Huet et le Tricolore s'attendent à de grandes choses en 2006-2007

jeudi, 04.05.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Huet et le Tricolore s\'attendent \u00E0 de grandes choses en 2006-2007
Le gardien français ne veut pas bouger tandis que Bulis profitera de son autonomie

Si son voeu est exaucé, Cristobal Huet n'a pas fini de freiner les tirs des adversaires dans l'uniforme du Tricolore.

MONTRÉAL -- Les Canadiens sont retournés au Centre Bell pour dire leurs adieux pour l'été, jeudi en après-midi. Mais, contrairement au dernier jour de l'année scolaire, cette joyeuse bande est impatiente de revenir en classe avec leur nouvel enseignant et entraîneur-chef Guy Carbonneau la saison prochaine.

Menant les troupes de ceux qui ont déjà amorcé le décompte de leur retour à leur casier dans le vestiaire des Canadiens fut l'agent libre en devenir Cristobal Huet. Suivant sa montée fulgurante en 2005-2006, le meneur pour le pourcentage d'efficacité dans la LNH au cours de la saison régulière ne peut attendre de rependre là où il l'a laissé.

« En tant qu'athlète, vous voulez être compétitif et vous voulez jouer pour gagner. C'est le plus important », a admis Huet. « Je crois que l'organisation des Canadiens a prouvé qu'elle veut gagner. L'équipe a bien joué et a démontré des signes encourageants pour l'avenir. »

Très conscient qu'il sera une proie de prédilection lorsque la chasse aux agents libres débutera le 1er juillet, Huet ne semblait pas être à la recherche d'une nouvelle adresse dans la LNH.

« Je souhaite vraiment être de retour à Montréal et faire encore mieux l'an prochain », a avoué Huet. « Évidemment, la ville et le hockey ici, c'est incroyable. C'est fantastique d'être dans une place comme ici. Nous sommes passés près cette année, mais je crois que nous dirigeons dans la bonne direction. C'est un plaisir de jouer ici. »

« Je n'ai pas encore discuté avec mon agent, mais, pour être honnête, je ne pense pas présentement à l'autonomie. Tout ce que je peux dire, c'est que je suis intéressé de revenir ici. Tant que les deux cà´tés sont satisfaits, je ne vois pas de raison d'aller ailleurs. »

Ce sentiment n'est toutefois pas partagé par Jan Bulis. Après une campagne où le centre tchèque a établi un sommet personnel avec 20 buts, se retrouvant à l'occasion sur la galerie de presse pour quelques matchs, Bulis semble prêt à tester le marché des joueurs autonomes pour la première fois.

« Après la très bonne campagne que j'avais connue en République tchèque durant l'arrêt de travail, j'avais mis la barre haute pour cette année », a expliqué Bulis qui avait pris le troisième rang des compteurs de la Ligue tchèque en 2004-2005.

 

« J'ai connu des années très spéciales ici et ce fut une très belle expérience d'évoluer pour les Canadiens », a ajouté Bulis. « Jouer à Montréal est une opportunité que tout joueur devrait avoir la chance de connaître une fois dans sa carrière. J'ai 28 ans et je ne suis pas le plus jeune joueur disponible alors il est temps de voir ce qui va s'offrir à moi. »

Tout comme Bulis, Francis Bouillon pourrait également tester l'aventure du marché des joueurs autonomes le1er juillet venu, mais le défenseur de 30 ans n'a aucun intérêt à tremper ses orteils dans la mer de l'autonomie.

« C'est à Montréal que je veux jouer », a affirmé Bouillon. « Pour être totalement franc, je n'y ai pas encore pensé, mais je sais que je suis confortable ici. C'est ici que j'ai grandi et c'est ici que se retrouve toute ma famille. »

« Après avoir signé des ententes d'un an toute ma carrière, j'aimerais vraiment obtenir un contrat de longue durée », a renchéri Bouillon. « Nous avons un bon groupe ici avec un heureux mélange de jeunes et de vétérans. Je sais tout simplement que je veux encore en faire partie. »

L'élimination des Canadiens aux mains des Hurricanes dans les séries est une pilule encore dure à avaler, mais la recrue Chris Higgins en demandera encore plus l'an prochain après avoir goûté une première fois aux séries d'après-saison.

« Ce fut un choc. Tout s'est terminé si rapidement. Mais une fois que tu participes aux séries, tu en veux encore plus », a indiqué Higgins. « L'été sera long pour nous, mais les joueurs sont excités. Plusieurs joueurs sont jeunes. Ils veulent bien faire dans cette ligue. Ils veulent s'établir dans le circuit et je fais partie de ce groupe. Nous serons encore plus affamés l'an prochain. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com