Montréal complète le balayage

samedi, 05.11.2005 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
Une deuxième victoire en autant de jours contre les Sabres

Richard Zednik a gonflé sa fiche de deux autres points samedi, en inscrivant le filet vainqueur en plus de se faire complice du premier filet de la soirée d'Alex Kovalev.

MONTRÉAL - L'édition 2005-2006 des Canadiens ne manque certainement pas de caractère. Grâce à une performance de six points de sa première ligne d'attaque, les hommes de Claude Julien ont signé déjà leur neuvième gain par la marge d'un but en disposant des Sabres au compte de 3-2, samedi au Centre Bell après l'avoir emporté par cette même marque 24 heures plus tôt à Buffalo.

Ainsi, Montréal complète seulement pour la troisième fois de son histoire en 20 occasions le balayage d'une série aller-retour contre les Sabres (7-7-0), qui pour leur part, n'ont jamais été en mesure de jouer le même tour au Tricolore. Les Canadiens n'avaient pas passé le balai aux Sabres depuis les 1er et 2 novembre 1991 grâce à des gains successifs de 5-1 et 5-0 après avoir réalisé l'exploit une première fois en 1978 en l'emportant 8-1 et 4-1 les 2 et 3 décembre.

Alex Kovalev, Saku Koivu et Richard Zednik ont combiné leurs efforts, récolant six points, pour permettre au Tricolore d'enregistrer une 11e victoire après seulement 15 matchs. Montréal connaît ainsi son meilleur début de saison en 14 ans alors que la troupe de Pat Burns, en 1991-1992, avait présenté une fiche identique de 11-3-1.

Kovalev a ouvert le pointage à la sixième minute de jeu. Profitant de la présence de Saku Koivu devant Martin Biron, Kovalev a menotté le cerbère des Sabres, la rondelle glissant lentement jusqu'au fond du filet. Le numéro 27 des Canadiens a redonné une avance d'un but aux siens à la période médiane, Kovalev prenant cette fois Biron de vitesse alors que les Montréalais bénéficiaient d'un jeu de puissance. L'attaquant russe de 32 ans enregistrait ainsi son premier doublé en saison régulière dans l'uniforme bleu-blanc-rouge.

« C'est certain que je suis content d'avoir marqué, mais c'est à la fois frustrant de voir que nous donnons toujours des buts à l'adversaire leurs permettant de revenir dans le match », a indiqué Kovalev. « C'est toujours bien de marquer quelques buts pour l'équipe, mais il est encore tôt dans la saison. Je ne suis pas inquiet. »

Zednik a inscrit l'autre filet pour les vainqueurs portant la marque à 3-1 en début de troisième vingt. Le Slovaque a complété le beau jeu de passe d'Andrei Markov et Koivu pour faire scintiller la lumière rouge une troisième fois cette saison. Koivu récoltait ainsi un septième point cette semaine, semaine au cours de laquelle les Canadiens ont remporté leurs quatre affrontements.

« Ces points au classement sont très importants », a souligné le capitaine des Canadiens qui compte désormais 17 points à sa fiche. « Nous devons cependant mettre les matchs hors de portée de nos adversaires plus tôt lorsque nous sommes en moyen de le faire. C'est un aspect que nous nous devons d'améliorer. Si l'on regarde des formations telles Ottawa et Détroit, lorsqu'elles ont les devants, soit elles trouvent un moyen de l'augmenter ou elles sont très bonnes pour les conserver. »

De retour devant la cage des siens après une soirée de congé bien méritée vendredi, José Théodore a inscrit une neuvième victoire à sa fiche cette saison en repoussant 28 des 30 tirs des visiteurs. Le gardien des Canadiens a connu l'une de ses meilleures sorties de la campagne alors que, pour une deuxième soirée consécutive, les Montréalais ont tenu en respect Daniel Brière, le meilleur pointeur des Sabres depuis le début du calendrier régulier. Théodore a dà» être alerte jusqu'à la toute fin, bloquant le tir menaçant Chris Drury dans les derniers instants du match.

« C'est important pour la confiance que nous trouvons toujours le moyen de gagner », a expliqué Mathieu Dandenault qui se trouve en terrain connu alors que les Canadiens trônent au premier rang de sa conférence. « Nous apprendre à garder l'adversaire à distance. Les matchs ne devraient pas toujours se décider au fil d'arrivée et s'attendre que José fasse un gros arrêt comme il l'a fait en fin de rencontre ce soir. »

Bien qu'il n'ait pu inscrire son nom sur la feuille de pointage malgré ses cinq tirs au but, Chris Higgins a vu sa part d'action ce samedi alors qu'il a été utilisé aux côtés de Mike Ribeiro et Michael Ryder, devenant du même coup le quatrième joueur à auditionner pour le rôle d'ailier droit sur ce trio.

« Je n'ai appris qu'une heure et demie avant la partie que j'allais jouer avec eux, mais je ne m'en plaindrai certainement pas. Je crois que j'ai joué davantage en première période que durant certaines parties au complet cette saison », a confié la recrue de 22 ans après avoir passé 16 minutes et 51 secondes sur la patinoire, un sommet en carrière, en plus d'avoir effectué cinq lancers. « Je suis confiant qu'un jour ces tirs vont toucher la cible, mais pour l'instant, je me réjouis d'avoir autant de temps de glace. »

Les Sabres, qui ont encaissé un troisième revers consécutif depuis la perte de leur gardien numéro un Ryan Miller, ont subi un quatrième revers de suite au Centre Bell lorsque le numéro 60 protège la cage du Tricolore. Jean-Pierre Dumont  et Paul Gaustad ont inscrit les filets pour les visiteurs ; Maxim Afinogenov récoltant une mention d'aide à chaque occasion. Dumont a permis aux protégés de Lindy Ruff de toucher la cible pour un huitième match de suite avec l'avantage d'un homme; les Sabres marquant 15 buts en 51 tentatives au cours de cette séquence.

Les Canadiens, qui présentent désormais un dossier supérieur à ,500 contre les Sabres (88-87-31-1) reprendront du collier mardi prochain alors que les champions défendants de la coupe Stanley, le Lightning de Tampa Bay, seront de passage au Centre Bell.

NOTES : Hormis le changement devant les buts, Claude Julien a fait appel à la même formation que lors du dernier match des siens, vendredi dernier. Ainsi, Mark Streit a été retranché de la formation pour un cinquième match consécutif alors que les attaquants Radek Bonk et Raitis Ivanans n'étaient pas disponibles pour revêtir l'uniforme...La partie a été disputée devant la huitième salle comble de la campagne, la 26e de suite en reculant jusqu'à la saison 2003-2004...Jan Bulis a quitté la rencontre au premier vingt après s'être à l'épaule gauche lors de sa deuxième présence sur la patinoire...

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com