La piqûre pour le coaching

lundi, 12.06.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


La piq\u00FBre pour le coaching
Lefebvre est l'un des 12 joueurs de l'édition 1991-1992 des Canadiens à œuvrer comme entraîneur

Les anciens coéquipiers Sylvain Lefebvre et Guy Carbonneau se retrouvent tous deux de l'autre cà´té du banc aujourd'hui.

MONTRÉAL - À l'époque où Sylvain Lefebvre patrouillait la ligne bleue des Canadiens, la façon dont il occuperait ses temps libres une fois sa carrière terminée était probablement la dernière de ses préoccupations. Mais aujourd'hui, 14 ans plus tard, lui et ses coéquipiers Guy Carbonneau et Patrick Roy ont tous échangé leur équipement pour un tableau noir.

Bien qu'il ne vienne pas de remporter la Coupe Memorial comme Roy ou qu'il ne se soit pas vu offrir les rênes du Tricolore par Bob Gainey comme Carbonneau, Lefebvre fait son apprentissage comme entraîneur au niveau Junior AAA avec les Cougars du Collège Champlain.

La carrière de 14 ans de Lefebvre dans la LNH, qui a débuté avec les Canadiens en 1989-1990, l'a également mené à des séjours chez les Maple Leafs, les Nordiques/Avalanche et les Rangers. Autrefois reconnu comme un défenseur fiable, Lefebvre fait maintenant profiter de son expérience à sa jeune équipe.

« Travailler avec ces jeunes joueurs s'est avéré une expérience formidable, », de dire l'entraîneur âgé de 38 ans. « Ce qui est vraiment spécial, c'est de constater leur progression à partir de leur arrivée jusqu'à aujourd'hui. »

Personne au sein de son alignement ne représente mieux cette réalité que Martin Nolet. Le défenseur de 6'3' et 205 livres s'est développé tant sur la patinoire qu'à l'extérieur sous la tutelle de Lefebvre, des progrès qui lui ont récemment valu de recevoir un Prix du Mérite Guy Lafleur 2005-2006. En reconnaissance de son excellent jeu et de ses réussites académiques, Nolet a reçu une bourse d'études de 1000$.

« Martin s'est vraiment développé en tant que joueur et, encore plus important, comme individu, » de souligner Lefebvre à propos de son défenseur de 19 ans, classé 100e parmi les patineurs nord-américains par la Centrale de recrutement de la LNH en vue du repêchage amateur 2006 qui se déroulera à Vancouver, le 24 juin. « En tant qu'entraîneur, je fais tout ce que je peux afin de fournir à ces jeunes les outils dont ils auront besoin afin de réussir non seulement dans le hockey, mais également dans la vie. »

« Au cours de ma carrière, j'ai réalisé que les valeurs, les dispositions et l'éthique de travail nécessaires afin de réussir dans la LNH sont les mêmes principes de base qui permettront à ces jeunes de réussir peu importe ce que l'avenir leur réserve. »

Aujourd'hui entraîneurs, Sylvain Lefebvre et Patrick Roy ont tous deux effectué leurs débuts avec les Canadiens avant de remporter la Coupe Stanley ensemble au Colorado.

Lefebvre, Roy et Carbonneau ne sont pas les seuls membres de l'édition 1991-1992 des Canadiens à s'être retrouvés derrière le banc suite à leur carrière active. La liste de leurs anciens coéquipiers ayant tenté leur chance dans le coaching inclus Denis Savard, Stéphan Lebeau, Donald Dufresne, Brian Skrudland, Roland Melanson, Gilbert Dionne, Chris Nilan et Kirk Muller.

Selon Lefebvre, il ne faut pas chercher plus loin que l'entraîneur-chef des Canadiens à l'époque pour trouver la raison qui explique pourquoi tant de ses joueurs se sont tournés vers le métier d'entraîneur après avoir accroché leurs patins.

« Que peut-on vraiment dire de plus à propos de jouer pour un coach comme Pat Burns? » de dire Lefebvre à propos du seul entraîneur de l'histoire de la LNH à décrocher trois trophées Jack Adams à titre d'entraîneur de l'année. « J'espère simplement qu'un jour, je pourrai influencer la carrière d'un joueur de la façon dont Pat a influencé la mienne. »

Le sentiment était de toute évidence mutuel, puisque Burns a non seulement dirigé Lefebvre, alors une verte recrue, de 1989-1990 à 1991-1992 chez les Canadiens, il l'a attiré avec lui à Toronto lorsqu'il a pris les commandes des Maple Leafs de 1992 à 1994.

Pour ce qui est de ses ambitions comme entraîneur, Lefebvre est heureux de sa situation actuelle, mais espère que cette première expérience derrière le banc n'est qu'un début.

« Le hockey m'a tellement donné que je me sens bien à l'idée de redonner aux plus jeunes, » de dire Lefebvre, gagnant de la Coupe Stanley avec le Colorado en 1995-1996. « Je crois que c'est le cas pour tous les gars avec qui j'ai évolué au cours des années, comme Carbo et Patrick. Demeurer impliqué dans le hockey semble tout simplement naturel. »

De voir Roy remporter la Coupe Memorial le mois dernier a également semblé naturel pour Lefebvre.

« Lorsqu'il a décidé de prendre la relève à la barre de son équipe, j'étais aussi surpris que tout le monde, » admet Lefebvre. « Mais lorsque vous le connaissez aussi bien que moi, sa réussite n'est pas surprenante du tout. C'est du Patrick tout craché. »

Manny Almela écrit pour canadiens.com.  Traduit par Michel Bélanger.