La surprise de Souray

samedi, 02.12.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


La surprise de Souray
Le défenseur marque le filet décisif en fusillade


Sheldon Souray a inscrit le filet décisif en tirs de barrage, permettant au Tricolore de l'emporter de 4-3.

MONTRÉAL - Comme si de se retrouver sur la liste de Guy Carbonneau pour les tirs de barrage n'était pas suffisamment surprenant, ce que Sheldon Souray avait en réserve pour la fusillade a surpris tout le monde, surtout le gardien des Leafs Andrew Raycroft.

« Je dois l'avouer, je m'attendais à un lancer frappé», a expliqué Raycroft qui affiche maintenant un dossier de 1-3 en fusillade en 2006-2007. « Il m'a eu, j'ai complètement gelé sur sa feinte. »

Le roi du lancer frappé cette saison dans la LNH, Souray était le troisième joueur des Canadiens à s'exécuter, mais au lieu d'y aller de l'un de ses puissants lancers, le numéro 44 du Tricolore a trompé la vigilance de Raycroft d'un tir du poignet après avoir feint d'utiliser son boulet de canon.

« Je ne sais pas à quoi Carbo pensait», a lancé Souray, tout sourire. « C'est une manœuvre que j'ai pratiquée à quelques occasions lors des entraînements. Je savais que je devais faire semblant de prendre un lancer frappé et de tenter de le déjouer par la suite. Toutefois, ç'est le genre de feinte qui ne peut fonctionner qu'une seule fois. »

Il s'agissait de la deuxième fois de la saison que le pilote des Canadiens envoyait dans la mêlée un de ses défenseurs lors des tirs de barrage. Le 28 octobre dernier, lors de l'une des deux autres rencontres ayant nécessité la fusillade entre les Canadiens et les Leafs en 2006-2007, Mark Streit s'était élancé devant Jean-Sébastien Aubin sans toutefois parvenir à faire scintiller la lumière rouge.

Avec une paire de buts contre les Leafs en plus de marquer en fusillade, le capitaine du Tricolore Saku Koivu était fort impressionné par la beauté du but de Souray.

« Quelle manœuvre de la part de Sheldon! », a indiqué Koivu. « C'était quelque chose de plutà´t excitant à voir, même à partir du banc. »

Souray était visiblement heureux d'avoir profité de cette opportunité pour procurer la victoire aux siens, mais il ne s'attend pas à obtenir son tour à chaque fusillade.

« C'est vraiment extraordinaire le traitement que m'accorde Guy cette année », a conclu Souray, qui est sur la bonne voie pour obtenir une deuxième invitation au Match des étoiles. « Il m'accorde toutes les opportunités pour montrer ce que je peux faire en plus de me donner plus de responsabilités. Je ne pourrais en demander davantage d'un entraîneur. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

Canadiens 4 Maple Leafs 3 (Fu.) 

300K | 700K