Bouillon impatient de rechausser les patins

lundi, 07.08.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Bouillon impatient de rechausser les patins
Le défenseur a subi avec succès une chirurgie au genou gauche

Francis Bouillon a connu une saison exceptionnelle en 2005-2006 en éclipsant toutes ses marques personnelles à  l'attaque.

MONTRÉAL - Francis Bouillon était de retour dans le vestiaire des Canadiens lundi après-midi après avoir subi avec succès une opération au genou gauche mercredi dernier au Colorado.

Au centre du vestiaire, Bouillon, appuyé sur ses béquilles, a donné une mise à jour très attendue sur sa situation après être passé sous le bistouri la semaine dernière.

« Après avoir consulté le Dr. Mulder et Bob Gainey, nous avons convenu que la chirurgie était la meilleure solution », a admis Bouillon, le genou bien enrubanné. « Nous avons tout fait dans la mesure du possible pour éviter l'opération, mais lorsque nous nous sommes rendus à  l'évidence que ce n'était pas possible, nous avons décidé qu'il fallait aller de l'avant avec l'opération. »

Malgré cette douleur récurrente, Bouillon n'a pas semblé être incommodé outre mesure en 2005-2006, le défenseur de 5 pieds 8 pouces terminant au premier rang chez les arrières des Canadiens avec plus de 150 mises en échec.

« Ce sont essentiellement des tissus cicatriciels qui se sont formés dans mon genou au fil des ans », a indiqué Bouillon. « Dès que j'essayais de patiner ou de plier mon genou, je ressentais immédiatement la douleur. Une fois qu'il fut déterminé que ces tissus cicatriciels étaient la source du problème, je me suis dirigé vers le Colorado pour qu'on s'occupe du problème. »

Le Dr. Richard Steadman fut mandaté pour effectuer l'intervention chirurgicale, celui-là même qui, plus tà´t cette année, avait opéré les deux genoux du propriétaire de l'équipe George Gillett. Ce dernier a d'ailleurs payé une petite visite à l'hà´pital au valeureux défenseur.

« Selon les médecins, la période de rééducation pourrait s'étaler sur 12 semaines, mais j'espère être de retour avant », a avoué Bouillon. « C'est difficile à dire à ce stade-ci. Nous serons en meilleure posture lorsque j'aurai reçu les traitements appropriés et fait de la physiothérapie. »

Nanti de son premier contrat à long terme de sa carrière après avoir paraphé un pacte de trois ans avec les Canadiens au début du mois de juillet, Bouillon est impatient de retourner sur la glace aussità´t que possible. Cela dit, il sait très bien qu'il ne faut pas précipiter les événements.

« Je me sens bien.  J'ai devant moi une longue période de rééducation, mais c'est une bonne chose de l'avoir fait », a conclu Bouillon.  « J'ai joué avec cette douleur pour un bon nombre d'années et maintenant que nous nous en sommes occupés, je peux concentrer mes énergies et mes efforts à revenir au jeu avec 100 % de mes capacités. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com