[33-33-16]
5
3
[31-35-16]
13/02/2012
FINALE
1 2 3 FINALE
Carolina Hurricanes CAR 1 1 3 5
35 LANCERS 33
23 MJ 29
18 ÉCHEC 22
16 PUN 16
2/5 BAN 2/5
10 GIVEAWAYS 15
8 TAKEAWAYS 2
21 BLOCKED SHOTS 19
         

Un face à face serré

lundi, 13.02.2012 / 22 h 20

MONTRÉAL (PC)- Kirk Muller avait bien préparé ses troupiers et ceux-ci voulaient réellement gagner pour l'ancien capitaine et entraîneur-adjoint du Canadien. Ajoutez à cela que le défenseur Jaroslav Spacek était gonflé à bloc face à ses anciens coéquipiers, et les Hurricanes de la Caroline l'ont emporté 5-3 au Centre Bell, lundi.

Les Canes ont stoppé à quatre la série de succès du Tricolore, qui a de nouveau vu le match lui échapper des mains en troisième période.

Un but d'Eric Staal en infériorité numérique, tôt au dernier vingt, a pavé la voie à la remontée des Hurricanes.

Staal a préparé plus tard ce qui allait s'avérer le filet victorieux, en supériorité.

Le capitaine a lui-même concrétisé la victoire des siens, en envoyant le caoutchouc dans le filet abandonné au cours de la dernière minute de jeu.

Jiri Tlusty et Spacek ont été les autres marqueurs des gagnants.

Tomas Plekanec, Erik Cole et David Desharnais ont fourni les buts des Canadiens, qui a ainsi raté une belle occasion de s'approcher à cinq points des Maple Leafs de Toronto.

Pour une fois que le Tricolore réussissait deux buts en avantage numérique, une première en 38 matchs, il a cédé deux fois en désavantage pour la première fois depuis le 17 décembre.

Cam Ward a remporté son duel face à Carey Price. Les Hurricanes ont eu le meilleur 35-33 dans les lancers.

Canes affamés

Les Hurricanes ne sont pas venus en touristes, même s'ils étaient en ville depuis samedi soir. Ils ont pris les devants 1-0 en ayant l'avantage 15-6 dans les lancers, en première période. Tlusty a été crédité du but, à 3:09. Il a tout juste effleuré le tir des poignets bas de Bryan Allen, en provenance de la ligne bleue.

Les hôtes avaient bien amorcé la soirée, avec du jeu vigoureux. Dès la mise en jeu initiale, Rene Bourque avait mis Ward à l'épreuve deux fois.

En deuxième, Spacek a mis la touche finale à un superbe échange, en supériorité numérique. Le Tchèque s'est amené à toute vitesse de sa position à la ligne bleue, et a concrétisé la passe de Jeff Skinner, à 9:41.

Le vent tourne

Les Canadiens, qui fournissaient un bel effort jusque-là, a finalement marqué à 11:53. S'amenant sur le flanc droit, Plekanec a déjoué Ward à l'aide d'un tir qui lui est passé entre les jambières.

Puis, des buts de Cole et de Desharnais en supériorité ont procuré l'avance au Tricolore pour la première fois de la soirée.

Cole a fait résonner le poteau à la droite de Ward, à 15:57, en décochant un lancer vif des poignets du cercle à la gauche du gardien.

Positionné à la gauche de Ward, Desharnais a enfilé l'aiguille à 17:53, sur des passes de P.K. Subban et de Max Pacioretty.

Le jeu de puissance est revenu à la normale en troisième quand Staal a créé l'égalité à 3:05, en infériorité.

Le grand Staal a pris les choses en main en préparant le but de McBain en supériorité, à 8:50.

Les Canadiens étaient encore en voie d'échapper un autre match en troisième période. Ils ont bien failli créer l'égalité au cours des dernières minutes, mais Staal a anéanti ses espoirs.

Tweet
VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 13 février 2012
Des rappels qui ont du punch
Le Tricolore rappelle Ryan White et Ian Schultz
Jouer les troubles-fête 
Courriel HAUT DE PAGE ↑