter sur une équipe francophone à  Montréal pour entretenir une rivalité avec les Shamrocks et les Wanderers, O'Brien fonde les Canadiens le 4 décembre 1909 dans une salle de l'Hà´tel Windsor.

Le nom de l'équipe, comme le soutiendra O'Brien, fut l'idée de Gardiner. L'équipe sera constituée uniquement de joueurs d'origine canadienne française et sera dirigée par Jos Cattarinich et Jack Laviolette.

Au terme de la saison 1909-1910, John Ambrose O'Brien, tient sa promesse de se départir des Canadiens et vend l'équipe à  George « Kendall » Kennedy alors propriétaire du Club Athlétique Canadien, un club de sports bien connu à  Montréal, qui sera, jusqu'en 1917 le nom que portera l'équipe. O'Brien sera intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1962. M. O'Brien est décédé le 25 avril 1968.

William Northey
Conseiller spécial des Canadiens de 1912 à  1946

Né le 29 avril 1872 dans le petit village de Leeds, au Québec, William Northey grandit à  Lennoxville avant d'arriver à  Montréal en 1893. En 1897, il supervise la construction de l'Aréna de Westmount, alors le premier amphithéâtre au monde conçu pour le hockey. L'expérience lui sera bénéfique car, 25 ans plus tard, il veillera à  l'érection de ce qui deviendra le Temple du hockey; le Forum de Montréal.

C'est à  lui que l'on doit le premier filet de l'ère moderne avec les cordages et la tige transversale. Déjà  au début du siècle, il avait convaincu les clubs d'adopter le format des trois périodes plutà´t que deux
demies. Et en 1911, ses recommandations font en sorte qu'on abandonne la position de maraudeur, donnant ainsi naissance au hockey à  six joueurs.

Une rencontre entre Donat Raymond et William Northey en 1920 allait changer le cours de l'histoire du hockey à  Montréal. Ensemble, ils fonderont la Canadian Arena Company et entameront la construction du Forum. Avec l'aide de James Strachan, ils mettent sur pied les Maroons qui feront aussi du Forum leur domicile.

Northey demeure associé aux Maroons et au Forum jusqu'en 1934 et lorsque le Sénateur Raymond se porte acquéreur du Tricolore en 1940, il agit comme vice-président de l'équipe. Fait président honoraire du Panthéon international du hockey en 1944, William Northey fut intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1947. Il est décédé le 9 avril 1963.

Léo Dandurand, Jos Cattarinich et Louis Létourneau
Propriétaires des Canadiens de Montréal de 1921 à  1935

Pendant près de 30 ans, le triumvirat que forment Léo Dandurand, Jos Cattarinich et Louis Létourneau s'avère un artisan important du paysage sportif de Montréal. Hommes d'affaires et sportsmen, leur plus beau fleuron est sans contredit les Canadiens dont ils font l'acquisition en 1921. Les Trois Mousquetaires, comme on les surnomme, mèneront l'équipe à  trois conquêtes de la coupe Stanley en 1924, 1930 et 1931.

Né le 9 juillet 1889, Léo Dandurand est âgé de 16 ans quand sa famille quitte Bourbonnais, en Illinois, pour venir s'installer à  Montréal. En 1913, il s'intéresse aux courses de chevaux et quelques années plus tard, avec Cattarinich et Létourneau, il sera propriétaire d'une douzaine d'hippodromes à  travers l'Amérique, dont Blue Bonnets et Connaught Park. Dandurand est aussi actionnaire des Alouettes de Montréal et directeur des Royaux de Montréal. Intronisé au Temple de la renommée en 1963, Léo Dandurand est décédé le 26 juin 1964.

Le bras droit et le meilleur ami de « Monsieur Léo » est Jos Cattarinich, qui sera gardien des Canadiens en 1910 avant de céder son poste à  Georges Vézina. À l'emploi du Canadien Pacifique comme serre-frein, Cattarinich rencontre Dandurand en 1909 alors qu'il fait partie du Club de crosse de Montréal. Ce sera le début d'une longue et prospère association, d'abord dans le négoce de tabac, les courses de chevaux et, bien sà»r comme propriétaire des Canadiens.

