Le journal de février de Jan Bulis

vendredi, 17.02.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Le journal de f\u00E9vrier de Jan Bulis

Quel mois, ce mois de janvier. Je ne savais pas que janvier était si bon pour moi. Comme j'ai accumulé quelques points, ça m'a aidé à reprendre confiance et j'ai commencé à mieux jouer. Ça a été un bon mois pour moi et j'espère pouvoir continuer comme ça jusqu'à la fin de la saison.

Pendant ma séquence productive, je n'avais pas vraiment de superstitions. Pendant une séquence du genre, tu essaies autant que possible de garder le même bà¢ton, à moins de le briser. Un bon exemple est le match de quatre buts que j'ai connu à Philadelphie. j'ai utilisé le même bà¢ton à Toronto ce week-end-là et j'ai obtenu un but et une passe, mais après ça je l'ai apporté à la maison et c'est là qu'il se trouve présentement.

Ça a été plaisant de pouvoir jouer au centre dernièrement. En jouant au centre, on a plus d'options pour patiner, on se déplace plus, et donc on patine plus. j'aime les deux, je n'ai pas vraiment de préférence. Ça dépend de la journée - parfois tu joues bien à l'aile puis parfois tu joues bien au centre. j'imagine que si j'avais le choix, je retournerais au centre. Il n'y a pas de différence dans ma préparation pour les deux positions. Tu te prépares simplement en sachant que tu vas jouer au centre ou à l'aile, puis tu entres dans la partie comme ça. Pas de préparation spéciale ou quoi que ce soit.

Quand je joue avec Zed et Bonk ou Zed et Plekanec, on parle toujours tchèque sur la glace. c'est encore mieux quand tu es dans le cercle des mises en jeu et que l'adversaire ne comprend pas toujours ce que tu dis, alors tu peux décider qui fera quoi, ce qui est un léger avantage.

Je ne sais pas si Zed et moi on se rencontrera aux Olympiques, mais si ça arrive, ça fera bizarre. Ce sera la première fois qu'on joue un contre l'autre depuis le début de notre carrière. Je pense que ça va être plaisant. On a hà¢te de voir. Bien sà»r on ne se cherchera pas ou quelque chose du genre. Ce sera plus comme chercher à le déranger. Ce serait vraiment plaisant de jouer un contre l'autre, mais tu ne sais jamais comment le tournoi va évoluer, alors on verra ce qui va arriver.

j'apprécie les Olympiques. Je suis définitivement un fan. À peu près à chaque fois qu'ils ont lieu, été ou hiver, je regarde les deux. j'aime tous les sports, particulièrement le saut à ski, la descente. c'est plaisant.

Je serai tout seul aux Olympiques. Personne de ma famille n'y sera, à moins qu'on se rende en demi-finale ou en finale. Si on fait un bout de chemin, mon père ou ma femme viendront probablement me rejoindre.

Avec les Olympiques et le long voyage qui nous attend au retour, je serai parti pendant presqu'un mois, alors j'ai passé le plus clair de mon temps libre avec mon fils. Je serai parti longtemps, donc je vais m'ennuyer de lui. Il grandit tellement vite. Quand on est revenu du voyage à la fin janvier, je suis arrivé à la maison et j'ai remarqué une différence. Il marchera probablement à mon retour. Il a maintenant dix mois et il se traîne déjà partout, ce sera donc excitant.

Merci de me lire. j'espère que vous apprécierez tous le reste des Olympiques. On se revoit au Centre Bell le 11 mars!

Jan Bulis est un attaquant pour les Canadiens de Montréal. Ses propos ont été recueillis par Heather Engel, assistante pour le site canadiens.com