Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Les Canadiens accueillis en héros à Hockeyville

lundi, 25.09.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Les Canadiens accueillis en h\u00E9ros \u00E0 Hockeyville
L'air des Maritimes procure la première victoire au Tricolore

Christopher Higgins et Michael Ryder prennent une petite marche entre le vestiaire improvisé pour l'événement et l'aréna de Truro.

TRURO, N.-É. - Un réveil brutal - littéralement - était peut-être ce dont les Canadiens avaient besoin.

Après avoir été tirés du lit à 5h du matin pour s'envoler vers Halifax afin de participer à des événements communautaires reliés au match « Hockeyville Kraft », Chris Higgins, Kyle Chipchura et Jonathan Ferland ont tous trouvé le fond du filet pour aider le Tricolore à disposer facilement des Sénateurs d'Ottawa par la marque de 7-3 lundi soir.

Michael Ryder, seul joueur des Canadiens originaire des Maritimes et quatrième membre de l'équipe à s'être envolé pour la Nouvelle-Écosse aux petites heures, a ajouté deux mentions d'aide, lui qui a formé un trio dominant en compagnie de Higgins et Chipchura. Guillaume Latendresse a continué d'impressionner avec deux filets, alors que son compagnon de trio Andrei Kostitsyn y allait d'un premier but en match pré-saison.

« Je pense que nous leur avons offert tout ce à quoi ils s'attendaient et peut-être même un peu plus, et j'espère que nous avons contribué à faire de l'événement un franc succès, » de dire Higgins, qui, tout comme ses trois camarades de voyage matinaux, a pris la parole devant des élèves d'écoles de la région en début d'après-midi en compagnie de membres des Sénateurs. « Je mentirais si je disais que ce ne fut pas une longue journée, mais en fin de compte cela en valait vraiment la peine. »

Le concours « Hockeyville Kraft » était une compétition nationale lancée plus tà´t cette année sur les ondes de la CBC et dont l'objectif était de trouver la ville canadienne qui représentait le mieux la passion et le dévouement d'une communauté envers le hockey. L'honneur est revenu à Salmon River, N.-É., qui, afin de pouvoir réclamer son prix - l'accueil d'un match pré-saison de la LNH - a partagé celui-ci avec la ville voisine de Truro, dont le Colchester Legion Stadium de 1 800 sièges se voulait l'aréna le plus près de Salmon River pouvant être adapté aux standards de la LNH.

Les configurations de l'amphithéâtre ont posé des défis uniques aux organisateurs mais ont également contribué à faire de l'événement une soirée mémorable. Les vestiaires de l'aréna ne pouvant accueillir une formation professionnelle complète, les deux équipes se sont changées dans le gymnase d'une école secondaire voisine avant de marcher sur une distance équivalente à un terrain de football à travers un stationnement jusqu'à la patinoire, s'arrêtant au passage pour signer des autographes pour la horde d'amateurs entassée le long du parcours.

La surface glacée elle-même était un peu plus petite que le standard de la LNH et l'une des extrémités ne possédait pas de baie vitrée, mais plutà´t un mur opaque en fibre de verre. L'absence de finition au haut de la bande à ce bout de la patinoire a d'ailleurs créé quelques bonds inusités qui ont vite fait de tester le gardien substitut des Canadiens David Aebischer.

De leur cà´té, les bancs des joueurs étaient si petits que Aaron Downey, se sentant coincé, a créé un précédent que d'autres allaient rapidement imiter en sautant par-dessus un séparateur pour aller s'étirer au banc des punitions.

Dans les moments qui ont suivi la première victoire de l'équipe lors du calendrier pré-saison, Ryder a vanté les mérites de l'événement.

« C'était plutà´t génial, dans le fond, » a-t-il dit en esquissant un sourire fatigué. « J'ai évolué dans de petits arénas pendant toute mon enfance, alors de venir ici et de m'adresser à des élèves et de voir à quel point les enfants et la communauté sont excités, c'est vraiment très plaisant. Puis de jouer devant une foule qui s'est rangée derrière nous et de remporter la victoire rend la journée encore plus extraordinaire. »

Considérant le contexte et l'environnement dans lequel le match se déroulait, la rencontre s'est avérée plutà´t physique. Plusieurs vétérans - Koivu, Kovalev, Rivet, Samsonov et Souray pour en nommer quelques uns - étant demeurés à Montréal, les Canadiens misaient sur la jeunesse et la vitesse pour vaincre une formation comptant dans ses rangs le dangereux duo formé de Jason Spezza et Dany Heatley. Si Spezza a donné brièvement les devants aux Sénateurs grâce à un doublé qui a suivi le but initial de Kostitsyn, le premier filet du match de Higgins inscrit en deuxième période a créé une égalité de 2-2 après 40 minutes de jeu. À partir de ce moment, les jeunes jambes montréalaises sont passées en deuxième vitesse et n'ont plus regardé derrière.

Des buts de Latendresse et Ferland ont procuré une avance de 4-2 aux Canadiens au milieu du troisième engagement. Après que Heatley eut rétréci l'écart à un seul filet à 11:57, Higgins a redonné un avantage de deux buts aux siens seulement 13 secondes plus tard grâce à son deuxième de la rencontre.

Plus de 16 heures après avoir entamé sa journée, Chipchura a porté le pointage à 6-3 à 16 :08. Latendresse a complété la marque avec moins de deux minutes à écouler.

Après quatre revers en autant de sorties depuis le début du calendrier préparatoire, le moral des troupes se portait beaucoup mieux suite à l'éclatante victoire.

« Nous ne voulions surtout pas nous retrouver à 0-5, » de dire Higgins. « La victoire nous permet de respirer un peu, en tout cas pour un jour ou deux. » 

Pour ce qui est de l'entraîneur-chef Guy Carbonneau, celui-ci y est allé d'une réaction de circonstances à propos de son premier gain à la barre de l'équipe.

« Je ne sortirai pas le champagne, » a-t-il offert avec un sourire timide, « mais peut-être un Kraft Dinner. »

Collaboration spéciale de J.S. Trzcienski pour canadiens.com. Traduit par Michel Bélanger.