Koivu donne la victoire au Tricolore en prolongation

jeudi, 30.03.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
Le capitaine des Canadiens égale une marque d'équipe vieille de 60 ans

Les gardiens adverses commencent à s'habituer à ce genre de scénario alors que Chris Higgins a marqué ses 11e et 12e buts en 17 matchs depuis la pause olympique.

MONTRÉAL - Saku Koivu sait définitivement choisir ses moments. Le capitaine du Tricolore a mis fin à sa léthargie en marquant avec 57,6 secondes à faire en prolongation, permettant aux Canadiens de signer un gain de 3-2 contre les Capitals de Washington, jeudi au Centre Bell.

Montréal a ainsi prolongé à cinq sa séquence victorieuse pour demeurer sur un pied d'égalité avec les Devils et le Lightning au sixième rang dans la Conférence de l'Est, grâce à une récolte de 83 points. Les nouvelles ne furent pas toutes négatives pour la troupe de Bob Gainey en regardant les résultats de la soirée alors que la deuxième défaite de suite des Thrashers a donné un coussin de sept points aux Montréalais.

Koivu, qui n'avait pas touché le fond du filet à ses 23 derniers matchs, avait délié les cordages pour la dernière fois le 28 janvier contre les Leafs, également en prolongation.

« Ne vous m'éprenez pas, c'est un soulagement de mettre cette séquence derrière moi », a avoué le numéro 11 des Canadiens qui a freiné sa léthargie en déjouant Olaf Kolzig pour son 15e filet de la campagne. «  L'équipe joue si bien dernièrement, c'est vraiment tout ce qui importe. »

Koivu a joué les héros en prolongation pour la troisième fois de la campagne, égalant par la même occasion une marque d'équipe qui avait été réussi pour la dernière fois il y a près de 60 ans. Le légendaire Toe Blake, en 1936-1937, avait aussi marqué trois buts en temps supplémentaire.

« Je ne veux pas le faire sentir vieux, mais je le regardais à la télévision pendant mon adolescence, » a lancé Chris Higgins à propos de son capitaine et compagnon de trio. « D'avoir maintenant la chance de jouer avec lui, je peux vraiment apprécier à quel point c'est un joueur exceptionnel. Ceux qui le critiquaient à propos de sa léthargie ne l'avaient vraisemblablement pas vu jouer dernièrement. »

Si Koivu n'avait pas fait scintiller la lumière rouge depuis la pause olympique, il a mis la table plus d'une fois à son jeune ailier gauche de 22 ans. Higgins avait inscrit les deux premiers buts des siens portant son total à 19 depuis le début du calendrier. L'Américain originaire de Smithtown dans l'État de New York a marqué 12 buts à ses 17 derniers matchs.

« Notre trio se complète très bien » a renchéri Higgins qui, tout comme Koivu, a prolongé à cinq sa série de matchs avec au moins un point. « Nous saisissons toutes les opportunités qui s'offrent à nous ».

Cristobal Huet a repoussé 27 des 29 tirs dirigés vers lui en route vers son 16e gain en 2005-2006. Ben Clymer est venu freiner à 118 minutes et 20 secondes sa séquence sans allouer de but en marquant son 15e filet de la campagne en fin de deuxième période. Jeff Halpern a enfilé l'autre filet des visiteurs avec 2,5 secondes à écouler en troisième période et du même coup forcer la présentation d'une période supplémentaire. Les Capitals ont ainsi récolté des points lors de leurs quatre derniers matchs.

Le favori au trophée Calder Alexander Ovechkin s'est fait complice des deux buts des siens pour porter son total à 94 points. La jeune étoile russe de 20 ans possède désormais 14 points de plus queson plus proche rival, en l'occurence Sidney Crosby.

Avec cette victoire, le Tricolore conclu donc le mois de mars avec une fiche de 10-5-1. La formation montréalaise n'avait pas connu un mois aussi prolifique depuis janvier 1993. À l'époque, les ouailles de Jacques Demers avaient présenté un dossier de 10-4-1 avant de soulever la coupe Stanley le printemps venu.

Les Canadiens tenteront d'amorcer le dernier mois de la campagne du bon pied en accueillant les Bruins de Boston pour un programme double samedi et mardi.

NOTES : Todd Simpson, Niklas Sundstrom et Jan Bulis ont été retranchés de la formation. Francis Bouillon, pour sa part, a raté une septième rencontre d'affilée en raison d'une blessure à la cheville subie le 18 mars dernier contre Pittsburgh...Pour la 35e fois en autant de matchs cette saison, les Canadiens ont fait salle comble, prolongeant à 58 le nombre de rencontres consécutives disputées à guichets fermés au Centre Bell...Radek Bonk et Michael Ryder ont vu leur séquence de matchs avec au moins un point s'arrêter à quatre...

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com