Le Tricolore foudroie le Lightning

mardi, 20.09.2005 / 24 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Le Tricolore foudroie le Lightning
Le trio de Bonk-Hossa-Latendresse explose pour 11 points

À son premier match chez les professionnels, Guillaume Latendresse, grâce à une performance de deux buts et une passe, s'est mérité la première étoile du match.

MONTRÉAL -- Près de 16 mois après avoir subi l'élimination aux mains du Lightning, les Canadiens avaient la chance venger l'échec subi au printemps 2004 contre les hommes de John Tortorella. Toutefois, ce sont trois joueurs qui n'étaient pas de la formation en 2004 qui ont réglé le cas de Tampa Bay, le trio de Radek Bonk, Guillaume Latendresse et Marcel Hossa amassant 11 points en route vers un gain de 6-1.

Après Carey Price dimanche, c'était au tour de Latendresse de subir son baptême de feu.
L'athlète originaire de Ste-Catherine n'a pas trop tardé à devenir l'un des favoris de la foule. Avant même que la première période se soit écoulée, il a reçu le même traitement originalement réservé à l'un des grands de l'histoire de l'organisation, en l'occurrence Guy Lafleur, alors que la foule scanda « Guy, Guy, Guy » après l'annonce de son premier but dans les rangs professionnels, en supériorité numérique de surcroît. Tout un honneur pour un jeune homme qui n'avait pas encore vu le jour lorsque l'ancien numéro 10 enfila l'uniforme des Glorieux pour une dernière fois.

« C'est surprenant », a admit Latendresse. « Je ne croyais pas qu'au premier match cela allait arriver. Les vétérans ont essayé de m'aider. C'était une grosse étape dans ma carrière. »

Après une belle percée au filet de Marcel Hossa, le choix de deuxième ronde des Canadiens lors du dernier encan amateur a récupéré la rondelle libre à l'embouchure du filet de Sean Burke et poussa le disque au fond du but, soulevant la foule une première fois.

« Cela a mieux tourné que je pensais. La chance du débutant. J'espère qu'elle va rester », a conclu Latendresse, d'un calme olympien.

Le jeune de 18 ans en a rajouté au deuxième tiers-temps. Ayant réussi à se libérer de son couvreur, il a saisi la passe de Radek Bonk, campé derrière la cage des visiteurs, et faufila la rondelle entre les jambières du cerbère de Tampa Bay, portant la marque à 4-1 alors que les Canadiens profitaient de l'un de ses sept avantages numériques de la soirée.

« Quand on le regarde patiner et jouer sur la patinoire, on voit qu'il n'est pas intimidé », indiqua Claude Julien. « Il joue avec ses instincts. Pour lui, que ce soit Lecavalier de l'autre côté ou un joueur junior avec Drummondville, ça ne fait pas de différence. »

Le trio qu'il composa avec Bonk et Hossa avait permis aux locaux de prendre les devants une première fois dans le match en fin de première période. Après avoir longuement menacé en zone adverse, le Tricolore est de nouveau parvenu à tromper la vigilance de l'ancien gardien des Flyers de Philadelphie. Hossa, qui passa la dernière saison en Suède en compagnie de son frère Marian, fit scintiller la lumière rouge après avoir saisi le retour de lancer de la pointe de Jean-Phillipe Cà´té.

Latendresse, qui s'est mérité la première étoile du match, a rendu la pareille à Bonk en troisième période. Suite à un bel échange à deux, l'ancien des Sénateurs n'a eu aucune difficulté à enfiler l'aiguille. Bonk a ainsi récolté son quatrième point de la soirée. Ses cinq points en deux matchs pré-saison représentent un sommet chez les Canadiens, sommet qu'il partage avec Hossa.

Steve Bégin et Tomas Plekanec, en désavantage numérique,  ont complété la marque pour la formation montréalaise.

Yann Danis et José Théodore se sont partagé la tâche devant le filet des Canadiens. Danis a terminé sa journée de travail, bloquant 15 des 16 tirs des visiteurs. Seul Jim Campbell, qui porta les couleurs du Bleu-Blanc-Rouge à deux occasions au cours de sa carrière, fut le seul à tromper sa vigilance. Théodore, pour sa part, a vu moins d'action, ne faisant face qu'à 10 tirs en 30 minutes et quatre secondes de jeu.

Toutefois, le gagnant des trophées Hart et Vézina en 2001-2002 a vécu sa première expérience dans les tirs de barrage. Au cours de sa carrière, le cerbère de 29 ans avait jusque-là fait face à quatre lancers de punition en saison régulière. Seul Tim Taylor, un membre du Lightning, avait réussi à le déjouer.

Tout comme dimanche, les Canadiens ont remporté la fusillade au compte de 2-1. Alex Kovalev a tout d'abord marqué en logeant le disque dans la lucarne. Puis, après que Pavel Kubina eut créé l'égalité 1-1, Alexander Perezhogin, dans un scénario identique à dimanche, a joué les héros en inscrivant de nouveau le filet décisif

« J'ai parlé à Kovalev et il m'a dit de ne pas tenter de déjouer Burke, mais de lancer », a confié Perezhogin via l'interprète et journaliste russe Genadi Boguslavski. « C'est exactement ce que j'ai fait. Je ne décide jamais ce que je vais faire avant que la rondelle touche à mon bâton. J'ai toujours opéré de cette manière. »

Perezhogin est donc parfait en deux tentatives en pareilles circonstances au cours du calendrier pré-saison. Alors qu'au baseball il y a des spécialistes en fin de match comme Éric Gagné, qui sait, si de tels spécialistes ne se développeront pas dans le nouveau contexte dans la Ligue nationale.

« Ça ne me dérangerait pas si cela me permet de me tailler un poste », lança Perezhogin. « Je pourrais m'y habituer. »

Le Tricolore sera dirigera maintenant vers Toronto où il affrontera les Maple Leafs jeudi au Centre Air Canada avant de revenir au Centre Bell se frotter à ces mêmes Maple Leafs samedi soir.


Notes : Pour ce deuxième match hors-concours, Claude Julien a formé les combinaisons suivantes : Kovalev-Saku Koivu- Richard Zednik, Latendresse-Bonk-Hossa, Perezhogin-Chris Higgins-Plekanec, Peter Vandermeer-Bégin-Michael Lambert. À la défense, Sheldon Souray s'est aligné en compagnie de Mathieu Dandenault, Craig Rivet forma une paire avec Jean-Phillipe Cà´té tandis qu'Andrei Markov et Kevin Lavallée formèrent la dernière paire de défenseurs...Pour une deuxième fois en autant de matchs, Peter Vandermeer a jeté les gants. Après avoir concédé cinq pouces à son adversaire précédant, Vandermeer s'est frotté cette fois à Mitch Fritz, un colosse de 6'8" et 258 livres. Au terme du combat, le numéro 17 a pointé vers le ciel en signe de satisfaction...18 323 personnes ont assisté à la rencontre surpassant le total de 16 893 lors de la partie disputée dimanche...Michael Ryder continue de recevoir des traitements pour sa cheville droite. Son cas est réévalué quotidiennement...Les Canadiens ont dominé 38-26 au chapitre des lancers...

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com