Les points de la discorde

dimanche, 02.02.2014 / 17 h 00 canadiens.com

MONTRÉAL – Les deux points ont échappé aux Canadiens dimanche, mais ils ont donné tout un spectacle.

La troupe de Michel Therrien a travaillé jusque dans les toutes dernières secondes de la rencontre pour tenter de combler l’écart d’un but qui les séparait des Jets de Winnipeg. Malheureusement les efforts du Tricolore ont été minés par un jeu en zone adverse où Brendan Gallagher a été retenu d’abord par le gardien, puis par un défenseur des Jets.

Après la rencontre, c’est Josh Gorges qui a pris la parole devant les journalistes, préférant parler au nom du jeune attaquant, mentionnant que l’ailier était toujours en colère et qu’il valait mieux pour lui ne pas commenter l’incident.

« Je dois faire attention à ce que je dis », a lancé d’entrée de jeu le vétéran défenseur. « Je ne veux pas me mettre dans le trouble, mais c’est évident qu’ils ne le laissaient pas sortir de la zone. Il a reçu un coup de poing du gardien, a été enfargé par le défenseur, puis le joueur qui sortait du banc lui a donné un autre coup de poing.

« De ce que j’en ai compris, Gallagher se faisait crier après par l’arbitre tout le long de la séquence. Je ne sais pas s’il a quelque chose contre lui », a ensuite laissé tomber Gorges au sujet des diverses infractions qui auraient pu être décernées sur la séquence.

Pesant ses mots par rapport à l’incident, l’entraîneur-chef Michel Therrien y est tout de même allé de cette déclaration.

« On a regardé la séquence et il y aurait pu sérieusement y avoir cinq punitions décernées sur le même jeu. On va demander des explications », a soutenu le pilote du Tricolore, vantant ensuite les mérites du guerrier qu’est Gallagher, notamment concernant son apport à l’embouchure du filet. « Gallagher fait son travail. Il va au filet. Il fait son travail et il le fait très bien. C’est un joueur contre qui jouer devient très frustrant parce qu’il a une éthique de travail exemplaire. Il fait juste faire son travail. »

La fin de rencontre et le résultat final sont venus noircir une bonne performance de la part des Canadiens, qui ont multiplié les occasions de marquer tout au long de la rencontre, frappant notamment le poteau à deux reprises.

« Les gars ont joué avec beaucoup d’énergie, ils ont joué un bon match. On a été intenses, rapides sur la rondelle, on a attaqué le filet. La présence devant le but était là », a lancé Michel Therrien qui a vu ses joueurs décocher 31 tirs vers le filet adverse, en plus de décerner 26 mises en échec. « On a frappé deux poteaux. En plus, Montoya a fait des arrêts clés. C’est certain qu’on aurait aimé marquer plus de buts, mais j’ai aimé l’intensité déployée par mes joueurs cet après-midi. »

Après un calendrier intense où ils ont disputé deux matchs en 24 heures, les hommes en bleu-blanc-rouge bénéficieront d’une journée de congé lundi avant de reprendre le collier contre les Flames de Calgary mardi matin.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

Courriel HAUT DE PAGE ↑