Tel père, tel fils

jeudi, 31.10.2013 / 13 h 32 canadiens.com

BROSSARD – Les joueurs des Canadiens risquent de vivre un voyage très spécial au cours des prochains jours.

Les joueurs seront accompagnés de leurs paternels, qui auront l’occasion de voir comment se déroule un voyage sur la route pour leurs enfants chéris.

«C’est très cool de voyager avec mon père », s’est exclamé P.K. Subban au sujet de son père Karl, qui sera du voyage de deux matchs du Tricolore. Il s’agit de la première fois que les Canadiens organisent un tel voyage père-fils et que les papas sont invités à vivre le quotidien de leurs enfants sur la route. Bien que ce soit généralement l’inverse, Subban assure qu’il gardera un œil sur son père.

«Il a pris sa retraite cette année, alors je suis certain qu’il a hâte de sortir de la maison. Je lui ai dit qu’il fallait qu’il retourne à la maison dès dimanche; ma mère n’aime pas quand il est loin trop longtemps », a rigolé le récipiendaire du trophée Norris.

Un homme qui est familier avec ce qu’est la vie de joueur de hockey professionnel est certainement Alexander Galchenyuk, le père d’Alex, qui a joué au hockey pendant de nombreuses années en Europe et en Amérique. Même si sa carrière l’a amené à souvent voyager, son fils assure qu’il ne tient plus en place depuis qu’il entendu parler de ce voyage.

«Il prépare ce voyage depuis qu’il a reçu le courriel, il y a de cela deux semaines. Il a fait ses bagages et est prêt à partir. C’est génial », a mentionné Alex Galchenyuk au sujet de son père. «Je n’ai jamais fait de voyage de la sorte. C’est super que l’organisation nous permette de remercier ceux qui ont fait tellement de sacrifices pour nous.»

Au cours de l’entraînement matinal, les pères se sont retrouvés à un endroit qu’ils connaissent bien, regardant leurs enfants patiner sur la glace à partir des gradins. En tant que père lui-même, Michel Therrien est capable d’apprécier tout ce que ces hommes ont fait pour leurs enfants au travers des années.

« Ce voyage est amplement mérité. Les pères ont fait beaucoup de sacrifices pour leurs enfants, les amenant aux entraînements et aux rencontres. C’est bien pour eux d’avoir la chance d’être avec leurs enfants », a expliqué Therrien. Bien qu’il ait beaucoup de respect pour ces hommes, l’entraîneur-chef gardera toutefois un œil sur eux, afin qu’ils respectent les règles en place.

«Je vais devoir m’assurer qu’ils respectent le couvre-feu. Je parle par expérience », a expliqué Therrien, qui a également confirmé que Geoge Parros allait être de l’alignement contre les Wild et que Carey Price sera devant le filet.

Pour Alexei Emelin, la journée de jeudi était très spéciale. Non seulement a-t-il sauté sur la patinoire pour une première fois en compagnie de ses coéquipiers, mais en plus, il a appris qu’il resterait à Montréal pour les quatre prochaines saisons.

«C’est une bonne journée pour moi. Je suis très content de pouvoir rester à Montréal pour un bon moment. C’est une excellente équipe, j’aime jouer ici et ma famille adore ça ici», a souligné le solide défenseur de 27 ans, qui mentionne qu’il pourrait revenir au jeu d’ici quelques semaines et qu’il a reçu de précieux conseils d’un compatriote. «Andrei Markov m’a beaucoup aidé. Je lui demandé de l’aide pour des exercices et de l’aide pour ma réhabilitation. Il m’a conseillé. Je crois que je pourrai sûrement revenir au jeu autour de la mi-novembre.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

HAUT DE PAGE ↑