Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre

Le journal de mars de Mike Ribeiro

lundi, 27.03.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
Salut tout le monde, je suis de retour avec un autre chapitre de mon journal de bord sur canadiens.com. j'espère que vous apprécierez!

Avoir la chance de jouer avec Kovy m'a beaucoup aidé. La chance de jouer avec lui est définitivement bon pour la confiance. j'ai connu un début de saison difficile et je jouais avec beaucoup de monde différent. Puis, quand Bob a pris la relève derrière le banc, je me suis retrouvé sur la quatrième trio pour un bout de temps. Quand on vous place avec Kovalev, c'est bon pour la confiance. c'est facile de jouer avec lui. Vos chances de marquer sont meileures avec lui. c'est une super-vedette, et je suis encore jeune. Kovy est un gars qui aime parler et vous aider. Une chose que j'ai apprise de lui est d'essayer de créer une chance de compter à chaque fois que je saute sur la glace. Ne pas perdre de temps sur la glace.

j'aime bien pratiquer un jeu plus physique que par le passé. j'ai toujours aimé le cà´té physique du jeu parce que ça aide à rester concentré et à être plus conscient que vous allez être frappé. Je ne plaquerai pas tout le monde, par exemple si un gars me voit venir, c'est presqu'une perte de temps. Si je vois qu'un gars ne fait pas attention à moi et qu'il ne me voit pas venir, alors je vais m'essayer.

Il y a quelques villes que j'aime beaucoup lors des voyages. c'est définitivement plaisant de jouer à New York. c'est également plaisant, pour des raisons évidentes, d'aller en Floride pour affronter les Panthers et le Lightning. Et j'aime aussi allez à Toronto.

Quand on est sur la route, la plupart des gars on le même co-chambreur durant la saison. j'ai eu quelques co-chambreurs différents cette année. Au début je partageais une chambre avec Pierre (Dagenais), puis il a été envoyé dans les mineures. j'ai été avec Raitis (Ivanans) pendant quelques jours, (Jonathan) Ferland pendant quelques jours, puis maintenant je loge avec (Mike) Komisarek.

Plusieurs gars aiment faire des blagues. Aaron (Downey) est incroyable, définitivement un oiseau rare. Il y a quelques gars vraiment drà´les. Rivs (Craig Rivet) est pas mal drà´le lui aussi mais Aaron est dans une classe à part. Tu ne sais jamais ce qui va sortir de sa bouche.

Pour un Montréalais, composer avec les rumeurs de transaction peut être plus difficile. Tu connais plus de gens et ils te parlent un peu plus de ce qu'ils ont entendu, te demandent ce qui se passe. Alors évidemment tu ne peux t'empêcher d'y penser un peu mais il n'y a pas grand chose que tu puisses faire, tu n'as pas beaucoup de contrà´le. Le seul contrà´le que je peux avoir est de prouver que je veux vraiment jouer ici, d'avoir une meilleure éthique de travail et m'assurer qu'on n'a pas le choix de me garder ici. c'était mon but. j'avais de la difficultés à comprendre toutes les rumeurs car je suis encore jeune, je n'ai que 26 ans. d'entendre mon nom circuler était bizarre car si j'avais 30 ans ou dans ce coin-là , là je comprendrais plus car ma carrière serait plus avancée.

j'ai entendu une rumeur qui m'envoyait à Washington pour jouer avec Ovechkin. De toute évidence, le fait qu'on te veuille pour évoluer avec un gars comme lui n'est pas une mauvaise chose mais comme je ne voulais pas partir d'ici, ce n'était pas si « cool » d'entendre ça. Je suis un fan de Montréal depuis mon enfance et je veux jouer ici. Je n'ai jamais été un gars qui lit beaucoup les journaux. Si je dois savoir quelque chose, quelqu'un me le fera savoir ou s'il y a une belle photo, ma mère me le dira.

Maintenant que nous approchons de la fin de la saison, c'est difficile de dire quelles équipes m'ont surpris. Ça dépend quand tu joues et comment tu joues. Tout le monde peut battre tout le monde. La saison de Pittsburgh m'a surpris. Je croyais qu'ils seraient meilleurs. Mais en même temps, ils ont une jeune équipe et ont beaucoup de talent qui va se développer au cours des prochaines années.

Ma femme a accouché il y a quelque semaines d'une petite fille, Victoria, donc le fait d'avoir plusieurs matchs à la maison d'ici la fin de la saison aidera beaucoup. Je suis chanceux qu'il ne reste que quelques parties à l'étranger. j'ai deux garçons alors je suis excité d'avoir une petite fille. c'est d'ailleurs quelque chose qui surprend les gens qui ne me connaissent pas beaucoup, le fait que j'ai trois enfants à 26 ans. Certaines personnes sont également surprises d'apprendre que je joue au hockey. Je ne suis pas sà»r de la raison mais j'imagine que c'est parce que je ne suis pas le plus gros et que j'ai encore mes dents. Les gens ont tendance à s'imaginer que les joueurs de hockey sont des gars gros et grands à qui il manque des dents.

Merci et à la prochaine fois!

Mike Ribeiro est un attaquant pour les Canadiens de Montréal. Ses propos ont été recueillis par Heather Engel, assistante pour le site canadiens.com