Une première victoire à domicile

mardi, 18.10.2005 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Une premi\u00E8re victoire \u00E0 domicile
Le jeu de puissance produit trois des quatre buts

Alexander Perezhogin recoit l'accolade d'Alex Kovalev après avoir inscrit le filet vainqueur, mardi contre les Bruins.

MONTRÉAL - Au cours du calendrier pré-saison, l'attaque massive des Canadiens n'avait pas dérougi, terminant au second rang derrière Vancouver. Ce mardi au Centre Bell, le jeu de puissance du Tricolore a retrouvé ses lettres de noblesse en touchant la cible à trois reprises, permettant au Bleu-Blanc-Rouge de disposer des Bruins par la marque de 4-3.

Montréal évite ainsi de connaître son pire début de saison à domicile depuis la campagne 1938-1939 alors qu'il avait amorcé la campagne 0-3 .

Insatisfait de la production de ses unités en avantage numérique qui n'avaient marqué que cinq buts en 38 occasions depuis le début de la saison, Claude Julien avait axé les derniers entraînements de son équipe sur cet aspect du jeu et il en a rapidement récolté les fruits.

« Notre jeu de puissance a bien performé », a souligné le pilote du Tricolore. «Nous nous sommes placés devant le filet et nous avons lancé de près. »

Alexander Perezhogin, à 9 :12 au dernier tiers-temps, a apporté la touche finale à ce cinquième gain de la campagne des Montréalais en mettant en application les conseils de son entraîneur. Posté à l'embouchure du filet d'Andrew Raycroft alors que le Tricolore bénéficiait de l'une de ses sept supériorités numériques de la soirée, l'attaquant russe de 22 ans a bondi sur le retour de lancer de la pointe de Sheldon Souray et poussa le disque au fond du filet.

Plus tôt dans l'engagement, Mike Ribeiro, également avec un homme en plus, avait fait scintiller la lumière rouge pour la deuxième fois du calendrier régulier. Le numéro 71 avait également profité d'une déviation favorable alors que le tir de Francis Bouillon avait touché à Alex Kovalev avant que Ribeiro frappe le disque au vol pour niveler la marque à 3-3.


Julien a également eu la main heureuse en ajoutant  Tomas Plekanec au trio de Mike Ribeiro et Michael Ryder. Ce dernier, qui n'avait pas délié les cordages depuis le deuxième match de la saison, a pris une fois de plus sa revanche sur Raycroft qui l'avait devancé au fil d'arrivée pour l'obtention du trophée Calder en 2003-2004. Après avoir le filet vainqueur des siens en lever de rideau contre les Bruins et Raycroft, Ryder a surpris le cerbère des Bruins d'un tir du revers du côté rapproché. Sur le jeu, Ribeiro et Plekanec ont également obtenu des mentions d'aide.

« L'une des bonnes choses à propos de ce groupe cette année, c'est que nous avons beaucoup de flexibilité lorsque vient le temps de composer les trios », indiqua Julien. « Nous avons une poignée de joueurs qui peuvent se greffer au deuxième trio et contribuer. Nous allons voir où nous voulons aller, mais nous avons une bonne quantité d'options qui s'offrent à nous. »

Saku Koivu a inscrit l'autre filet pour les vainqueurs. Bien alimenté par Perezhogin, Koivu a complété l'attaque amorcée par Kovalev en balayant la passe du jeune numéro 42 derrière Raycroft. Avec trois mentions d'aide dans la rencontre, Kovalev présente désormais une fiche d'un but et huit mentions d'aide, un sommet chez les Canadiens.

« Nous avons eu de la difficulté en début de match, mais nous avons retrouvé nos moyens », a confié Kovalev. « Nous ne patinions pas assez, mais nous avons pris notre rythme de croisière et nous sommes parvenus à les épuiser. »

Les visiteurs, qui complétaient un long séjour de six matchs sur la route, s'étaient inscrits à la marque à deux reprises au cours des dix premières minutes du match. P.J. Axelsson a ouvert le pointage en profitant d'une mauvaise sortie de zone de Plekanec, déjouant José Théodore depuis la zone privilégiée. Puis, quelques minutes plus tard, c'était au tour de Brian Leetch, alors que Ribeiro était au cachot, de prendre la mesure du portier des Canadiens.

Par la suite, Théodore a été intraitable. Seul Nick Boynton, sur le jeu de puissance, est parvenu à tromper sa vigilance. Sur le jeu, Leetch, en récoltant une mention d'aide, est devenu le septième défenseur dans l'histoire de la Ligue nationale à atteindre le plateau des 1 000 points en carrière.

Théodore a complété la rencontre avec 20 arrêts à sa fiche, dont quelques arrêts très importants dans les derniers instants du match pour permettre aux siens de garder les devants. Le cerbère du Tricolore a ainsi signé son quatrième gain de la campagne en six départs.

Les Canadiens bénéficieront de quelques jours de repos alors qu'ils disputeront leur prochain match que samedi prochain. Les Islanders de New York seront alors les visiteurs au Centre Bell.

NOTES : Richard Zednik a raté un sixième match de suite en raison de sa blessure à l'aine tandis que Raitis Ivanans a, pour sa part, été tenu à l'écart du jeu pour une troisième rencontre consécutive en raison de la fracture à l'os orbital qu'il a subi mardi passé lors de son combat contre Zdeno Chara. Pierre Dagenais a été laissé de côté pour un troisième match cette saison. Mark Streit a pris sa place dans l'alignement alors que Claude Julien a utilisé sept arrières...Tout comme lors de son passage avec les Red Wings, Mathieu Dandenault a été utilisé tant à l'avant qu'à la ligne bleue au cours du match...La rencontre a été disputée 21 273 spectateurs en cette soirée « Hommage aux Expos », la troisième salle comble de la saison et la 21e consécutive en saison régulière en reculant jusqu'à la saison 2003-2004...Montréal a dominé 38-23 au chapitre des lancers...


Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com