Koivu revient avec l'argent, Bulis le bronze

dimanche, 26.02.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
Le capitaine du Tricolore nommé au sein de l'équipe d'étoiles du tournoi

Saku Koivu et Jan Bulis ont respectivement remporté la médaille d'argent et de bronze aux 20es Jeux olympiques d'hiver présentés à Turin en Italie.

Le Tricolore retrouve deux ses protégés sur les marches du podium alors que la dernière sirène a retenti dimanche après deux semaines de compétition à Turin. Saku Koivu a conduit la Finlande vers la médaille d'argent tandis que Jan Bulis et la République tchèque ont récolté le bronze.

Un seul but. Saku Koivu n'est passé qu'à un seul but de ramener dans ses bagages la plus précieuse des médailles olympiques. Dimanche à Turin, lors de la grande finale du tournoi de hockey olympique, une finale à saveur toute scandinave, la Finlande s'est inclinée au compte de 3-2 contre la Suède dans un match des plus âprement disputé.

Koivu, qui avait dà» déclarer forfait pour les Jeux de Salt Lake City en 2002 où la Finlande s'était fait montrer la sortie par le Canada dès les quarts de finale, a permis à son pays de monter sur le podium une troisième fois en autant de présences aux Jeux olympiques. Avec le combatif attaquant à son bord, les Suomis, tant à Lillehammer en 1994 qu'à Nagano en 1998, avaient glissé au tour de leur cou la médaille de bronze.

Malgré leur statut de négligés, les Finlandais ont réussi un parcours parfait pour se rendre jusqu'au match ultime, signant la victoire lors de leurs sept premières rencontres de la compétition. La Finlande, qui tentait de remporter une première victoire contre son ennemi juré dans le cadre des Olympiques depuis ceux de Sapporo en 1972, a cependant dà» s'avouer vaincue lorsque Nicklas Lidstrom a inscrit le filet décisif avec seulement 10 secondes d'écoulées au dernier vingt et ainsi procurer au Tre Konor son premier sacre olympique depuis Lillehammer en 1994.

Toutefois, Koivu peut revenir en Amérique du Nord la tête bien haute. Il a su recréer la magie avec son fidèle complice Teemu Selanne en terminant tous deux avec une récolte de 11 points. Ainsi, à l'instar de 1998 où ils avaient amassé 10 points, le capitaine des Finlandais et le « Finnish Flash » ont pris les deux premiers rangs des pointeurs du tournoi, joint par trois coéquipiers parmi les sept premiers compteurs. De plus, Koivu et Selanne ont été nommés au sein de la formation étoile de la compétition, en compagnie de deux autres Finlandais, soit le gardien Antero Niittymaki et le défenseur Kimmo Timonen.

Saku Koivu a eu le meilleur sur Jan Bulis alors que la Finlande a disposé de la République tchèque au compte de 4-2 lors de la ronde préliminaire.

Les Finlandais, qui étaient privés des services de sept joueurs de la sélection originale, ont néanmoins récolté la quatrième médaille en hockey masculin de leur histoire, une deuxième d'argent. Cette seule autre médaille obtenue sans la présence de Koivu dans l'alignement avait été amassée en sol canadien lors des Jeux de Calgary en 1988.

Jan Bulis reviendra également en Amérique avec une médaille à son cou. Grâce à un gain de 3-0 de la République tchèque samedi contre la Russie, Bulis aura quelque chose à déclarer aux douanes canadiennes : une médaille de bronze. Malgré la perte de Dominik Hasek dès le premier match du tournoi, les Tchèques n'ont pas baissé les bras et ont retrouvé leur place parmi les médaillés une première fois depuis avoir ravi l'or en 1998.

Koivu et Bulis auront que très peu de temps pour savourer pleinement la récolte de leur médaille. Dès mardi, le Tricolore amorce un véritable blitz d'ici la fin du calendrier régulier le 18 avril, disputant 26 rencontres en 50 jours.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com