Le Tricolore devra encore patienter

samedi, 15.04.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Le Tricolore devra encore patienter
Montréal conserve le septième rang dans l'Est

Les Canadiens se sont butés à un gardien au sommet de son art, samedi contre les Sabres.

MONTRÉAL - Malgré une mitraille de 45 lancers, les Canadiens n'ont pu officialiser leur présence en séries en s'inclinant au compte de 4-2 contre les Sabres, samedi au Centre Bell.

Rien n'est encore joué pour la troupe de Bob Gainey qui conserve néanmoinsle septième rang dans la Conférence de l'Est, un point devant le Lightning et quatre devant les Thrashers, qui ont tous deux remporté leur match samedi contre les Hurricanes et les Bruins respectivement. Le chiffre magique pour le Tricolore demeure à un, lui qui tente de participer aux séries d'après-saison pour deuxième saison de suite.

Pourtant, le Tricolore n'avait pas laissé les Sabres toucher à la rondelle au second engagement, dominant 18-3 au chapitre des lancers. Malgré son bon vouloir, le gardien des Sabres Ryan Miller, après avoir repoussé les attaques multipliées des Canadiens, avait fini par céder deux fois plutà´t qu'une dans l'intervalle de 45 secondes en fin d'engagement. Michael Ryder, son 30e, puis Mike Komisarek, son 2e, ont touché le fond du filet pour permettre aux leurs de retraiter au vestiaire pour le second entracte avec une avance de 2-1.

Toutefois, les Sabres n'ont pas baissé les bras, marquant d'abord en désavantage numérique, par l'entremise de Chris Drury pour niveler la marque. Puis, la « French Connection » nouvelle mouture est venu briser les reins des Canadiens et de ses partisans en marquant le filet vainqueur. Jean-Pierre Dumont, aidé de Daniel Brière et Jason Pominville, est parvenu à tromper la vigilance de David Aebsicher et a ainsi permis aux Sabres d'établir une nouvelle marque d'équipe en enregistrant une 50e victoire cette saison. Aebischer, malgré une performance de 26 arrêts, a encaissé un premier à ses cinq dernières sorties. Il a toutefois pu prendre sa revanche contre Dumont en stoppant l'attaquant des Sabres lors d'un tir de punition avec 1:32 à  faire au match.

Maxim Afinogenov et Teppo Numminen, dans un filet désert, ont marqué les autres buts pour les Sabres.

Les Canadiens ont ainsi encaissé un sixième revers en 30 rencontres lorsqu'ils détiennent les devants après 40 minutes de jeu.

« Nous avions notre destinée entre nos mains et nous n'étions plus qu'à 15 minutes de s'assurer d'une place en séries », a indiqué Dandenault qui a participé aux séries éliminatoires lors de ses huit premières saisons dans la LNH. « Nous nous sommes quelque peu tirés dans le pied. Je suppose qu'il faudra attendre jusqu'à la rencontre numéro 82. »

Avec la possibilité que l'issue de la saison des Canadiens ne se dénoue qu'au dernier match de la saison, l'entraîneur-chef du Bleu-Blanc-Rouge croit que sa formation saura relever le défi.

« Je ne peux pas dire que je suis inquiet, car cela fait presque huit semaines que nous sommes en mode séries », a admis Bob Gainey. « Nous avons été en mesure de nous détacher du reste du lot, ce qui explique pourquoi nous sommes à la fois vulnérables et en poste posture à ce stade-ci de la saison. »

Questionné à savoir s'il sera rivé à son téléviseur lundi soir pour voir si les Thrashers vont se buter aux Capitals pour permettre à son club d'obtenir son billet pour le tournoi printanier, Gainey a avoué qu'il allait jeter un coup d'œil.

Tout comme les partisans des Canadiens qui, pour une soirée seulement, auront toutes les raisons d'avoir une carte de membre du fan club d'Alexander Ovechkin.

Les Canadiens disputeront leur dernier match du calendrier régulier mardi au Centre Bell. Les Devils du New Jersey seront pour l'occasion les visiteurs.

NOTES : Maxim Lapierre, Aaron Downey et Todd Simpson n'ont pas enfilé l'uniforme contre les Sabres tout comme Francis Bouillon (cheville) et Steve Bégin (genou), qui sont tous deux sur la touche...Lors d'une cérémonie précédant la rencontre, Bégin s'est vu décerner le trophée Jacques-Beauchamp-Molson, trophée remis annuellement au héros obscur de la saison chez les Canadiens. Pour sa part, Cristobal Huet s'est mérité la coupe Molson pour un deuxième segment consécutif...Pour la 40e fois de la campagne, le Centre Bell était rempli à pleine capacité. Il s'agissait du 63e match consécutif que les Canadiens jouent à guichets fermés devant ses partisans...