Koivu en quête d'une revanche face à la Caroline

jeudi, 20.04.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Koivu en qu\u00EAte d\'une revanche face \u00E0 la Caroline


MONTRÉAL - Le compte à rebours est commencé pour les 16 équipes espérant mettre la main sur la coupe Stanley. Les capitaines Saku Koivu et Rod Brind'Amour auront finalement la chance de régler quelques comptes lorsque les séries se mettront en branle en Caroline samedi soir.

Koivu connaît bien Brind'Amour et les Hurricanes. Le duo s'est affronté en deuxième ronde des séries de 2002. Après avoir éliminé les Bruins, classés premiers, les Canadiens avaient les Hurricanes dans les câbles, avant de voir la Caroline rebondir et remporter la série en six rencontres.

Bien que quatre années se soient écoulées et que les deux formations aient subi de nombreux changements depuis, Koivu n'a pas oublié la série qui a échappée aux siens. 

« C'était il y a longtemps et les deux équipes sont bien différentes aujourd'hui, » admet Koivu, avant de prouver que le souvenir de cette amère défaite est encore présent. « Nous menions par 2-1 dans la série et 3-0 dans le quatrième match, puis avons perdu en prolongation. Ensuite, il n'y avait plus qu'une équipe dans cette série. Nous pouvons définitivement apprendre de cette situation. »

Grâce à une récolte record de 51 victoires et de 112 points, les Hurricanes, classés deuxièmes, sont peut-être favoris face aux Canadiens, mais cela ne transpire pas des propos de Brind'Amour.

« Lorsque les éliminatoires débutent, la saison régulière est oubliée, » dit Brind'Amour. « Nous n'avons pas terminé la saison avec le momentum désiré et nous savons que nous avons du pain sur la planche. »

« Il n'y a pas de grands favoris encore cette année et n'oublions pas que bien peu de gens avaient prédit une finale entre les Flames et le Lightning il y a deux ans. »

Comptant parmi les équipes qui sont passées en deuxième vitesse dans le dernier droit de la saison, alignant même une série de huit victoires, les Canadiens sont déjà en mode éliminatoire.

« Nous avons trimé si dur pour nous retrouver ici depuis la pause olympique, c'est comme si nous étions en séries depuis le mois de mars, » dit Koivu. « D'avoir eu à nous battre comme nous avons dû le faire dans le dernier droit nous a obligé à garder notre concentration et nous espérons que ce momentum pourra se poursuivre en séries. Des équipes comme la Caroline et Ottawa ont eu la chance de se reposer et de se prérarer, nous devrons donc être prêts. »

Selon Koivu, la pousée tardive des Canadiens pour l'obtention d'une place en séries n'est pas le fruit du hasard.

« Notre jeu défensif s'est amélioré, tout comme notre constance, » dit Koivu. « Mais la raison de notre présence ici est la tenue de nos gardiens et Huey n'est pas étranger à cela. Il a surpris bien du monde cette année, même nous, par la façon dont il est revenu suite à son opération au genou. »

« Si nous devons connaître du succès, nous avons besoin que Huey et Aebischer jouent comme ils l'ont fait au cours du dernier mois, ou même mois et demi, » ajoute Koivu en parlant du duo de gardiens enviable de Montréal. « Je crois qu'il s'agit d'une bonne situation pour nous. Nous comptons sur deux excellents gardiens qui peuvent être envoyés dans la mêlée à tout moment. »

Après avoir surpris des équipes comptant parmi les grandes favorites à leurs deux dernières présences en séries, les Canadiens et leur capitaine tenteront cette fois de jouer le même tour aux Hurricanes.

Manny Almela écrit pour canadiens.com. Traduit par Michel Bélanger.