Crosby vole le spectacle

mardi, 03.01.2006 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
Les Canadiens s'inclinent malgré une belle remontée

Sidney Crosby a inscrit deux buts à son premier match à Montréal.

MONTRÉAL - Sidney Crosby a pris tous les moyens de conserver de sa première visite au Centre Bell un souvenir impérissable et ce sont les Canadiens qui ont payé la note. La jeune sensation des Penguins a enfilé un doublé pour conduire les siens vers un gain de 6-4 contre Montréal.

Après avoir inscrit le filet décisif en fusillade le 10 novembre dernier lors du premier affrontement Canadiens-Penguins de la saison, Crosby n'était décidément pas rassasié contre l'équipe qu'il a tant adulée en grandissant; cette dernière encaissant un troisième revers consécutif.

Dès la cinquième minute de jeu, le numéro 87 des Penguins a ouvert les hostilités en déjouant José Théodore du côté rapproché pour atteindre le plateau des 20 buts.

« Disputer mon premier match à Montréal représentait beaucoup pour les membres de ma famille qui sont, tout comme moi, des partisans purs et durs des Canadiens », a exprimé Crosby, dans la langue de Molière. « La réaction des partisans a été incroyable. Lorsque je les ai entendus scander mon nom après que l'annonceur-maison a présenté l'alignement de départ, je ne pouvais le croire. »

Après s'être forgé une avance de 3-0 grâce aux filets des recrues Shane Endicott et Maxime Talbot, les Penguins ont vu leur avance fondre comme neige au soleil; les Canadiens marquant quatre buts sans réplique.

Toutefois, Pittsburgh, qui était privé des services de leur capitaine/propriétaire Mario Lemieux pour un septième match consécutif, n'a pas lâché prise et a nivelé la marque à 4-4 avant de retraiter au vestiaire pour le deuxième entracte. Michel Ouellet, une autre recrue, a alors inscrit son sixième filet de la saison, lui qui a complété sa soirée en marquant le filet d'assurance avec cinq minutes à faire au match.

Dès le début de la troisième période, Crosby s'est remis à la tâche en complétant son cinquième doublé de la saison alors que la rondelle a bondi sur son patin avant de frapper la jambière de Théodore et d'aller choir au fond du filet.

« De venir ici, de remporter le match et de marquer deux buts est évidemment un moment très spécial pour moi. Mais cela ne veut pas dire que ça aurait été plus agréable si j'avais marqué dans ce filet désert en fin de match », a souligné Crosby qui a ainsi permis aux Penguins de signer une première victoire sur la route après sept défaites consécutives. « J'ai l'impression qu'encore hier j'étais ici à assister à mon premier match de la LNH. »

Depuis l'arrivée de Michel Therrien derrière le banc des Penguins, Crosby a récolté un point à chacun des huit matchs, récoltant huit buts et six passes au passage.

« Je ne crois pas que le fait de porter le « A » lui a ajouté de la pression », a indiqué Therrien qui présente désormais une fiche de 3-2-3 à la barre de la formation de la Pennsylvanie. « J'irais même jusqu'à dire qu'il a haussé son jeu d'un cran depuis sa nomination. Il est un leader silencieux, un peu comme l'était Bob Gainey lorsqu'il était capitaine des Canadiens.»

Le Tricolore avait donné la frousse aux visiteurs en effectuant une belle remontée, prenant même les devants 4-3.Rappelé des Bulldogs de Hamilton la veille, Jonathan Ferland n'a pas tardé à se faire des admirateurs à Montréal. L'attaquant originaire de Ste-Marie de Beauce a complété la poussée de quatre buts des siens en marquant son premier but dans la LNH dès son premier match. Plus tôt cette saison, Alexander Perezhogin avait également accompli l'exploit contre les Rangers au Madison Square Garden, le 6 octobre dernier.

« C'est certain que j'aurais préféré marquer dans une cause gagnante », a expliqué Ferland qui a raté sept semaines d'activités plus tôt cette saison en raison d'une blessure au genou. « Ce fut tout un feeling pour moi de marquer ce but. Ça donnait les devants à l'équipe. Je n'aurais jamais pu imaginer ça lorsque j'ai été repêché par les Canadiens que je marquerais à mon premier match. C'est un rêve devenu réalité.»

Jan Bulis avait amorcé la remontée en marquant son septième filet de la campagne grâce à une belle manœuvre individuelle alors qu'il ne restait que 19,7 secondes à faire au premier tiers-temps. Puis, au deuxième engagement, Steve Bégin, avec le défenseur Josef Melichar sur son dos, était parvenu à tromper à la vigilance avant que Sheldon Souray crée l'égalité grâce à son troisième filet de la saison.

Toutefois, ce fut insuffisant alors que les Canadiens ont encaissé un neuvième revers à leurs onze derniers matchs, ce qui mena à une réunion d'équipe à huis clos alors que les médias faisaient le pied de grue à l'extérieur du vestiaire.

« Assez, c'est assez », a admis Claude Julien. «On a offert une autre performance inacceptable. Nos partisans méritent mieux que ça. Il vaudrait mieux qu'on commence à jouer comme une équipe. Tout le monde réalise que ça ne peut pas continuer comme ça. On doit respecter le plan de match, cesser de courir des risques inutiles. J'espère que la discussion qu'on a eue va s'avérer positive.»

Les Canadiens disputent son prochain match jeudi alors qu'ils rendront visite aux Devils du New Jersey.

NOTES : Mike Ribeiro, Pierre Dagenais et Mark Streit ont été retranchés de l'alignement tandis que Tomas Plekanec a raté un septième match consécutif en raison d'une blessure à l'aine...La partie a été disputée devant la 19e salle comble de la campagne, la 42e de suite en reculant jusqu'à la saison 2003-2004, incluant les éliminatoires...Le défenseur Andrei Markov a été honoré avant la rencontre après avoir remporté la coupe Molson pour la tranche du mois de décembre...Ferland est devenu le cinquième attaquant du Tricolore cette saison, après Chris Higgins, Alexander Perezhogin, Tomas Plekanec et Andrei Kostytsin à faire scintiller la lumière rouge pour la première fois dans la LNH... De retour dans l'alignement après avoir été tenu à l'écart pendant 11 matchs, Radek Bonk a obtenu une mention d'aide. Lorsqu'il est de l'alignement, Montréal présente désormais une fiche de 8-5-6...

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com