Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Le nouveau Streit

samedi, 23.09.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Le nouveau Streit
Le défenseur suisse confiant à l'aube de la saison 2006-2007

Mark Streit a participé à tous les buts des siens dans la défaite contre les Leafs.

MONTRÉAL - Une année après avoir fait le rare saut de la Ligue élite de Suisse jusqu'à la LNH, Mark Streit a un nouveau défi en tête en 2006-2007 : prouver qu'il doit avoir sa place dans l'alignement au quotidien.

Assis à son casier après avoir inscrit un but et ajouté deux passes dans la défaite de 4-3 des siens aux mains des Leafs, il y avait quelque chose de différent à propos de Streit et ce n'était pas les quelques muscles qu'il a ajouté à sa charpente depuis la fin de la dernière campagne.

« Je me sens beaucoup mieux, beaucoup plus confiant comparativement à l'an passé », a indiqué Streit qui a passé 25 minutes et 57 secondes sur la glace, un sommet chez les Canadiens contre les Leafs samedi. « C'était une grande étape à franchir de passer de la Suisse à la LNH. Je suis plus à mon aise aujourd'hui. J'ai encore beaucoup à apprendre à ce niveau. C'est un premier pas, il y en a encore d'autres à venir. »

Lorsque les Canadiens ont regardé en direction de la Suisse lors du repêchage amateur de 2004 pour sélectionner Streit au 262e rang, l'état-major du Tricolore savait qu'il avait mis la main sur un quart-arrière potentiel à la ligne bleue montréalaise. Avec 11 avantages numériques au cours de la soirée de samedi, le défenseur helvète a eu plusieurs occasions de montrer son savoir-faire.

« Je suis le genre de joueur qui aime transporter la rondelle et dicter le rythme d'un match. C'est ce que j'essaie de faire avec l'équipe nationale et c'est ce que j'ai essayé de faire contre les Leafs : de jouer un rà´le clé dans le match. »

Alors qu'aucune date n'est coulée dans le béton quant au retour de Francis Bouillon dans l'alignement en raison de l'intervention chirurgicale au genou gauche qu'il a subie cet été, Streit pourrait non seulement se retrouver dans l'alignement à chaque match, mais il pourrait avoir une charge de travail substantielle.

« Il est effectivement plus confiant avec un an derrière la cravate », a souligné le pilote du Tricolore Guy Carbonneau. « Avec le fait que Francis s'est blessé avant le camp d'entraînement, il savait que nous avions une place pour lui. Il est arrivé au camp mieux préparé et prêt à prendre plus de temps de glace. »

La transition au style de jeu préconisé en Amérique du Nord ne s'est pas faite sans heurt pour Streit qui a revêtu l'uniforme pour 42 matchs en saison régulière en 2005-2006, étant laissé de cà´té pour 31 rencontres, dont une séquence de 15 matchs consécutifs, entrecoupée des Jeux olympiques, entre le 28 janvier et le 11 mars. Le directeur-gérant Bob Gainey, qui a décidé lui-même à plusieurs occasions de ne pas inscrire Streit à son alignement lorsqu'il a pris les rênes de la formation en janvier, a néanmoins vu suffisamment de potentiel en Streit pour lui faire parapher un contrat de deux ans cet été, un vote de confiance qui n'est pas passé inaperçu.

« Ils m'ont fait signer un contrat de deux ans de Ligue nationale, contrairement à l'an passé où j'avais un contrat dans les deux sens », a expliqué Streit.  « C'est une belle marque de confiance de leur part. Je veux maintenant montrer à l'organisation que je suis capable de jouer ici. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com