Carbonneau domine sa cuvée

mardi, 17.10.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Carbonneau domine sa cuv\u00E9e
Le pilote des Canadiens et celui des Flames sont les seuls entraineurs recrues dans la LNH

Guy Carbonneau a toutes les raisons de sourire tandis que l'autre pilote recrue dans la LNH, Jim Playfair, tente de trouve la solution chez les Flames.

MONTRÉAL - Cela fait plus de 25 ans quelqu'un a pu dire cela à propos de Guy Carbonneau, mais il est de nouveau une recrue, cette fois derrière le banc. Les Flames ont aussi un entraîneur-chef qui en est à sa première année et, tout comme Carbonneau, il n'a pas eu besoin de se présenter lors de son premier jour dans ses nouvelles fonctions.

La transition en douceur de Carbonneau au rang d'entraîneur-chef est en partie redevable au temps qu'il a passé en tant qu'adjoint avec les Canadiens de 2000-2001 jusqu'à la fin de la saison suivante et également à son séjour derrière le banc en tant qu'entraîneur associé sous la gouverne de Bob Gainey l'an dernier.

« D'avoir la chance de connaître ce groupe aussi bien la saison dernière a réellement facilité ma tâche », a indiqué Carbonneau. « Cela m'a permis de passer immédiatement aux choses sérieuses dès le début du camp d'entraînement au lieu d'apprendre à connaître les joueurs comme doit le faire tout nouvel entraîneur. »

L'entraîneur des Flames Jim Playfair n'est pas également un étranger dans le vestiaire de la formation albertaine alors que l'ancien joueur des Oilers et des Blackhawks a passé quatre saisons avec Calgary en tant qu'entraîneur adjoint avant de prendre la relève de Darryl Sutter cet été.

« Les joueurs savent ce que nous tentons d'accomplir depuis quelques années », a indiqué Playfair à propos des Flames qui n'avaient besoin que d'une autre victoire en 2004 pour ravir la coupe Stanley. « Nous tentons de récréer l'identité de cette franchise et ces joueurs peuvent le faire. »

L'homme qui lui a tendu les rênes cet été l'a fait pour une raison.

« Jim a été entraîneur pendant de longues années et il sait ce qu'il a à faire », a expliqué Sutter qui occupe désormais que le poste de directeur-gérant. « Le fait que Jim ait été un adjoint avec groupe aiderait davantage les joueurs que l'inverse. Ils savent tous d'où il vient et où il veut conduire cette équipe. C'est aussi simple.

« Vous avez également pu l'observer ici à Montréal avec Carbonneau », a ajouté Sutter. « Dès son arrivée, les joueurs ont répondu immédiatement. »

D'avoir eu l'opportunité de se familiariser avec leur nouvel environnement avant d'assumer les fonctions d'entraîneur-chef n'est pas la seule chose qu'ont en commun Playfair et Carbonneau, ils sont les deux seuls nouveaux entraîneurs dans le circuit à ne pas avoir occupé pareille fonction au préalable. Dave Lewis (Bruins), Paul Maurice (Maple Leafs), Claude Julien (Devils), Ted Nolan (Islanders) et Alain Vigneault (Canucks) en sont tous à leur deuxième tour de piste tandis que Marc Crawford (Kings) dirige sa troisième formation dans la LNH.

Grâce à la victoire des Canadiens 5-4 mardi au Centre Bell contre les Flames, Carbonneau demeure le seul entraîneur recrue à ne pas avoir encore perdu un match en temps réglementaire et il trà´ne au sommet, en compagnie d'Alain Vigneault, chez les entraîneurs qui en sont à leur première avec leur nouvelle formation avec une récolte de huit points depuis le début de la campagne.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

Canadiens 5, Flames 4 

300K| 700K