Le Tricolore signe une autre victoire in-extremis

mardi, 01.11.2005 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Le Tricolore signe une autre victoire in-extremis
Ryder et Bégin de nouveau sous les feux de la rampe

Michael Ryder est au centre des célébrations après avoir permis aux siens de signer une neuvième victoire cette saison et du même se hisser au sommet de la Conférence de l'Est.

MONTRÉAL - L'édition 2005-2006 des Canadiens n'est pas tellement tendre avec les cardiaques. Malgré qu'ils aient laissé filer une avance de deux buts mardi contre les Panthers, les hommes de Claude Julien sont une fois plus revenus de l'arrière pour l'emporter au compte de 5-4 en prolongation alors que Steve Bégin et Michael Ryder ont joué les héros.

Depuis le début de la campagne, six des neuf victoires des Canadiens ont été acquises lorsque but vainqueur a été inscrit, soit dans les cinq dernières minutes de jeu en temps réglementaire ou encore en prolongation. Grâce à cette victoire, le Tricolore trône de nouveau au sommet de la Conférence de l'Est grâce à sa récolte de 19 points.

Ce mardi contre la Floride, la roue s'est arrêtée sur Michael Ryder qui a joué les héros en enfilant le filet décisif à 3 :19 de la période supplémentaire. Ryder ainsi a marqué son troisième but gagnant du calendrier régulier, un sommet dans le circuit Bettman.

Alors que le Tricolore bénéficiait de son 10e jeu de puissance de la soirée, le Terre-Neuvien de 25, qui avait également délié les cordages en prolongation contre les Rangers le 6 octobre dernier, a dégainé sur réception la passe de Saku Koivu pour tromper la vigilance de Roberto Luongo qui s'est avoué vaincu une quatrième et ultime fois alors que Montréal jouissait d'un jeu de puissance.

« Les partisans étaient derrière nous ce soir et ils nous ont donné l'énergie nécessaire pour boucler la boucle », a souligné Ryder qui a rejoint Ribeiro au sommet des francs-tireurs chez les Canadiens avec six buts. « Saku a fait tout un jeu pour me passer la rondelle et je n'ai eu qu'à tirer. Mais Bégin a de nouveau été l'homme des grandes occasions pour nous. S'il ne marque pas ce but, il n'y a tout simplement pas de prolongation. »

Lundi contre les Rangers, Steve Bégin avait inscrit le filet vainqueur des siens, en infériorité numérique de surcroît, en plus de connaître sa première soirée de trois points dans la LNH. Moins de 24 heures plus tard, Bégin a de nouveau attiré les projecteurs en faisant scintiller la lumière rouge avec neuf secondes à écouler à la troisième et du même coup forcer la prolongation. Posté devant le filet, Bégin, alors que le Tricolore évoluait avec un homme en plus et que José Théodore avait été retiré à la faveur d'un sixième attaquant, a sauté sur le retour de lancer de Koivu et poussa du revers le disque au fond de la cage des visiteurs.

« J'avais le mandat d'aller devant le filet », a confié Bégin, le sourire pendu aux lèvres. « J'ai fait ce que l'entraîneur m'a demandé. C'est là que tu récoltes des points. C'est facile de jouer avec des gars comme Saku et  Kovalev. Avec ces deux joueurs sur la glace, tu te places devant le filet. Ils s'échangent la rondelle et moi, j'étais là pour cueillir le rebond. »

« Nous avons démontré beaucoup de caractère », a admit le pilote du Tricolore. « Nous avons bousillé une avance de deux buts. Cela a quelque peu paru qu'il s'agissait de notre troisième match en quatre soirs. Nous avons trouvé une façon de gagner et c'est très important que pour nous à ce stade-ci de la saison. »

Claude Julien avait également de très bons mots à l'endroit de son fougueux attaquant.

«Bégin mérite tout ce qui lui arrive », a renchéri Julien. « Tout le monde connaît son approche, sa façon de se préparer à un match. C'est pourquoi nous sommes tous heureux pour lui, les entraîneurs comme les joueurs.»

L'ardeur au travail de Bégin semble contagieuse alors que les Canadiens ne se sont pas laissé abattre après avoir vu les Panthers prendre les devants 4-3 après deux buts de Stephen Weiss sur l'avantage numérique.

« Cela semble la norme dans la ligue car nous en voyons tous les soirs », a indiqué Théodore, qui a bloqué 24 des 28 tirs des Panthers pour signer son huitième gain de la campagne. « Aucune avance n'est insurmontable. Que ce soit 3-0 ou 3-1, ce n'est jamais terminé avant le dernier sifflet. Les jeux de puissance peuvent vous permettre de revenir rapidement dans le match et chaque arrêt devient d'autant plus important. Tout peut arriver. Ce soir est un autre bon exemple. »

Depuis l'adhésion des Panthers dans la LNH en 1993-1994, les succès des Canadiens avaient été plutôt mitigés contre la formation de la Floride. Le Bleu-Blanc-Rouge n'avait pas connu la victoire contre les Floridiens depuis le 28 janvier 2003 devant ses partisans et il semblait être destiné à remédier à la situation ce mardi en prenant les devants 2-0 en moins de cinq minutes après la mise au jeu initiale. Craig Rivet, en avantage numérique, et Richard Zednik ont tour à tour trompé la vigilance de Luongo qui a terminé sa soirée de travail avec 33 arrêts. Rivet mettait ainsi fin à une disette de 29 matchs sans toucher le fond du filet tandis que Zednik amassait par la même occasion un quatrième point en autant de matchs depuis son retour au jeu.

Francis Bouillon a complété la marque pour les vainqueurs. Tout comme Rivet qui fut d'ailleurs sélectionné la première étoile de la rencontre, Bouillon marquait son premier but du calendrier régulier et son premier depuis le 11 mars 2004 alors que le cerbère des Panthers avait été sa victime. Les défenseurs des Canadiens ont ainsi doublé leur production depuis le début de la saison alors que seul Sheldon Souray avait au préalable délié les cordages sur la brigade défensive des Canadiens.

«  Nous savons que nos défenseurs peuvent appuyer l'attaque. Cela nous permet de créer des surnombres. Nous voulons toutefois qu'ils se concentrent sur le jeu défensif. Craig démontre beaucoup de confiance. Il peut donc explorer d'autres aspects de son jeu. »

Martin Gélinas et Nathan Horton ont inscrit les autres filets pour les perdants qui disputaient le quatrième d'une série de six matchs sur la route. Toutefois, les Panthers conservent l'avantage du terrain contre les Canadiens avec une fiche à vie de 21-16-6-1, eux qui ont vu leur fiche glisser à 6-5-2 en 2005-2006.

Les Canadiens seront de retour en action vendredi à Buffalo alors qu'ils disputeront la première partie de la série aller-retour contre les Sabres.

NOTES : Radek Bonk n'a pas été en mesure d'enfiler l'uniforme pour un deuxième match de suite tandis que Mark Streit a été retranché de la formation pour une troisième rencontre consécutive...La partie a été disputée devant la septième salle comble de la campagne, la 25e de suite en reculant jusqu'à la saison 2003-2004...Les Panthers ont obtenu leur premier tir du match qu'à la dixième minute de jeu...L'ancien défenseurs des Canadiens Sean Hill a récolté au moins un point au cours de ses quatre derniers matchs...Zednik a inscrit son 13e but en carrière contre les Panthers, un sommet...Avec trois mentions d'aide au cours de la rencontre, Koivu, le meneur chez les Canadiens avec 15 points cette saison, présente désormais une moyenne d'un point par match contre les Panthers en carrière avec 24 points en 24 matchs....