Ne rien brusquer

dimanche, 30.03.2014 / 11 h 59 canadiens.com

SUNRISE – Lentement mais sûrement, Josh Gorges se rapproche d’un retour au jeu.

Contraint à l’inactivité il y a presque un mois après avoir reçu un lancer frappé directement sur sa main gauche, le 1er mars face aux Maple Leafs, Gorges ne s’en peut plus d’attendre sur les lignes de côté. Bien qu’il n’a pas encore de date confirmée pour son retour au jeu, le fait que sa réhabilitation se passe très bien lui fait espérer qu’il pourrait reprendre du service très bientôt.

« Il n’y a encore aucune date fixe de déterminée, mais j’aimerais revenir pour le match face aux Blackhawks [le 9 avril]», a confié Gorges suite à la victoire de 4 à 1 des Canadiens face aux Panthers samedi soir. « Nous y allons au jour le jour. Nous avions un plan en tête et ça n’a pas changé depuis le moment où j’en ai parlé la première fois. J’espère que tout se passera comme prévu et que je pourrai revenir au jeu lors de la dernière semaine de la saison régulière. »

Ayant recommencé à patiner en solitaire depuis déjà deux semaines, le défenseur de 29 ans souhaiterait pousser le processus à un autre niveau au cours de la prochaine semaine en prenant part à des entraînements réguliers avec le reste de ses coéquipiers. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il souhaitait accompagner l’équipe au cours du présent voyage. Pas seulement pour profiter du climat de la Floride, mais pour reprendre le rythme plus rapidement sur la glace.

« J’espère recevoir le feu vert des docteurs pour recommencer à m’entraîner avec les gars cette semaine. Tampa est une possibilité », poursuit Gorges, qui n’a plus la main dans le plâtre depuis au moins trois semaines. « Je voulais être ici avec eux parce que je veux participer au plus grand nombre d’entraînements possible avant de participer à un match. Ce n’est pas facile quand tu es à l’écart pendant si longtemps de prendre part à un entraînement et à une partie tout de suite après. »

Même s’il sent qu’il a fait des progrès dernièrement, Gorges admet qu’il n’est pas encore tout à fait au niveau qu’il souhaiterait être. N’ayant pas encore complètement retrouvé toute la mobilité dans sa main gauche, il ne veut pas prendre de chances d’aggraver la blessure et de retarder encore plus son retour.

« C’est une de ces blessures que si l’os n’est pas complètement guéri, on ne peut rien y faire », partage-t-il. « Je dois seulement attendre que ça guérisse. Dès que j’atteindrai un niveau où je sens que je n’aurai pas à craindre quoi que ce soit, je serai de retour. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

HAUT DE PAGE ↑