Une première victoire pour Carbonneau

samedi, 07.10.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Une premi\u00E8re victoire pour Carbonneau
Montréal l'emporte en fusillade contre les Leafs

David Aebischer a brillé à sa première sortie de la saison, effectuant 36 arrêts dont six en prolongation.


TORONTO (PC) -- Le Tricolore a procuré à Guy Carbonneau son premier gain comme entraîneur, samedi, en prenant la mesure des Maple Leafs de Toronto 3-2, à l'issue de la séance des tirs de barrage qui s'est avérée le clou de la soirée pour les 19 353 spectateurs présents au Air Canada Centre.

Michael Ryder a tranché le débat au huitième lancer, déjouant le gardien Andrew Raycroft d'un bon tir des poignets.

Contrairement à ce qui est arrivé à Buffalo vendredi, le Tricolore n'a pas perdu l'avance, effaçant plutà´t un retard d'un but en troisième période.

Mike Johnson avait ramené les équipes à deux partout, à 6:44. Alexander Perezhogin a profité d'un moment de confusion derrière le but des Leafs pour envoyer le disque à Johnson devant.

Le Canadien s'est par la suite vu offrir deux belles occasions en supériorité numérique dans les 10 dernières minutes.

Raycroft a sauvé la mise, à la première occasion, en réalisant un arrêt époustouflant aux dépens de Saku Koivu.

Darcy Tucker, son troisième déjà , et Matt Stajan ont réussi les filets des Maple Leafs.
Sheldon Souray a été l'autre marqueur du CH, qui a mis à l'épreuve Raycroft 33 fois.

À l'autre bout, David Aebischer a paru hésitant, ses déplacements étaient souvent laborieux, mais il a trouvé le moyen de bloquer 38 lancers. Il a connu ses meilleurs moments en prolongation, pendant un jeu de puissance des Maple Leafs.

En fusillade, il a vu la chance lui sourire à deux reprises. Raycroft a aussi vu le tir d'Alex Kovalev s'arrêter sur un poteau.

Jeu inanimé

Le début de match n'a rien eu à voir avec celui de la veille à Buffalo. Le rythme a été beaucoup plus lent, les séquences animées plus clairsemées.

Les équipes ont échangé des buts en supériorité numérique. Le Canadien a d'abord marqué, la frappe de Souray laissant Raycroft pantois. Il faut dire que Tomas Plekanec a fait un bon écran devant lui.

Tucker, tout près de Aebischer, a ensuite couronné un échange de passes à haute vitesse. Le dernier relais effectué par Kyle Wellwood était d'une précision chirurgicale.

La deuxième période a été moins divertissante que la première. Les Leafs ont pris les devants à 4:38, sept secondes après la fin de la «sentence au cachot» de Mathieu Dandenault.

Aebischer a fait trois arrêts avant que Matt Stajan trouve finalement le fond du filet. Sheldon Souray et Craig Rivet ont de nouveau mal paru en défense.

On aurait souhaité que les équipes s'activent à la 12e minute, à la suite de la percutante mise en échec qu'a appliquée Mike Komisarek à Darcy Tucker en entrée de zone du CH.

Mais ça n'a été qu'une étincelle. Tucker a vu sa soif de vengeance être pénalisée. Le Tricolore n'a rien foutu au cours de l'attaque massive qui a suivi.

Canadiens @ Maple Leafs 

300k | 700k