[46-28-8]
1
4
[52-22-8]
02/11/2013
FINALE
1 2 3 FINALE
Montréal Canadiens MTL 0 0 1 1
30 LANCERS 31
39 MJ 35
25 ÉCHEC 27
14 PUN 16
1/3 BAN 0/2
0 GIVEAWAYS 7
5 TAKEAWAYS 8
8 BLOCKED SHOTS 15
         

La troupe de Roy a le dessus

mercredi, 06.08.2014 / 4 h 50

DENVER (PC) - L'ancien des Mooseheads de Halifax, Nathan Mackinnon a inscrit le but qui s'est avéré être celui de la victoire et l'Avalanche du Colorado a offert un autre gain à l'entraîneur Patrick Roy en l'emportant 4-1 face aux Canadiens de Montréal, samedi.

Gabriel Landeskog a récolté un but et une mention d'aide alors que Mackinnon a marqué un but très important pour l'Avalanche (12-1), qui a signé une sixième victoire consécutive. Ryan O'Reilly a inscrit le troisième des siens à 11:31 de la troisième période et Pierre-Alexandre Parenteau a marqué le but d'assurance dans un filet désert.

Brendan Gallagher a donné la réplique pour le Canadiens (8-7), qui ont encaissé un deuxième revers en autant de soirs. Alex Galchenyuk et P.K. Subban ont récolté les mentions d'assistance sur le but du petit attaquant.

Peter Budaj, qui affrontait son ancienne équipe pour la première fois, a repoussé 27 des 30 tirs dirigés vers lui. Son vis-à-vis, Jean-Sébastien Giguère, a stoppé 29 rondelles, lui qui maintenait une moyenne de buts alloués de 0,67 en trois rencontres avant le match.

Landeskog a ouvert la marque à 8:46 de la deuxième période en décochant un boulet du cercle gauche qui a battu Budaj dans la partie supérieure du côté du bâton. Le capitaine de l'Avalanche s'est emparé d'une rondelle libre à la ligne bleue avant d'entrer en territoire des Canadiens avec beaucoup de vitesse. Son tir n'a laissé aucune chance à Budaj qui a accordé un premier but en un peu plus de 120 minutes de jeu.

Les Canadiens ont répliqué en début de troisième période lors de son troisième avantage numérique. Gallagher s'est emparé du retour de lancer de Subban pour déjouer Giguère entre les jambières.

L'Avalanche détenait cependant une fiche parfaite de 9-0 lorsqu'elle avait les devants après deux périodes, et les joueurs n'avaient certes pas l'intention de voir cette séquence prendre fin.

Mackinnon a profité d'un long retour accordé par Budaj pour redonner les devants aux siens à 8:01 et O'Reilly a tiré profit d'une erreur coûteuse de Subban derrière son filet pour revenir dans l'enclave et déjouer le gardien des Canadiens du côté de la mitaine.

La première période a été marquée par du jeu ouvert, mais surtout par deux bagarres qui ont tourné à l'avantage de l'Avalanche. Ryan White et Cody McLeod ont engagé le combat avec un peu moins de trois minutes d'écoulées avant de voir Georges Parros et Bordeleau faire de même quelques instants plus tard.

Les Canadiens ont pu compter sur le retour au jeu de l'attaquant Max Pacioretty, qui a été tenu à l'écart du jeu pendant presque trois semaines en raison d'une élongation aux muscles ischio-jambiers de la cuisse gauche. Il complétait un trio avec David Desharnais et Rene Bourque. Il a été utilisé durant 21 minutes et a dirigé cinq tirs sur le filet de Giguère.

L'Avalanche pourrait avoir perdu les services de l'attaquant Alex Tanguay, qui n'est pas revenu au jeu en troisième en raison d'une blessure au genou.

Le numéro 52 retiré

Avant la rencontre, l'Avalanche a retiré le numéro 52 du défenseur Adam Foote. Ce dernier, qui occupe maintenant un poste de consultant avec l'équipe, a disputé 19 saisons dans la LNH, dont 17 avec l'Avalanche et les Nordiques de Québec. Il a participé à plus de matchs de saison régulière (967) et de séries éliminatoires (170) que tout autre défenseur dans l'histoire de la concession.

«Je me dois de remercier tous les partisans de la ville de Québec et Marcel Aubut qui m'a donné ma première chance dans la LNH, a-t-il dit dans son discours. Je suis content qu'on retire mon chandail avant un match face aux Canadiens puisque j'ai pu participer à la grande rivalité entre cette organisation et les Nordiques à mes débuts dans la Ligue.»

Sélectionné par les Nordiques au premier tour en 1989, Foote a soulevé la coupe Stanley au Colorado en 1996 et en 2001. Il a amassé 308 points, dont 66 buts, et 1534 minutes de pénalité en 1154 matchs en carrière.

HAUT DE PAGE ↑