Montréal prend sa revanche contre les Leafs

samedi, 24.09.2005 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
L'attaque à cinq continue de faire des ravages

Tomas Plekanec, ici félicité par Mathieu Dandenault, a récolté un point pour une troisième rencontre consécutive.

MONTRÉAL - La période d'adaptation aux nouveaux règlements ne semble pas être totalement complétée. Dans un match où les unités spéciales ont été rois et maîtres, le Tricolore a vengé son échec de 4-3 subi deux jours auparavant à Toronto en disposant des Maple Leafs par la marque de 3-2 samedi au Centre Bell.

Alors qu'en 2003-2004, la dernière saison présentée avant l'arrêt de travail qui paralysa les activités du circuit en 2004-2005, la moyenne de supériorités numériques par rencontre était de neuf. Or, depuis le début du calendrier pré-saison dans la LNH, cette moyenne a presque doublé et le match de samedi en fut un autre bon exemple alors que les deux équipes ont profité un total combiné de 22 jeux de puissance.

Heureusement pour Claude Julien, son attaque à cinq fonctionne à plein régime avec un pourcentage d'efficacité dépassant les 25%. Fort du deuxième meilleur dossier dans le circuit Bettman en matchs préparatoires, le Tricolore a une fois de plus montré que son jeu de puissance était à la hauteur alors qu'il a inscrit tous ses buts en pareilles situations dans cette troisième victoire en quatre matchs hors-concours.

Il n'y avait pas encore trois minutes de jeu d'écoulées en première période que le Bleu-Blanc-Rouge bénéficia d'un double avantage numérique. Il ne rata pas pareille occasion, Sheldon Souray trompant la vigilance d'Ed Belfour d'un tir de la pointe alors Richard Zednik voilait la vue du cerbère des Leafs.

Zednik a ajouté son grain de sel en milieu de deuxième période en inscrivant son premier filet en matchs hors-concours. Après avoir saisi la passe de Radek Bonk, le Slovaque de 29 ans a créé l'égalité à 2-2 en récupérant son propre retour de lancer.

Prenant la relève d'Ed Belfour à mi-parcours, Jean-François Racine a été rudement mis à l'épreuve dès son entrée dans le match. En l'espace de quelques minutes, le gardien de 23 ans s'est signalé en bloquant Tomas Plekanec qui s'était présenté seul vers lui, Zednik en allongeant la jambière puis Niklas Sundstrom à l'aide de sa mitaine.

 « Provenant du Québec, j'ai grandi en observant Patrick Roy », a souligné Racine, originaire de St-Hyacinthe.  « D'obtenir cette chance ce soir [samedi] d'évoluer dans cette amphithéâtre, moi qui était un partisan des Canadiens durant mon enfance, j'était très enthousiaste. Il est très différent de regarder la partie dans les gradins qu'être dans le feu de l'action.»

Les Canadiens, qui ont surclassé leurs éternels rivaux 38-22 au chapitre des lancers, sont parvenus à résoudre l'énigme Racine avant la fin de la période médiane. Inséré dans l'alignement pour un quatrième match consécutif par Claude Julien, Hossa a récompensé le geste de son entraîneur en préparant la table pour ce qui allait s'avérer le filet décisif. Alors que le Tricolore bénéficiait de son huitième jeu de puissance de la soirée, Hossa a obstrué la vue au gardien des Leafs, permettant au tir de la pointe de Tomas Plekanec de se faufiler jusqu'au fond du filet et ainsi rompre l'égalité de 2-2. Avec trois buts à sa fiche, Plekanec domine le Tricolore à ce chapitre.

« On savait que Tomas était un joueur compétitif », a souligné Julien. « Il joue depuis plusieurs années à Hamilton alors la façon dont il se comporte ne me surprend pas. C'est sà»r que le succès qu'il connaît nous réjouit.»

Hossa, pour sa part, a récolté son sixième point depuis le début du camp d'entraînement, un sommet qu'il partage chez les Canadiens en compagnie de Radek Bonk.

« Il s'est servi de son gabarit aujourd'hui [samedi] », a indiqué Julien.  « Il s'implique depuis le début de la saison. On sait que dans le passé ce n'était pas toujours le cas. Il semble l'avoir compris. Jusqu'à maintenant, il connaît un excellent camp d'entraînement. Depuis le premier jour, pas seulement depuis le début des matchs d'exhibition, il s'est imposé. »

La troisième période s'est déroulée sans histoire, José Théodore fermant la porte aux visiteurs. Théodore, qui était d'office pour son premier match complet, a repoussé 20 des 22 tirs des visiteurs, signant son premier gain du calendrier pré-saison. Tomas Kaberle et Alexei Ponikarovski, au premier et deuxième vingt respectivement, ont été les seuls à déjouer le cerbère montréalais alors que les visiteurs déployaient son attaque à cinq.

Les Canadiens disposeront d'une journée de congé bien méritée dimanche. Ils reprendront l'entraînement lundi en préparation d'un programme double contre les Bruins de Boston mardi et mercredi.
 
NOTES :
Pour ce quatrième match hors-concours, Claude Julien a utilisé les combinaisons suivantes en attaque : Alex Kovalev-Saku Koivu-Zednik, Hossa-Bonk-Sundstrom, Plekanec-Chris Higgins-Alexander Perezhogin, Raitis Ivanans-Kyle Chipchura-Jonathan Ferland. À la ligne bleue, Mathieu Dandenault a retrouvé Souray, Jean-Philippe Côté a formé un duo avec Mark Streit tandis Ron Hainsey a joué en compagnie de Mike Komisarek. Ce dernier participait à son premier match lors du calendrier préparatoire...Michael Ryder, blessé à la cheville, et Olivier Michaud demeurent donc les deux seuls joueurs encore présents au camp d'entraînement à ne pas avoir chaussé les patins pour une rencontre préparatoire... Plusieurs anciens porte-couleurs des Canadiens, dont Elmer Lach, Henri Richard, Jean-Guy Talbot, Yvan Cournoyer, Mark Napier, Dollard St-Laurent, Marcel Bonin, Guy Lapointe et Marc Tardif, ont assisté à la rencontre après avoir assisté à la réunion annuelle de leur association...Pour une deuxième rencontre de suite, les Canadiens ont amélioré leur performance aux guichets alors que 19 608 personnes ont assisté à la rencontre... Le nouveau venu des Leafs Jeff O'Neil a quitté la rencontre à mi-chemin au premier vingt après avoir reçu le tir d'un coéquipier sur la nuque...La troupe de Pat Quinn compte plusieurs visages familiers dans l'entourage des Canadiens: Brad Brown, Darcy Tucker, Chad Kilger et Mariusz Czerkawski...


Résultat de la fusillade

  Gardien But
Jason Allison (TOR) Jose Théodore x
Eric Lindros (TOR) Jose Théodore x
Mariusz Czerkawski (TOR) Jose Théodore x
Alex Kovalev (MTL) Jean-François Racine 1
Alexander Perezhogin (MTL) Jean-François Racine x
Saku Koivu (MTL) Jean-François Racine SO

1 - but
x - n'a pas marqué
SO- n'a pas tiré

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com