Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Le journal de décembre de Jan Bulis

jeudi, 22.12.2005 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Le journal de d\u00E9cembre de Jan Bulis

Bonjour tout le monde, bienvenue à mon premier journal de bord sur canadiens.com. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire que j'aurai à scribouiller mes différentes pensées.

En regardant les trois derniers mois, c'était agréable en début de saison lorsque nous remportions presque tous nos matchs. Cependant, en analysant plus en profondeur la réalité, nous avons bien joué, mais nous avons été aussi chanceux. Toutes ces victoires acquises par la marge d'un but ont fini par nous rattraper. l'équipe éprouve quelques difficultés présentement, mais nous affichons toujours un dossier gagnant alors il faut demeurer positif. C'est certain que c'est plus facile lorsque tout va comme sur des roulettes. Présentement, le moral est un peu bas dans le vestiaire, mais nous nous devons de demeurer positifs et de concentrer nos efforts pour remporter les prochains matchs.

Les blessures ont sans aucun doute été coûteuses au cours des dernières semaines. Lorsque vos deux meilleurs pointeurs manquent à l'appel et puis Markov a dû purger une suspension de trois matchs, cela est évident que les choses vont se compliquer. l'absence de quelques autres joueurs a fait mal aussi - Komisarek s'est absenté pour des raisons personnelles et Bonk est toujours sur la touche. Lorsque vous élaborez une stratégie d'équipe et qu'il vous manque plusieurs éléments, cela affecte évidemment votre plan de match. Que peut-on y faire ? Tu ne peux pas simplement abandonner. Nous devons continuer de travailler avec les éléments en place et tenter de gagner les matchs.

Je crois sans aucun doute que l'absence de Kovalev s'est fait sentir tant sur qu'en dehors de la patinoire. Même son absence explique en partie nos problèmes, l'absence de Sak nous a également affectés. Donc, manquer vos deux joueurs de votre premier trio complique la situation. Cependant, cela n'explique pas en totalité nos insuccès. Ce n'est pas seulement l'affaire d'un seul joueur.

Peu importe qui nous avions dans notre alignement, Ottawa nous a donné du fil à retordre cette année. Les Sénateurs ont toute une force de frappe en attaque et le premier trio de Spezza, Alfredsson et Heatley est dans une classe à part. Si vous avez les joueurs pour les freiner et qu'ils font du bon travail, vous devriez avoir une chance de gagner. Ils ont une bonne défensive et Hasek dans les buts. Je ne crois pas qu'ils ont invincibles. Il suffit d'être prêt. Si tout le monde a le même désir de vaincre, je ne crois pas que cela devrait être un problème.

Il y a quelques équipes qui ont attiré mon attention. Ce n'est pas les équipes remplies de vedettes. Prenez Calgary. Je crois qu'ils ont une bonne équipe, plusieurs jeunes joueurs qui travaillent bien ensemble. De plus, ils ont un bon gardien derrière eux et c'est important aussi. Lorsqu'un gardien joue bien, le reste de l'équipe suit habituellement. Jusqu'à présent, Ottawa et Calgary sont les deux formations que j'aime.

Cette année sera la première fois que je célébrerai les fêtes en tant que papa et je peux vous dire qu'être parent est incroyable. Je ne m'attendais que cela soit ainsi et je n'ai rien connu de tel. C'est tellement agréable. Vous avez tendance à penser que la vie de célibataire est géniale, faire la fête. Cependant, une fois que l'enfant est au monde et de le voir grandir, vous oubliez vos jeunes jours. Je n'ai de mauvais à dire, c'est tout simplement génial.

Nous avons prénommé notre fils Jan Jr. parce que nous avions trois ou quatre noms en tête, mais nous ne pouvions arrêter notre choix sur un. Ma conjointe a alors eu cette idée : « Pour ne pas lui donner ton nom ? » Je lui ai dit que cela serait incroyable, que j'aimerais ça. C'est ce que nous avons fait.

Ma conjointe Iva et moi sommes ensemble depuis que j'ai 20 ou 21 ans. À l'époque, elle faisait le va et vient entre l'Amérique du Nord et la République tchèque plusieurs fois par saison. Depuis que j'ai 23 ans, elle demeure avec moi toute au long de la campagne. J'ai été à la maison la plupart du temps dernièrement alors que je ne peux dire que j'ai eu de la difficulté à combiner mon horaire de parent et de hockeyeur. Ce n'est pas si pire de quitter la maison pour deux ou trois jours. À la fin du voyage, je suis heureux de retourner à la maison et de retrouver mon fils et ma femme.

Puisque Jan Jr. n'a que huit mois, il recevra seulement les choses qu'il a besoin pour Noël, car côté jouets, il ne manque de rien. Ce n'est pas facile cependant. Je suis certain que ma conjointe aura de la difficulté à ne pas la gà¢ter, même s'il ne comprend pas encore le principe des festivités de fin d'année. Nous avons décoré l'arbre il y a quelque temps. Il le regarde, mais il ne sait pas trop pourquoi l'arbre est là .

Je ne suis plus si jeune alors que je n'attends plus avec impatience sous l'arbre pour savoir ce que je vais recevoir en cadeau. Au cours des quatre ou cinq dernières années, j'ai demandé à ma femme de m'offrir des choses qui me seraient utiles. J'ai l'habitude de lui dire que je n'ai pas besoin de cadeaux, pourvu que la bouffe soit bonne. J'apprécie la cuisine tchèque, les repas de Noël et tout ce qui vient avec.

À l'époque en Europe, nous faisions un échange de cadeaux la veille de Noël. C'est ce que j'ai trouvé de différent comparativement aux États-Unis. À la maison le 24, nous avons habituellement un très gros souper donc vous n'avez pas besoin de dîner. De cette façon, vous pouvez vous régaler avec le gros poisson frit, habituellement de la carpe, de l'escalope viennoise et de la salade de patates. Si vous avez mangé le midi, vous prenez une petite soupe et vous allez prendre une marche une heure ou deux. C'est ce que nous faisions quand nous étions jeunes et nous avons l'intention de faire la même chose avec notre fils. Après ça, vous vous assoyez autour de la table pour le restant de la soirée. Habituellement quand vous êtes encore enfant, vous mangez assez rapidement, car vous ne pouvez attendre pour ouvrir vos cadeaux.

Peu importe où que vous êtes, je vous envoie mes meilleurs voeux. On se revoit en 2006!

Jan Bulis est un attaquant pour les Canadiens de Montréal. Ses propos ont été recueillis par Heather Engel, assistante pour le site canadiens.com