Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Le Tricolore encaisse son premier revers

mardi, 11.10.2005 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Le Tricolore encaisse son premier revers
Son ouverture locale gâchée par les Sénateurs

José Théodore et la brigade défensive des Canadiens ont dà» repousser constamment les assauts des visiteurs.

MONTRÉAL - Avec les nouveaux règlements en application dans la Ligue nationale, une formation allait inévitablement encaisser sa première défaite de la campagne. Après avoir joué les troubles-fêtes lors de l'ouverture locale des Rangers et des Bruins, le Tricolore a subi le même sort devant leurs partisans ce mardi lors l'inauguration de leur  88e saison locale alors que les Sénateurs l'ont emporté au compte de 4-2.

Les Sénateurs, avec un dossier de quatre gains en autant de matchs, deviennent ainsi la seule formation encore invaincue dans la Conférence de l'Est, tandis que la troupe de Claude Julien voit sa fiche glisser à 3-1-0.

Daniel Alfredsson, qui avait procuré la victoire aux siens lundi contre les Leafs en inscrivant le filet décisif en fusillade, n'a pas eu besoin de ce temps supplémentaire pour permettre aux siens de signer ce gain contre les Canadiens. Le capitaine des Sénateurs a inscrit le doublé lui permettant de prendre les devants au chapitre des buts avec cinq.

Alors que les Canadiens menaient 2-1, Alfredsson a jeté une douche d'eau froide aux locaux avant de retraiter au vestiaire pour le deuxième entracte. Avec 65 secondes à écouler à l'engagement, le numéro 11 d'Ottawa a surpris José Théodore à sa gauche, utilisant Francis Bouillon comme écran. Ce but, inscrit à court d'un homme, rendait ainsi la monnaie de sa pièce au Bleu-Blanc-Rouge qui avait pris les devants en pareilles circonstances.

Les efforts combinés de Tomas Plekanec et Steve Bégin alors qu'Andrei Markov était au cachot ont porté fruit. Les deux hommes ont filé en surnombre face à Ray Emery; Bégin mettant la touche finale en déliant les cordages une seconde fois cette saison.

Toutefois, les Sénateurs se sont rapidement à la tâche à leur retour sur la patinoire en troisième période. Antoine Vermette, faisant obstruction à Théodore, est parvenu à rediriger la frappe de Chris Phillips derrière la ligne rouge. Les protestations des Canadiens se sont avérés veines.

« Les nouveaux règlements ont fait en sorte qu'un des plus gros atouts pour un défenseur était la possibilité de nettoyer le devant du filet et de protéger leur gardien, a indiqué Julien. « La défensive ne peut plus être robuste devant le filet et ce sont les gardiens qui en payent le prix. »

Théodore, qui a terminé la rencontre avec 28 arrêts à son actif, abondait dans le même sens que son entraîneur-chef.

« Je sais que quelqu'un m'a frappé », a souligné Théodore. « Je ne sais pas si c'est un défenseur ou quelqu'un d'autre m'a frappé, mais il n'y a pas de doute, cela m'a mis hors d'équilibre. Je dois voir la reprise, mais je crois que si un attaquant est la zone réservée au gardien de but, l'arbitre doit arrêter le jeu ou donner une punition. »

Alfredsson a ensuite enlevé tout espoir de retour aux Canadiens en touchant le fond du filet, en avantage numérique cette fois, avec un peu plus de cinq minutes à faire à la rencontre.

Le Tricolore se retrouve ainsi avec une fiche de 53 victoires, 20 défaites et 15 verdicts en 88 matchs en lever de rideau de sa saison locale.

Zdeno Chara, d'un tir de la pointe, et Saku Koivu, sur une passe de Alex Kovalev, avaient tous deux déliés les cordages au premier vingt.

Les Canadiens devront rapidement se remettre à la tâche. Ils affronteront ce mercredi les Thrashers à Atlanta alors qu'Ilya Kovalchuk fera son entrée en scène.


NOTES : Claude Julien a utilisé la même formation que celle de samedi contre les Leafs. Ainsi, Mike Komisarek et Pierre Dagenais ont été laissés de côté pour un deuxième match de suite tandis que Richard Zednik, soignant toujours une blessure à l'aine, n'a pas revêtu l'uniforme pour une troisième rencontre consécutive...Les amateurs ont eu droit à une séance d'autographe improvisée alors que le propriétaire de l'équipe George Gillett, le président Pierre Boivin, l'adjoint au président Foster Gillett, le directeur gérant Bob Gainey, les anciens Canadiens Réjean Houle, Yvan Cournoyer, Henri Richard de même que les membres de l'édition 2005-2006 Cristobal Huet, Zednik, Komisarek et Dagenais ont pris un bain de foule en plus de laisser leur précieuse griffe à bon nombre de spectateurs...Depuis l'ouverture du Centre Bell, les Canadiens présentent un dossier de 3-3-3-0 lors du premier match de la saison à domicile...Montréal a distribué 28 mises en échec au cours de la rencontre, soit deux de moins que le total combiné des trois premières rencontres...Après 586 jours d'absence, les partisans ont repris là où ils l'avaient laissé. La rencontre a été disputée devant une salle comble, la 19e consécutive en saison régulière en remontant à la saison 2003-2004.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com