OTT Wins Series 4 - 1
[25-17-6]
6
1
[29-14-5]
09/05/2013
FINALE
1 2 3 FINALE
Ottawa Senators OTT 2 1 3 6
29 LANCERS 34
34 MJ 33
16 ÉCHEC 22
22 PUN 32
3/5 BAN 1/5
14 GIVEAWAYS 10
3 TAKEAWAYS 4
11 BLOCKED SHOTS 18
         

Les Sénateurs remportent la série

jeudi, 09.05.2013 / 22 h 35

Même animé de la meilleure volonté du monde, les Canadiens ont subi l'élimination, jeudi. Les troupiers de l'entraîneur Michel Therrien ont eu beau lutter avec l'énergie du désespoir, les Sénateurs d'Ottawa l'ont emporté 6-1, au Centre Bell.

Les Sénateurs, septièmes au classement de l'Est en saison régulière, ont donc enlevé les honneurs de la série quart de finale d'association entre les équipes en cinq petits matchs, 4-1.

Zack Smith, Cory Conacher, deux fois, Kyle Turris, Daniel Alfredsson et Erik Condra ont déjoué Peter Budaj en remplacement de Carey Price, blessé. Budaj a bien fait son possible, confronté à 29 tirs. Jean-Gabriel Pageau et Matt Kassian ont récolté deux passes chacun.

P.K. Subban a été le seul qui a déjoué Craig Anderson, solide face aux 34 lancers dirigés vers lui.

Le CH, deuxième de son association en saison, a livré quatre solides rencontres et la «meilleure équipe» n'a peut-être pas gagné, pour reprendre l'expression qu'a utilisée de Subban mercredi. Mais rendons aux «centurions» le mérite qui leur revient: les Sens ont su s'imposer dans les moments cruciaux, aidés en cela par un gardien au sommet de son art.

Même rengaine

Le refrain connu de la série a retenti à partir de la première période. Les Canadiens n'ont pas été récompensés pour tout l'effort fourni. Son inhabileté à saisir les occasions a été une moitié d'explication, le brio d'Anderson l'autre.

Le gardien des Sens a frustré Rene Bourque, qui a tiré à bout portant de l'enclave. Bourque a un peu plus tard vu son revers frapper le poteau à la gauche du gardien. Les jeunes Jarred Tinordi et Alex Galchenyuk, quant à eux, ont manqué de précision.

À l'autre bout, les Sénateurs ont maximisé leurs chances. À 2:17, Smith a concrétisé du revers un mauvais rebond de lancer accordé par Budaj. À 12:26, Conacher n'a eu qu'à passer à la caisse à la suite du jeu orchestré par Pageau, en entrée de zone.

Le CH a rétréci l'écart pendant un jeu de puissance, avec 15 secondes à écouler, grâce au coup de canon de Subban en provenance de la ligne bleue.

Rien à faire

En deuxième, le Tricolore a continué de s'échiner et il s'est vu offrir trois attaques massives avant la mi-chemin. Il a tout fait sauf marquer. Pire, il a vu l'équipe d'Ottawa creuser l'écart en infériorité numérique.

Le but de Turris a provoqué le mécontentement des amateurs, qui jugeait que le joueur de centre des Sénateurs avait embêté Budaj. Il faut dire que Tomas Plekanec l'avait quelque peu poussé vers son gardien. Turris a de plus fait dévier le tir d'Erik Condra, sans rien voir.

Plus tôt, en situation d'infériorité, Colby Armstrong avait fait résonner le poteau à la gauche d'Anderson.

Il n'y avait rien à faire...

Et, quand à 6:22 du troisième tiers, Alfredsson a fait 4-1 en avantage numérique à l'aide d'un lancer des poignets, on savait qu'il n'y avait absolument plus rien à faire.

Les buts de Conacher, à 12:27, et de Condra, à 16:12, également en supériorité, ont vidé la place.

Les partisans qui sont restés jusqu'à la fin ont applaudi au bon redressement que l'équipe a connue cette saison.

HAUT DE PAGE ↑