Le décompte de la soirée Serge Savard est commencé

vendredi, 17.11.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Le d\u00E9compte de la soir\u00E9e Serge Savard est commenc\u00E9
L'ancien numéro 18 des Canadiens verra son chandail retiré samedi au Centre Bell

Serge Savard a soulevé la coupe Stanley à huit reprises au cours de sa carrière, un sommet chez les défenseurs dans l'histoire du circuit.

MONTRÉAL - La soirée de samedi au Centre Bell sera assurément mémorable, mais une victoire des Canadiens contre les Thrashers d'Atlanta lors de la soirée Serge Savard serait la cerise sur le sundae pour le membre du Temple de la renommée.

Pour Savard, les partisans qui ont la chance d'être dans les gradins et même les milliers de gens qui regarderont la cérémonie du confort de leur foyer, une cérémonie de chandail retiré  a toujours un certain cachet. La soirée de Savard marque la neuvième fois que l'organisation tient une telle soirée en saison régulière. Jusqu'alors, les Canadiens ont signé trois gains après avoir hissé une bannière plus tà´t en soirée, présentant un dossier de 3-3-2 en pareilles circonstances.

Le 11 mars dernier, le Tricolore avait blanchi les Rangers par la marque de 1-0 lors de l'une des soirées les plus émotives dans l'histoire du hockey alors que le numéro 5 de Bernard "Boom Boom" Geoffrion a été hissé dans les hauteurs du Centre Bell quelques heures seulement après que l'ancien attaquant s'est éteint. La victoire, concrétisée par un lancer frappé de Craig Rivet, était la première des Canadiens lors d'une telle soirée en plus de 20 ans.

Les Canadiens ayant subi la défaite aux mains des Flyers le 7 octobre 1995 lors de la soirée Jacques Plante, le dernier triomphe des Montréalais est survenu le 26 octobre 1985 alors que le Tricolore rendait hommage au défenseur Doug Harvey. Ce soir-là , Montréal a disposé des Whalers d'Hartford au compte de 5-3 au Forum. Mats Naslund avait mené l'attaque avec une paire de buts, dont le filet vainqueur. L'entraîneur-chef Guy Carbonneau et le directeur général Bob Gainey étaient tous deux en uniforme ; Carbonneau terminant sa soirée de travail avec une mention d'aide.
 
Howie Morenz a été le premier joueur dont le chandail a été retiré. En 1937, une formation étoile de la LNH avait disposé d'une équipe mixte Canadiens-Maroons lors d'une rencontre-bénéfice à titre d'hommage posthume à l'ancien numéro 7.

Le premier joueur à être célébré avant une partie des Canadiens a été nul autre Maurice « Rocket » Richard dont le célèbre numéro 9 a été retiré avant la rencontre contre Toronto le 6 octobre 1960. Merci aux légendes Jean Béliveau, Bernard Geoffrion, Doug Harvey, Dickie Moore et Henri, le petit frère de Maurice, qui ont tous vu leur numéro retiré par la suite, les Maple Leafs n'ont pu jouer les troubles-fêtes. Le « Pocket Rocket » a enfilé le doublé dans un gain de 5-0 tandis que Geoffrion y est allé d'un but, Moore de trois passes, Béliveau d'une paire de mentions d'aide et Harvey a aussi noirci la feuille de pointage avec une passe. 

Le temps dira qui haussera son jeu d'un cran chez les Canadiens samedi afin de s'assurer que Serge Savard quitte le Centre Bell à la fin de la soirée avec le plus grand des sourires.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com