Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Ryder gâche l'ouverture des Bruins

mercredi, 05.10.2005 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Ryder g\u00E2che l\'ouverture des Bruins
Le Terre-Neuvien inscrit le filet vainqueur avec 11 secondes à faire

Michael Ryder, qui avait inscrit 25 buts à sa première saison dans la LNH, a amorcé sa deuxième campagne du bon pied.

BOSTON -- Les partisans des Bruins ne seront certes pas déçus ne pas revoir les Canadiens avant 2006. Lors de cette soirée historique marquant les débuts de la nouvelle ère de la Ligue nationale, Michael Ryder a joué les héros alors qu'il ne restait que 11,1 secondes à écouler au cadran, en enfilant le filet décisif permettant ainsi aux siens de triompher au compte de 2-1.

Devant un TD Banknorth Garden rempli à craquer d'amateurs visiblement affamés de revoir la Ligue nationale en action, comme en a fait foi la longue ovation lors de la mise au jeu initiale, Ryder avait l'audience désirée pour prendre une douce revanche contre Andrew Raycroft, celui qui l'a devancé au fil d'arrivée pour l'obtention du trophée Calder en 2003 -2004. Ryder a profité de cette première opportunité pour refroidir les ardeurs des quelques 17 565 spectateurs en poussant le disque au fond du filet après les assauts répétés de Saku Koivu et Alex Kovalev alors que les Canadiens bénéficiaient de son cinquième jeu de puissance de la soirée.

Les hommes de Claude Julien n'auraient pas été en pareille position en fin de rencontre sans le brio de José Théodore. Le cerbère des Canadiens a bloqué 29 des tirs des Bruins, seul Patrice Bergeron étant parvenu à tromper sa vigilance dès la période initiale. Uniquement au deuxième vingt, Théodore effectua 11 arrêts avant que son vis-à -vis Raycroft reçoive son premier tir de la période à la 16e minute de jeu de l'engagement.

Jan Bulis a eu l'honneur de s'inscrire le premier but de la saison des siens. Bien servi par Radek Bonk, Bulis est parvenu à se libérer de Hal Gil qui était à sa pourchasse et logea le disque par-dessus l'épaule du gardien des Bruins. Sur le jeu, Bonk a atteint un plateau important dans sa carrière en amassant son 400e point dans le circuit Bettman.

L'entraîneur-chef des Canadiens doit une fière chandelle à ses unités en désavantage numérique qui ont ainsi permis au Bleu-Blanc-Rouge de porter à 47-26-15 son dossier en lors des matchs d'ouverture. Montréal a résisté aux sept tentatives des Bruins au cours de la soirée.

Tomas Plekanec, qui a remplacé Richard Zednik sur le premier trio à compter du second vingt, ce dernier quittant la rencontre en raison de douleurs à l'aine, a effectué des présences régulières alors que les siens évoluaient à court d'un homme. L'attaquant tchèque de 22 ans, l'une des six recrues à percer l'alignement des Canadiens, a passé près de 13 minutes sur la patinoire lors de son deuxième match dans le circuit Bettman.

Les Canadiens n'auront pas énormément de temps pour célébrer alors qu'ils affronteront les Rangers de New York dans moins de 24 heures au Madison Square Garden.


NOTES : Pour la 11e onzième fois de leur histoire, les Canadiens et les Bruins ont foulé la même patinoire pour leur match d'ouverture. Les deux rivaux de longue date n'avaient pas croisé le fer en pareilles circonstances depuis le 8 octobre 1963. La rencontre s'était soldée par un verdict nul de 4-4. En l'emportant, la formation montréalaise a amélioré sa fiche à 6 victoires, 2 défaites et trois verdicts nuls...Claude Julien n'a pas retenu les services de Raitis Ivanans, Alexander Perezhogin et Mark Streit pour ce match...Francis Bouillon a dominé la rencontre avec trois mises en échec dont une très solide aux dépens de Joe Thornton qui surpasse le défenseur des Canadiens par huit pouces.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com