Les recherches pour retrouver Laura Gainey sont arrêtées

mardi, 12.12.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Les recherches pour retrouver Laura Gainey sont arr\u00EAt\u00E9es

Lunenburg, N.-E. (PC) -- Les secouristes ont abandonné pratiquement tout espoir de retrouver vivante Laura Gainey, la fille du directeur général du Canadien de Montréal, Bob Gainey, disparue en mer vendredi soir, et la Garde càtière américaine a fait savoir lundi qu'elle interrompait ses recherches.

L'officier marinier Larry Chambers a confirmé que le grand voilier Picton Castle, à  bord duquel se trouvait Mme Gainey, continuera de tenter de la trouver, mais que l'avion de recherche de la Garde cà tière des États-Unis avait été rappelé à sa base en Caroline du Nord.

Un avion Hercules C-130 des Forces armées canadiennes qui participait aux opérations a lui aussi mis fin à ses recherches.

Le Picton Castle avait quitté la ville de Lunenburg, en Nouvelle-Écosse, il y a deux semaines pour un voyage de six mois qui devait notamment le mener jusqu'aux CaraJibes. La jeune femme de 25 ans était un membre de l'équipage et surpervisait entre autres les bénévoles à bord.

Lundi, le capitaine du navire, Daniel Moreland, a livré un message au nom de son équipage.

«Ils sont fatigués et, comme nous, ils sont catastrophés, a-t-il dit. Mais ils continuent. Ils ont un travail à faire. Nous aussi.»

M. Moreland se trouvait au port d'attache du Picton Castle quand Mme Gainey a été poussée par-dessus bord du voilier par une vague de fond qui a balayé le navire. L'équipage a immédiatement lancé à l'eau des déflecteurs radar et des bouées lumineuses pour tenter de la retrouver.

Elle ne portait pas de gilet de sauvetage, mais elle avait de chauds vêtements de protection, l'eau dans cette région est relativement chaude et on la dit très bonne nageuse. Elle avait de bonnes chances de survivre pendant au moins 36 heures, mais après 70 heures, les chances de survie «diminuent rapidement», a expliqué M. Chambers.

Le Picton Castle offre essentiellement des vacances aventureuses aux adultes. Un voyage de deux semaines coà»te 2100 $, tandis qu'un séjour de six mois -- pendant lequel le participant devient un marin qualifié en navire gréé en carré -- vaut environ 20 000 $.

Bart Sutherland, un ancien membre d'équipage, affirme avoir passé trois mois en compagnie de Mme Gainey plus tà t cette année, quand le navire voyageait de Cape Town, en Afrique du Sud, vers Lunenburg.

«Quand elle est arrivée, j'ai rencontré une jeune femme merveilleuse qui débordait de joie de vivre, a-t-il expliqué. Elle était incroyablement heureuse d'être à bord du Picton Castle.»

Il a souligné que la jeune femme possédait une grande expérience des grands navires, puisqu'elle avait navigué à bord de navires du genre avant de monter à bord du Picton Castle.

«Ce n'était pas du tout une novice... Elle connaissait le navire. Elle avait suivi plusieurs formations en sécurité, a-t-il dit. La sécurité est inculquée à tout le monde à bord. Je suis convaincu qu'elle n'a pas été imprudente. Elle ne faisait certainement rien d'idiot au moment de l'accident.»