Ribeiro sauve la soirée en surtemps

mardi, 25.10.2005 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Ribeiro sauve la soir\u00E9e en surtemps
Montréal remporte une autre victoire en prolongation

Mike Ribeiro a permis au Tricolore de signer un premier gain en trois ans contre les Flyers devant ses partisans en inscrivant deux buts.

MONTRÉAL - Encore une fois, les Canadiens ont gardé leurs partisans au bout de leur siège jusqu'à la toute fin. Encore une fois, les hommes de Claude Julien ont trouvé le moyen de les rendre heureux alors que Mike Ribeiro a inscrit le filet vainqueur en prolongation par la marque de 3-2 contre les Flyers de Philadelphie, mardi au Centre Bell.

Depuis des lunes, les Flyers se sentaient chez eux au Centre Bell, eux qui avaient signé la victoire à leurs six dernières visites à Montréal. Cependant, le deuxième filet de la soirée de Ribeiro a mis fin à cette disette qui perdurait depuis trois ans, la dernière victoire du Tricolore à domicile contre Philadelphie étant survenue le 5 avril 2001 par une même identique de 3-2, également en prolongation.

Tirant de l'arrière 2-1 après 40 minutes de jeu, le numéro 71 a permis aux Canadiens de revenir dans le match en enfilant son troisième filet de la campagne, portant du même coup à trois sa séquence victorieuse. Après que la longue passe d'Andrei Markov ait continué son chemin jusqu'au gardien Robert Esche, ce dernier n'a pas été en mesure de conserver le disque. Ribeiro n'a pas raté une telle opportunité, faufilant la rondelle derrière Esche d'une belle feinte du revers.

Ribeiro n'était visiblement pas en reste. À 2 :28 de la période supplémentaire, le centre de 25 ans a scellé l'issue du match en déjouant Esche d'un tir du poignet dans la partie supérieure du filet.

« Cela fait vraiment du bien de réaliser une telle chose contre une équipe telle que les Flyers », a indiqué Ribeiro qui fut rapidement félicité par le président Pierre Boivin au terme de sa performance de deux buts. « Pendant que je servais ma punition de quatre minutes et que les Flyers ont porté la marque à 2-1 durant ce temps, la seule chose que j'avais en tête était de me reprendre.

Cette victoire, la septième de la saison, permet au Tricolore d'afficher un dossier de 7-2 pour la première fois de ses 88 ans d'histoire dans la LNH. En prime, les Canadiens se sont hissés en tête du classement de la Conférence de l'Est grâce à sa récolte de 14 points depuis le début du calendrier régulier.

Pierre Dagenais a inscrit l'autre filet pour les vainqueurs. Malgré un temps de glace limité, Dagenais en a profité à plein, faisant scintiller la lumière rouge pour la première fois de la saison lors de sa première présence sur la glace. À 15 :24 du premier tiers-temps, Dagenais s'est posté à l'embouchure du filet et a pu saisir le retour de lancer de Francis Bouillon pour inscrire les siens les premiers au pointage.

« Je ne vais pas marquer seulement de beaux buts. SI je vais au filet, je vais pouvoir récupérer les retours et inscrire des buts de cette façon. Je vais en marquer des buts avec des lancers frappés. Sur le jeu, je savais que la rondelle allait au filet. J'étais à la bonne place au bon moment. »

La brigade défensive du Tricolore a joué un premier plan pour ralentir les ardeurs des Flyers qui ont ainsi encaissé un premier revers après trois gains de suite. Francis Bouillon et Andrei Markov se sont d'ailleurs vu octroyer respectivement la première et la deuxième étoile du match. Pour la première fois en sept matchs cette saison, Peter Forsberg et Simon Gagné n'ont pas été en mesure de noircir la feuille de pointage.

« Forsberg et Gagné sont parmi les meilleurs joueurs de la ligue, a expliqué José Théodore. Les défenseurs ont fait tout un travail pour les garder à l'extérieur de la zone privilégiée. Ils n'ont jamais eu vraiment de place pour manœuvrer à leur guise. Depuis le début de l'année, Forsberg et Gagné dominent vraiment. »

Théodore a bloqué 20 des 22 tirs des visiteurs en route vers son sixième gain du calendrier. Le cerbère n'a très peu à se reprocher sur les deux buts qu'il a concédés, tant sur le troisième but de la campagne de Mike Richards de même que le premier filet de son ancien coéquipier Brian Savage, tout deux inscrits avec l'aide de l'avantage numérique.

Tout à l'honneur de Théodore, toutes ces victoires ont été décidées par la marge d'un seul but.

« Dans la nouvelle ère de la Ligue nationale, tirer de l'arrière ne veut absolument rien dire, d'un côté comme de l'autre, a renchéri le gardien de 29 ans. On a mené en première période. En deuxième période, ils ont eu des 5 contre 3 et des 5 contre 4. Les matchs se déroulent désormais de cette façon. Il n'y a plus beaucoup de marge de manœuvre. Souvent, c'est le gros jeu, le gros arrêt qui va faire la différence.  »

Claude Julien n'était pas peu fier de ses ouailles.

« Il ne faut pas se le cacher, nous ne sommes pas une grosse et lourde équipe comme les Flyers. Toutefois, nous avons un atout : notre vitesse. Pour battre Philadelphie, le premier de plusieurs gros tests cette semaine, nous avions besoin d'utiliser notre vitesse pour les vaincre et c'est ce que nous avons fait. »

Les Canadiens disputeront leur prochaine partie sur la route où ils ont conservé jusqu'à maintenant un dossier parfait de quatre victoires en autant de matchs. Les Sénateurs, qui ont encaissé leur premier revers de la campagne lundi, les attendent de pied ferme jeudi au Centre Corel.


NOTES : Claude Julien n'a pas apporté de modifications à sa formation. Ainsi, Richard Zednik (aine), Niklas Sundstrom (aine) et Raitis Ivanans (œil) n'ont pas été en mesure d'enfiler l'uniforme... Pour une cinquième fois cette saison, la rencontre a été disputée devant une salle comble, la 23e consécutive en reculant à la campagne 2003-2004...Les Flyers ont subi que leur quatrième défaite à leur douze dernière visite à Montréal...Tomas Plekanec a récolté deux points au cours de la rencontre...Théodore a récolté une mention d'aide sur le premier filet de la soirée de Ribeiro. Il présente désormais une fiche en attaque d'un but et huit passes...La dernière fois que les Canadiens ont récolté plus de 14 points après neuf matchs pour débuter une saison fut en 1982-83 alors qu'ils avaient présenté un dossier de 7-1-1...Mike Komisarek a jeté les gants contre Donald Brashear, qui disputait son 700e match dans la LNH, au cours du premier vingt. Komisarek livrait  ainsi un cinquième combat depuis son entrée dans le circuit Bettman...

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com