Souray y met toute la gomme

lundi, 23.10.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Souray y met toute la gomme
La semaine du tonnerre de Souray lui permet de mériter une étoile de la semaine

S'il continue à ce rythme, les records Guy Lapointe et Larry Robinson pourraient être menacés par Souray.

MONTRÉAL - Toutes les équipes connaissent la réputation de la puissance du lancer frappé de Sheldon Souray, mais de l'empêcher de dégainer sur votre gardien en est une autre.

Les équipes adverses l'apprennent à la dure alors que Souray s'est propulsé au sommet des pointeurs chez les Canadiens de même que chez les arrières du circuit.

Souray s'est réveillé lundi matin en tant que l'un des « Joueurs de la semaine » lors de la dernière période d'activités dans la LNH, récoltant la troisième étoile grâce à une production de quatre buts et trois passes au cours de trois derniers matchs.

Connaissant déjà un fracassant début de saison,  Souray a explosé avec une récolte de quatre points dans la victoire de 8-5 des siens contre l'Avalanche samedi au Centre Bell, lui permettant non seulement de se hisser au sommet chez les défenseurs du circuit, mais également de commencer à s'acheter un crayon s'il a besoin de réécrire le livre des records de la formation.

Avec cinq buts en huit parties jusqu'à maintenant, Souray a de bonnes chances de s'attaquer au record de la franchise de 28 buts par un défenseur, record établi par Guy Lapointe en 1974-1975. Même la marque de Larry Robinson de 85 points en 1976-1977 pourrait être en danger alors que si Souray poursuit à ce rythme, il pourrait récolter 92 points.
 
« Plus nous effectuons de lancers au filet, plus nous avons de chances de marquer », a indiqué Souray qui domine les Canadiens avec 26 tirs au but. « Nos joueurs d'avant non pas peur d'aller se placer devant le gardien adverse pour leur voiler la vue et tenter de faire dévier des tirs. Jusqu'ici, nous avons eu du succès parce que nous n'avons pas eu peur de payer le prix. »

Payer le prix est un euphémisme. Les braves Canadiens qui osent se mettre entre le gardien adverse et la puissante frappe de Souray en porteront certaines marques tout au long de la saison, mais Michael Ryder est prêt à vivre avec ces douloureuses conséquences.

« De se mettre dans la trajectoire d'un tir de Shelly n'a jamais été une partie de plaisir, mais c'est ce que nous devons faire »,  a expliqué Ryder. « Shelly a vraiment élevé son cran d'un jeu jusqu'ici et sa contribution est très importante. »

« Nous l'avons vu encore ce soir [lundi] contre les Sabres », a ajouté Ryder. « Si ce tir sur réception en deuxième période va au fond du filet au lieu de toucher le poteau, la marque aurait alors été de 1-1 et qui sait ce qui aurait pu arriver. »

Les prochaines victimes de Souray seront Hannu Toivonen et Tim Thomas, qui voudront peut-être porter un peu de rembourrure alors que Montréal visitera les Bruins jeudi à Boston.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

Sabres 4  Canadiens 1  

300K | 700K