Une affaire de famille

mercredi, 22.11.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Une affaire de famille
Les Koivu parmi les plus dangereux duos de frères dans la LNH

Saku a remporté le deuxième duel des Koivu alors que les Canadiens ont disposé du Wild et de Mikko 4-2 mercredi au Centre Bell.

MONTRÉAL -- Ce n'est pas d'hier que les plus jeunes d'une famille veulent suivre les traces de leurs aînés, mais on peut compter sur les doigts de la main ceux qui poussent ceci à l'extrême tel le frère cadet de Saku Koivu, Mikko, depuis le début de sa carrière.

Il a peut-être neuf ans de moins, cinq pouces de plus et évolue pour une formation différente de celle du capitaine des Canadiens, mais c'est ici que s'arrêtent les différences.

Comme Saku avant lui, Mikko, maintenant âgé de 23 ans, a représenté sa Finlande natale lors des championnats mondiaux de hockey junior tout en peaufinant ses habilités sous l'œil attentif du paternel et entraîneur du TPS de Turku, Jukka, dans la ligue élite finlandaise. Les chemins des deux frangins se sont finalement croisés aux Jeux olympiques en 2006 lorsque Saku et Mikko ont uni leurs efforts pour aider la Finlande à remporter la médaille d'argent à Turin.

Maintenant impatient de se faire un prénom et sortir de l'ombre de son frère aîné, Mikko a amorcé sa deuxième campagne dans la LNH avec le Wild du Minnesota en lion, amassant 15 points en 21 matchs après une modeste récolte de 21 points lors de sa saison recrue en 2005-2006. Néanmoins, Saku a encore le dessus sur son petit frère grâce à une récolte de 17 points en 20 matchs.

« On se parle très souvent, mais c'est bien de le voir cette semaine », a indiqué Saku. « Je suis vraiment heureux pour lui. Il connaît tout un aussi bon début de saison. »

Se classant respectivement premier et deuxième au classement des pointeurs de leur formation, Saku et Mikko tenteront d'imiter un exploit hors du commun réalisé par un duo de frères bien connu dans le nouveau patelin du cadet de la famille Koivu. En 1982-1983, les frères Aaron et Neal Broten, originaire de Roseau au Minnesota, avaient tous deux terminé au premier rang des compteurs de leurs équipes. Aaron avait alors récolté 55 points avec les Devils tandis que Neal avait amassé 77 points pour se hisser en tête des pointeurs chez les North Stars.

Les Koivu forment l'un des 10 duos de frères à évoluer dans la LNH cette saison, une liste qui comprend les frères Staal sans oublier les jumeaux Sedin.

La rencontre de mercredi au Centre Bell marquait l'affrontement numéro 2 entre les deux frères finlandais, Mikko ayant remporté le premier duel au compte de 4-3 le 17 décembre dernier sur la glace du Wild.

« L'émotion est toujours au rendez-vous quand on se rencontre », a indiqué le numéro 11 des Canadiens. « C'est ce qui fait que ces matchs ne sont pas comme les autres. »

Duo de choc
Le tandem Saku et Mikko Koivu est l'un des plus productifs chez les duo de frères évoluant dans la LNH cette saison.
Famille Grand frère Petit frère  Total
Sedin Henrik (22) Daniel (19) 41 points
Hossa Marian (31) Marcel (3) 34 points
Koivu Saku (17) Mikko (15) 32 points
Staal Eric (23) Jordan (8) 31 points
Michalek Milan (23) Zbynek (8) 31 points
Niedermayer Scott (20) Rob (8) 28 points

Or, cette fois, l'aîné des Koivu a eu le dessus alors que les Canadiens ont signé un gain de 4-2.

« Comme je viens juste de le dire à Saku, j'étais pas mal nerveux », a admis le plus jeune des Koivu après avoir piqué un brin de jasette après le match avec son frère aîné dans un corridor du Centre Bell avant de monter à bord de l'autobus de l'équipe. « Je ne crois pas que cela va changer un jour. L'affronter sera toujours très spécial. »

Les deux frères se sont livré une bataille à un contre un au milieu de la première période. L'aîné a eu le meilleur alors que le cadet s'est retrouvé au cachot pour avoir fait trébucher. Saku a en profité pour préparer le premier but du match, mais Mikko a démontré que les pommes ne tombent jamais bien loin de l'arbre.

« Ce n'était pas une punition », a indiqué Mikko avec un regard qui est très familier des Montréalais.

Une défaite n'est jamais la bienvenue chez les Koivu, même si c'est aux dépens de son grand frère.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

Canadiens 4 Wild 2 

300K | 700K