Le Tricolore choisit le défenseur Fischer

samedi, 24.06.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles


VANCOUVER (PC) - Bob Gainey avait évoqué la possibilité de transiger vers le bas durant le premier tour du repêchage. C'est ce qu'il a fait en cédant son choix de première ronde (16e au total) aux Sharks de San Jose. En retour, il a obtenu les 20e et 53e choix des Sharks.

Le Canadien s'est servi de son premier choix pour réclamer David Fischer, un défenseur de 18 ans évoluant à l'école secondaire Apple Valley, en banlieue de St. Paul, au Minnesota.

«C'est un leader né, a fait valoir le directeur du développement des joueurs du Canadien, Trevor Timmins. Il a joué son hockey mineur avec Peter Mueller et Kyle Okposo, deux joueurs qui ont été réclamés avant lui. Dans l'équipe, c'était lui le meneur.»

Le recruteur du Canadien au Minnesota, Pat Westrum, le connaît bien pour l'avoir dirigé. Sa femme lui a même enseigné.

«On le connaît bien, a dit Timmins. C'est un jeune homme bien spécial qui a déjà  beaucoup de maturité pour son âge. Mais l'important, c'est ce qu'il fait sur la glace, a-t-il insisté. Malgré son gabarit (6 pieds 4 pouces et 185 livres), il possède un excellent coup de patin. Il est rapide et agile. Il devrait bien cadrer dans la nouvelle Ligue nationale. C'est un athlète très compétitif.»

Cette saison, Fischer a marqué huit buts et récolté 30 passes pour 38 points en 25 matchs à Apple Valley.

Fischer était classé 29e par la centrale de recrutement de la LNH parmi les patineurs nord-américains. Sa sélection se veut une petite surprise puisque cinq défenseurs - Bobby Sanguinetti (12e), Nigel Williams (13e), Ben Shutron (16e), Brian Strait (22e), Carl Sneep (26e) - étaient mieux classés.

«On voulait obtenir un autre choix de deuxième ronde sans risquer de le perdre. C'est ce que nous avons fait», a expliqué Timmins.

Fischer, qui possède une très belle personnalité, était ravi d'avoir été repêché par le Tricolore.

«Je suis très content, a-t-il dit. Ma sélection par Montréal ne me surprend pas. Toutes mes entrevues avec le Canadien se sont bien déroulées.»

Fischer, qui lance de la droite, se définit comme un défenseur capable d'évoluer dans les deux sens de la patinoire. Il aime toutefois appuyer l'attaque puisqu'il a joué à l'avant étant jeune.

«Je suis passé à la position de défenseur il y a cinq ans, a-t-il expliqué. Jouer à l'avant m'a donné une autre perspective. J'en profite aujourd'hui comme défenseur.»

Fischer a dit ne pas craindre les attentes du public montréalais.

«C'est pas un problème, a-t-il assuré. Les partisans de l'équipe vont m'appuyer car je donne toujours un effort de 110 pour cent.»

Fischer compte étudier à l'université du Minnesota en septembre. Il pourrait alors avoir comme coéquipier Erik Johnson, le premier joueur réclamé au repêchage.