Un des premiers Canadiens français à  s'intéresser à  la boxe, la lutte et aux courses, Louis Létourneau possède un sens inné pour les affaires. Poissonnier du Marché Bonsecours, hà´telier et propriétaire du Club St-Louis, considéré comme le cénacle des joueurs de cartes, il préfère être dans l'ombre de ses deux associés à  qui il cédera ses parts dans les Canadiens en 1931.

Donat Raymond
Président des Canadiens de 1940 à  1957

Né le 3 janvier 1880 dans le petit village rural de Saint-Stanislas de Kostka, au Québec, Donat Raymond arrive à  Montréal, au tournant du siècle, et se taille une réputation enviable dans le monde des affaires. À l'affà»t d'occasions d'affaires et à  la recherche de nouveaux défis à  relever, Donat Raymond s'intéresse au sport et particulièrement au hockey. En 1920, lorsque son bon ami William Northey lance l'idée de doter Montréal d'une équipe de hockey anglophone pour concurrencer les Canadiens, Donat Raymond acquiesce immédiatement. Avec l'appui financier d'Edward Beatty, président du Canadien Pacifique, on met la table pour obtenir une concession de la LNH qui allait porter le nom de Maroons, tout en planifiant la construction du Forum. En 1924, il fonde la Canadian Arena Company qui détient les Maroons et le Forum.


Les années qui suivent la Grande Dépression sont difficiles et avec l'économie encore essoufflée, la survie de deux équipes de hockey à  Montréal devient utopique. Léo Dandurand et ses acolytes vendent les Canadiens à  la Canadian Arena Company et deux ans plus tard, les Maroons plient bagages.

Malgré les années de vaches maigres, Donat Raymond, se porte « officiellement » acquéreur des Canadiens.

Sous sa direction, la franchise se redresse grâce au pilote Dick Irvin et à  un certain Maurice Richard, et le Forum retrouve ses spectateurs. Durant les 17 années de l'ère Donat Raymond, les Canadiens s'adjugent quatre fois la coupe Stanley pendant que le Forum subit une cure de rajeunissement en 1949. Pour sa contribution au sport, il sera intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1958. Il est décédé le 5 juin 1963.

Sénateur Hartland de Montarville Molson
Propriétaire des Canadiens de Montréal de 1957 à  1964

Hartland de Montarville Molson voit le jour le 29 mai 1907, à  Montréal, et dès son jeune âge il s'adonne au hockey. Au cours de ses études, il fait sa marque sur la patinoire, allant jusqu'à  prendre part à  la Coupe Memorial en 1926. Il chaussera aussi les patins durant son stage au sein d'une institution financière à  Paris, évoluant avec, entre autres, Clarence Campbell, qui accédera à  la présidence de la LNH en 1946.

Membre de l'Ordre des comptables agréés depuis 1933, Hartland Molson fonde et dirige la compagnie d'aviation Dominion Skyways avant de s'enrà´ler et connaître une brillante carrière militaire pendant la guerre où il survit à  un écrasement durant la Bataille d'Angleterre. À son retour, il occupe divers postes au sein de la Brasserie Molson avant d'accéder à  la présidence où il reste pendant 13 ans.

En 1955, il devient sénateur indépendant de la division d'Alma et siège alors sur plusieurs comités à  caractère économique. Durant cette même période, il assume la présidence de la Canadian Arena Company, dont son père, le Colonel Herbert Molson, avait été un des fondateurs. Le 24 septembre 1957, il fait l'acquisition, avec son frère Thomas, des Canadiens de Montréal du Sénateur Donat Raymond. Sous son règne de propriétaire, jusqu'en 1964, puis de président du Conseil d'administration, jusqu'en 1968, le Tricolore remporte six coupes Stanley.

Durant cette période, le Sénateur Molson est un membre influent de plusieurs comités de la LNH, dont celui des finances, et il se fait un devoir de solidifier les liens entre les joueurs et les propriétaires. À l'échelle locale, il a supervisé la modernisation du Forum de Montréal, faisant du domicile des Canadiens le plus vaste de la ligue.

Ses multiples implications lui valent plusieurs doctorats honorifiques, de même qu'une nomination comme Officier de l'Ordre du Canada, en 1995. La Temple de la renommée du hockey, dont il a été un ardent supporter, lui rend hommage en l'intronisant en 1973. M. Molson est décédé le 28 septembre 2002.