Un tournoi olympique des plus renversants

mardi, 21.02.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Un tournoi olympique des plus renversants
Les six Canadiens encore dans la course pour l'or olympique

Alex Kovalev et Andrei Markov espèrent que ce moment de célébration n'est que le début de la marche de la Russie vers le podium à Turin.

MONTRÉAL - Attendez-vous à l'imprévisible. Cela semble être le seul pari sà»r ces jours-ci au tournoi à la ronde masculin des Olympiques de Turin, et les Olympiens des Canadiens comptent parmi les principaux bénéficiaires.

Les difficultés très médiatisées d'Équipe Canada jusqu'ici à Turin ont ouvert la porte à l'émergence d'autres nations, qui se sont fait un plaisir de prendre la relève.

Menée par le défenseur des Canadiens Mark Streit, la Suisse s'est permise des victoires surprises face au Canada et à la République tchèque - les deux dernières formations à mériter l'or olympique. Streit n'a peut-être récolté qu'un but et une passe en cinq matchs de tournoi à la ronde, mais ces deux points n'auraient pu être amassés à de meilleurs moments par le capitaine de l'équipe suisse, lui qui a inscrit le filet vainqueur contre la République Tchèque en plus de participer à l'un des deux filets des siens samedi lors d'une victoire historique de 2-0 face au Canada.

Pendant que les Suisses faisaient quotidiennement la manchette, la Slovaquie faisait son petit bonhomme de chemin sans trop faire de bruit au sein du groupe B. Richard Zednik et la formation slovaque revigorée montrent un surprenant dossier de 5-0 à l'aube de la ronde quart-de-finale, l'attaquant du CH ayant contribué un but dans une victoire de 6-3 sur la Lettonie.

Après avoir poussé Équipe Canada à la limite lors de la finale de la Coupe du monde de hockey 2004, la Finlande a poursuivi sur sa lancée à Turin. Le capitaine Saku Koivu a mené la charge à l'aide de ses fidèles compagnons finlandais Teemu Selanne et Jere Lethinen. Le trio a amassé 26 points en cinq parties, incluant deux buts et sept assistances pour Koivu. Les Finlandais, qui ont terminé le tournoi à la ronde avec un dossier immaculé de 5-0, sont à la recherche de la première médaille d'or olympique de leur histoire après avoir mérité le bronze en 1994 et 1998, chaque fois grâce au leadership de Koivu.

Avec Mark Streit aux commandes, la Suisse a causé une surprise de taille en disposant des puissants Canadiens en route vers la deuxième position au sein du groupe A.

Sans faire de bruit eux non plus, les Russes semblent vouloir se réchauffer juste à temps pour la ronde des médailles. À sa troisième participation aux Olympiques, le capitaine russe Alex Kovalev a jusqu'ici récolté deux buts et autant de passes, alors que son coéquipier des Canadiens Andrei Markov a inscrit une assistance jusqu'ici à ses débuts olympiques. Le duo des Canadiens tente d'aider la Russie à décrocher une première médaille d'or depuis 1992 à Albertville, alors que Kovalev évoluait déjà pour son pays d'origine.

La série de malchances qui a frappée la République tchèque a certainement jeté un peu d'ombre sur les débuts internationaux de Jan Bulis. De Dominik Hasek qui est retourné à Ottawa après avoir subi une blessure à la jambe dans les premiers instants de la première rencontre des Tchèques à Jaromir Jagr qui s'est fait ralentir par un coup de coude du Finlandais Jarkko Ruutu, rien n'a tourné rond pour les Tchèques qui ont dà» se contenter d'une décevante quatrième place au sein du groupe A.

La ronde préliminaire étant maintenant chose du passé, le vrai plaisir commence avec les quarts de finale qui débuteront mercredi. Seul le temps dira si la vague de surprises est terminée ou si des favoris pré-Olympiques comme le Canada devraient garder du Pepto-Bismol à portée de la main au cas où.

Manny Almela écrit pour canadiens.com.  Traduit par Michel Bélanger.