Les Canadiens en Lettonie

mercredi, 17.05.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Les Canadiens en Lettonie
Jeunes Glorieux en évidence sur la scène internationale

À ses débuts au Championnat mondial de hockey avec la formation tchèque, Tomas Plekanec s'est frotté entres autres à Sidney Crosby.

MONTRÉAL - Ce n'est peut-être qu'une mince consolation, mais pour les joueurs des Canadiens qui ont vu leur saison prendre fin devant les Hurricanes de la Caroline, le Championnat du monde de hockey constitue une occasion de poursuivre leur saison et de mettre la main sur le titre de champion du monde.

Si le Championnat mondial procure une occasion inespérée aux Mike Komisarek, Jan Bulis, Tomas Plekanec, David Aebischer et Mark Streit de se défouler aux dépens du reste de la planète et d'exprimer leur frustration suite à l'élimination des Canadiens en première ronde des séries éliminatoires, il se veut du même coup une vitrine de choix pour des talents prometteurs tels que Andrei Kostitsyn et Mikhail Grabovsky d'exprimer leur talent.

Komisarek, qui a eu l'opportunité de représenter son pays aux mondiaux juniors en 2001 et en 2002, a récolté une aide à ses débuts au championnat du monde senior avec la formation des États-Unis. L'athlète de 24 ans originaire de West Islip, dans l'état de New York, a constitué une solide muraille défensive aux cà´tés de Hal Gill, un géant de 240 livres qui s'aligne avec les Bruins dans la LNH.

Bulis et Plekanec en sont aussi à leurs premiers pas au championnat mondial et espèrent pouvoir permettre à la République tchèque de mériter une deuxième médaille d'or consécutive à ce tournoi. Les Tchèques ne sont pas inconnus au succès à ce tournoi ayant réussi un triplé de 1999 à 2001. Après une saison recrue prometteuse, Plekanec, qui n'est âgé que de 23 ans, a déjà inscrit deux buts pour son pays à l'aube de la ronde éliminatoire.

Durant l'interprétation de l'hymne national des Etats-Unis, Mike Komisarek savoure la victoire des siens aux dépens des Tchèques qui sont les champions en titre.

De son cà´té, la Suisse n'a pu poursuivre sur son irrésistible lancée des Olympiques de Turin en février dernier alors qu'elle avait surpris le Canada et la République tchèque. Malgré de solides performances du gardien David Aebischer et du capitaine Mark Streit, les Helvètes ont vu la Lettonie anéantir leurs aspirations et couper court leur participation au Championnat du monde à Riga. Streit a mené les défenseurs suisses avec trois assistances, alors qu'Aebischer a amorcé les six matchs des siens, compilant un dossier de deux gains, deux revers et deux matchs nuls et conservant une moyenne de 2,67.

Ironiquement, les espoirs de médaille de la Suisse ont été enrayés par une surprenante et dynamique formation biélorusse qui compte dans ses rangs deux des plus beaux espoirs des Canadiens. Andrei Kostitsyn, qui a disputé 12 matchs avec les Canadiens cette saison, montre une fiche d'un but et quatre aides pour la Biélorussie à la veille du match de quart de finale devant la Finlande. Mikhail Grabovsky, un choix de quatrième ronde des Canadiens, 150e joueur sélectionné au total en 2004, a inspiré ses coéquipiers avec des cinq buts et une récolte de neuf points pour mener les surprenants Biélorusses. Le centre de 22 ans se retrouve à un seul but du meneur du tournoi, le Canadien Sidney Crosby qui a fait scintiller la lumière rouge à sept occasions.

Mais le contingent du Tricolore au championnat du monde ne se limite pas à ces sept joueurs. Ceux qui peuvent compter sur mémoire d'éléphant auront remarqué la présence d'un certain Kim Staal qui défend les couleurs du Danemark. Repêché au 92e échelon par les Canadiens en 1996, Staal n'a en effet rien d'un jeune premier. En fait, Kostitsyn et Grabovsky fréquentaient encore l'école primaire quand Staal a été sélectionné par le Tricolore. Nonobstant son âge, l'attaquant danois âgé de 28 ans s'est mis en évidence au cours du tournoi marquant à cinq reprises pour mener les Vikings à ce chapitre.

On saura dans quelques jours lequel des représentants des Canadiens suivra la trace de Craig Rivet qui avait remporté l'or à ces championnats avec l'équipe du Canada en 2003.

Manny Almela écrit pour canadiens.com. Traduit par Michel Bélanger.