[40-31-11]
1
2
[46-28-8]
29/10/2013
FINALE
1 2 3 FINALE
Dallas Stars DAL 0 1 0 1
27 LANCERS 24
33 MJ 34
17 ÉCHEC 22
13 PUN 9
0/1 BAN 0/3
3 GIVEAWAYS 5
1 TAKEAWAYS 7
11 BLOCKED SHOTS 29
         

Un match sans bavure

mardi, 29.10.2013 / 22 h 31

MONTRÉAL (PC) - Les Canadiens ont offert une performance en dents de scie qui a tout de même été suffisante pour venir à bout des Stars de Dallas 2-1.

Les fantômes du Forum ne sont peut-être plus dans l'entourage de l'équipe, mais les hommes de Michel Therrien en ont parfois eu l'air en jouant un rôle effacé sur la patinoire. Et ça se comprend, puisqu'il s'agissait d'un deuxième match en autant de soirs.

Et puis, compte tenu du fait que son infirmerie est passablement achalandée ces derniers temps, les Canadiens (8-5-0) savaient qu'ils devaient fermer le jeu et attendre les occasions de marquer s'ils voulaient avoir une chance de vaincre les Stars (5-6-1). Ç'a marché. Ils affichent désormais un dossier honnête de 4-4-0 à domicile cette saison - contre une fiche de 4-1-0 à l'extérieur du Centre Bell.

Michaël Bournival et Rene Bourque ont été les fossoyeurs des Stars. Raphaël Diaz a connu un bon match et récolté deux mentions d'assistance. Cody Eakin a riposté pour les Stars, qui disputaient eux aussi un deuxième match en 24 heures.

Carey Price, qui effectuait un retour devant la cage du CH après avoir cédé son poste à Peter Budaj la veille, a mystifié les troupiers de l'entraîneur Lindy Ruff avec 26 arrêts. Son adversaire, Kari Lehtonen, a repoussé 22 lancers.

Douglas Murray a terrifié les attaquants adverses en appliquant quelques bons coups d'épaule, notamment aux dépens d'Antoine Roussel, Valeri Nichushkin et Lane MacDermid, même s'il a été le défenseur le moins utilisé par Therrien, avec un temps de glace de 11:32.

Il s'agissait du premier match d'Erik Cole contre les Canadiens depuis la transaction du 26 février dernier et il a eu droit à quelques huées timides de la part des partisans lorsqu'il a touché au disque. C'était également une soirée de première pour l'attaquant Alex Chiasson, de Saint-Augustin, qui avait acheté une cinquantaine de billets pour ses proches et amis.

Les Canadiens disposeront maintenant de deux jours de congé avant de disputer deux matchs en deux soirs à l'étranger, vendredi et samedi, respectivement contre le Wild et l'Avalanche.

Bournival poursuit sa séquence de succès

La première période a été plutôt décousue. Du moins jusqu'à l'étrange filet de Bournival à 12:02. Josh Gorges a mis la table pour le but du Québécois en y allant d'un beau jeu à la ligne bleue pour conserver le disque dans le territoire des Stars, et Bournival a fait dévier un lancer frappé du point d'appui droit de Diaz, qui a ensuite ricoché sur Stéphane Robidas avant de déjouer Lehtonen.

Pour Bournival, il s'agit de son troisième but et de son septième point en autant de matchs. Tomas Plekanec a obtenu l'autre aide sur la séquence, et le Tchèque a ainsi récolté son 11e point de la saison, lui permettant de rejoindre P.K. Subban au sommet des marqueurs du Tricolore.

À l'autre bout de la patinoire, Price s'est illustré en arrêtant notamment le tir à bout portant de Jamie Benn avec son imposante mitaine en fin de premier tiers. Chiasson s'est ensuite déguisé en joueur de baseball le temps de frapper la rondelle au vol en direction de Price, qui l'a aisément stoppée.

Bourque a doublé l'avance du CH à 12:55 de la deuxième période. Il a récupéré le retour de lancer de Diaz, alors qu'il était couvert dans l'enclave, avant de glisser le disque derrière le gardien finlandais. Il s'agissait de son quatrième filet de la campagne.

Eakin a rétréci l'écart à un seul but cinq minutes plus tard, en déjouant Price d'un tir des poignets dans la lucarne, du côté du bâton. Le défenseur des Stars Brenden Dillon a attendu plusieurs secondes derrière son filet - suscitant des huées - avant de refiler le disque à Eakin en zone neutre, et le joueur de centre s'est servi de Subban comme d'un écran pour décocher un tir imparable du haut du cercle des mises en jeu.

Price et sa défensive sont toutefois revenus hanter Cole et ses coéquipiers pendant le dernier tiers.

HAUT DE PAGE ↑