Calepin – 13 nov. 2013

mercredi, 13.11.2013 / 13 h 31 canadiens.com

BROSSARD – Dans le calepin aujourd’hui : Prust s’en prend à plus petit que lui et Brière parle des changements… à Buffalo.

Retour d’un guerrier – Brandon Prust s’approche de plus en plus d’un retour au jeu. Mercredi matin à l’entraînement, le robuste ailier avait le feu vert de donner quelques coups d’épaule et de tester ce pourquoi il était sur la touche depuis quelques semaines.

« J’ai frappé quelques gars sur la glace aujourd’hui, histoire de m’assurer que tout est ok. Je ne m’essaierai pas sur un gars comme Dougie [Douglas Murray] avant vendredi c’est certain. Pour l’instant, Danny et Davey y goûtent », a assuré Prust qui s’en est donné à cœur joie pour son premier entraînement avec contact.

Toutefois, ce n’est pas parce qu’il devait éviter les contacts que l’attaquant de 29 ans ne s’est pas entraîné fort, patinant en compagnie de Pierre Allard au cours des dernières semaines.

« Au cours des premières semaines de ma réhabilitation, il me faisait travailler jusqu’à en vomir et je me souviens de m’être dit : attends que je puisse frapper! », a lancé Prust à la blague, mentionnant du même souffle qu’il ne faut pas s’attendre à un retour précipité dans son cas.

« Il n’y a aucune garantie que je joue en fin de semaine. Ma situation est évaluée au jour le jour. C’est l’objectif, mais on ne fera rien de stupide. Ça se pourrait que ça ailler à la semaine prochaine », a mentionné celui qui aimerait toutefois faire un retour au cours de la fin de semaine, mais qui avoue qu’il n’est pas encore à 100%.

Changement de cap - Daniel Brière, qui a marqué à son premier match mardi soir, de retour d’une commotion cérébrale, avait quelque chose à dire sur les changements importants qui ont eu lieu en matinée du côté de Buffalo, ville où il a joué de 2003 à 2007.

« C’est toujours difficile de voir des gars que tu respectes perdre leur emploi », a mentionné l’ancien co-capitaine des Sabres. Bien qu’il n’ait pas joué sous les ordres de l’entraîneur Ron Rolston, Brière a travaillé longtemps avec celui qui est maintenant l’ancien directeur-général des Sabres, Darcy Regier. Toutefois, l’attaquant connaît bien l’importance de gagner dans le sport et est convaincu que les changements feront un grand bien pour Buffalo.

« Pat LaFontaine, le nouveau président des opérations hockey, est un des hommes les plus respectés et des plus intelligents que je connaisse. Il est très calme. Je crois que c’est une bonne chose pour l’organisation, à Buffalo. Ça apporte aussi de l’espoir aux partisans. Ça fait quelques années que c’est plus difficile là-bas, mais ils ont fait quelques bonnes transaction et ont beaucoup de bons jeunes joueurs. Ils s’en vont dans la bonne direction, mais ça va prendre un certain temps », a soutenu Brière.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

Courriel HAUT DE PAGE ↑