Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Le Tricolore s'incline en prolongation

mardi, 07.02.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Le Tricolore s\'incline en prolongation
Montréal ajoute néanmoins un16e point au classement lorsqu'il tire de l'arrière après deux périodes

Chris Higgins a marqué son septième but de la campagne, son deuxième à court d'un homme cette saison.

MONTRÉAL - Comme ils en avaient pris l'habitude en début de saison, les Canadiens n'ont pas lâché prise. Toutefois, Maxim Afinogenov est venu jouer les trouble-fête en inscrivant le filet décisif en prolongation, pour ainsi procurer un gain de 3-2 aux Sabres de Buffalo, mardi au Centre Bell.

Le Tricolore, qui avait remporté ses deux derniers matchs devant ses partisans, avait réussi à forcer la prolongation lorsqu'Alex Kovalev avait surpris Ryan Miller avec moins de cinq minutes à écouler en temps réglementaire. Cependant, c'était avant qu'Afinogenov, tandis que les Sabres évoluaient à cinq contre trois, procure la 18e victoire de la saison des siens sur la route, un sommet dans le circuit.

« Chaque point est important », a avoué l'entraîneur-chef des Canadiens Bob Gainey. «  Nous tirions de l'arrière 2-1 après 40 minutes de jeu, mais avec de la patience et de la détermination, nous sommes revenus dans la rencontre. C'est certain que si nous avions récolté les deux points auraient été mieux, mais, dans les circonstances, c'est bien un point ».

Cette défaite en prolongation combinée à la victoire des Leafs contre les Thrashers d'Atlanta, les Canadiens se retrouvent désormais à deux points du huitième rang dans la Conférence de l'Est. Néanmoins, Montréal peut se féliciter d'être seulement la troisième formation cette saison à arracher un point aux Sabres lorsque ces derniers dominent après deux périodes. La troupe de Lindy Ruff, en signant ce sixième gain de suite, se retrouve, pour sa part, qu'à quatre points des Sénateurs et du premier rang dans la division Nord-Est.

Derek Roy, avec seulement six secondes à écouler au cadran au deuxième tiers-temps, avait permis aux visiteurs de retraiter au vestiaire avec l'avance d'un but.

Plus tà´t dans l'engagement, à 5 :43, Afinogenov avait inscrit son premier but de la soirée. Il avait alors ruiné la séquence de 88 arrêts consécutifs de Cristobal Huet. Le gardien du Tricolore n'avait pas concédé de but depuis jeudi dernier en deuxième période contre Boston. Huet a donc vu la minuterie s'arrêter à 173 minutes et 17 secondes sans allouer de but, la plus longue séquence du genre chez un gardien des Canadiens en exactement 16 ans. À l'époque, Patrick Roy, entre le 1er et le 7 février 1990, avait blanchi l'adversaire durant 168 minutes et 47 secondes.

« Nous avons fait beaucoup de bonnes choses ce soir », a expliqué Huet. « Nous sommes revenus de l'arrière contre une très bonne équipe avec de très bons patineurs. Nous nous sommes battus jusqu'à la fin et je crois que nous aurions mérité un meilleur sort. »

Huet a terminé sa soirée de travail avec 31 arrêts à sa fiche, lui qui a réalisé un arrêt spectaculaire aux dépens de Chris Drury avant qu'Afinogenov ne vienne sceller l'issue du match.

Chris Higgins a inscrit l'autre filet des Canadiens. Le centre de 22 ans, tandis que les siens évoluaient en infériorité numérique, a battu Miller, le joueur défensif de la dernière semaine d'activités dans la LNH, après s'être amené en surnombre avec Tomas Plekanec. Higgins faisait ainsi scintiller la lumière rouge pour une septième fois cette saison, une seconde fois à court d'un homme.

« Lorsqu'on marque à court d'un homme, on espère toujours que cela va procurer un surplus d'énergie à toute l'équipe, surtout que vous n'êtes pas supposés marquer dans ce genre de situation » a avoué Higgins. « J'ai reçu une superbe passe de Plekanec et j'espérais que cela allait relancer l'équipe ».

Higgins joue d'ailleurs un rà´le de plus en plus accru dans les situations corsées. Par le passé, les partisans des Canadiens ont été habitués par de telles prouesses en défensives par un autre numéro 21.

« Guy Carbonneau m'aide beaucoup », a indiqué Higgins. « Il a toujours des petits trucs à me partager. Il a été l'un des meilleurs dans cet aspect du jeu. C'est donc facile de suivre ses conseils lorsqu'ils m'en donnent. »

Les Canadiens disputeront de nouveau la victoire aux Sabres jeudi, cette fois au HSBC Arena, avant de mettre derrière la portion pré-olympique du calendrier régulier en affrontant les Thrashers samedi au Centre Bell.


NOTES : Bob Gainey a envoyé dans la mêlée la même formation que lors de la victoire contre les Flyers, dimanche dernier. Ainsi, Niklas Sundstrom, Mark Streit et Jean-Philippe Cà´té ont été laissés de cà´té... La partie a été disputée devant la 26e salle comble de la campagne, la 49e consécutive en reculant jusqu'à la saison 2003-2004, incluant les éliminatoires...Avant d'allouer un but à Afinogenov, les Canadiens avaient résisté aux 17 précédentes supériorités numériques de ses adversaires...Montréal présente une fiche de 9-7-4-1 lors du premier match d'une série aller-retour contre les Sabres.,.Le but de Higgins était le septième but inscrit à court d'un homme chez le Tricolore en 2005-2006...Sheldon Souray a vu sa série de matchs avec au moins un point s'arrêter à cinq...Les Canadiens affichent désormais un dossier de cinq victoires et six revers en prolongation tandis que les Sabres ont conservé leur fiche parfaite à cinq victoires en autant de rencontres.