[41-31-10]
3
2
[31-35-16]
14/01/2012
FINALE F
1 2 3 F FINALE
Ottawa Senators OTT 0 0 2 1 (1-3) 3
25 LANCERS 35
32 MJ 31
13 ÉCHEC 19
10 PUN 16
1/8 BAN 0/5
8 GIVEAWAYS 19
5 TAKEAWAYS 10
18 BLOCKED SHOTS 20
         

Les Canadiens s'inclinent 3-2 en fusillade

mercredi, 06.08.2014 / 4 h 50


MONTRÉAL - Dominant sans être incisif. Coupable d'un manque de finition. Incapable de s'organiser en avantage numérique.

Ce sont toutes là des explications au fait que les Canadiens, malgré plusieurs occasions de marquer, n'ont pu sortir les Sénateurs d'Ottawa du match au cours des 40 premières minutes de jeu, samedi, au Centre Bell. Ça s'est finalement soldé par un revers de 3-2 en fusillade.

Auteur de son neuvième but de la saison — et de son premier en sept matchs — à l'occasion de sa troisième échappée de la rencontre, Tomas Plekanec a procuré une avance de 1-0 au Tricolore en début de troisième période.

Puis, après avoir vu Kyle Turris et Jason Spezza mettre les visiteurs en avant, Max Pacioretty a enfilé son 13e de la campagne pour créer l'égalité avec 39 secondes à faire au temps réglementaire.

Daniel Alfredsson a enfilé le seul but des tirs de barrage au moyen d'un tir sec.

De retour au jeu après une absence de 21 matchs, Scott Gomez a patiné avec énergie, travaillé le long des bandes dans le but de récupérer des rondelles et s'est souvent placé dans l'enclave pour attendre une passe ou cueillir les retours, mais en vain. Encore une fois.

Carey Price, qui a souvent dû se frotter aux contacts un peu trop insistants des attaquants des Sénateurs, a effectué 23 arrêts en 65 minutes de jeu. Craig Anderson a affronté 35 tirs et effectué deux arrêts en fusillade, aux dépens de Tomas Kaberle et Max Pacioretty.

Le jeu de puissance montréalais a encore été pitoyable avec une fiche de 0-en-5. Les Sénateurs, eux, ont marqué une fois en huit occasions.

Les Sénateurs ont récolté au moins un point au classement dans un neuvième match de suite (8-0-1). Le Tricolore a quant à lui subi un troisième revers en autant de sorties cette semaine, même s'il a récolté un premier point.

Le CH affrontera les Rangers de New York, dimanche soir, au Centre Bell, avant de profiter d'une pause de deux jours.

De beaux efforts, mais...

Les visites des Sénateurs au Centre Bell ont l'habitude de donner du hockey soporifique. Les joueurs du CH ont toutefois fait de leur mieux pour tenter d'égayer la première période, notamment quand Plekanec s'est échappé grâce au long relais de Travis Moen et qu'un joli chassé-croisé entrepris par David Desharnais a failli profiter à Pacioretty. Encore été trahi par son manque de finition, le Tricolore n'a pas marqué et c'était 0-0 après 20 minutes de jeu.

P.K. Subban a aussi contribué au spectacle. Il a asséné une solide mise en échec à Colin Greening, en plus de décocher un rare tir précis au filet. Le but a toutefois été refusé parce qu'on a jugé qu'Andrei Kostitsyn avait gêné le travail du gardien.

On n'était pas plus avancés après deux périodes, malgré les efforts de Plekanec, qui a profité d'une échappée partielle grâce à une fine passe de Gomez, et d'Erik Cole, qui a vu Anderson s'étendre de tout son long devant lui. C'était 0-0 après deux périodes.

Une autre échappée de Plekanec, en désavantage numérique comme ç'a été le cas en première période, a finalement souri à l'attaquant tchèque à 0:42 de la troisième. Après avoir vu la rondelle glisser lentement entre les jambières d'Anderson, Plekanec est resté étendu quelques secondes sur la glace, l'air de dire: «Enfin!»

Son dernier filet remontait au 27 décembre dernier, contre ces mêmes Sénateurs.

Turris a égalé à 1-1 à 5:57 quand il a fait dévier un tir de la ligne bleue de Sergei Gonchar.

Plekanec a écopé d'une double mineure avec 6:38 à jouer, et les Sénateurs en ont profité grâce à Spezza.

Pacioretty a évité une autre fin de match en queue de poisson au CH dans la dernière minute du troisième engagement. Jusqu'en fusillade, du moins.

À VOIR AUSSI
Faits saillants: Sénateurs - Canadiens
Le jeu des chiffres - 14 janvier 2012
Les renforts
Une addition bienvenue 
Michael Cammalleri échangé à Calgary 
HAUT DE PAGE ↑